Vous êtes sur smartphone ?

Téléchargez l'application Le Regard Libre depuis le PlayStore ou l'AppStore et bénéficiez de notre application sur votre smartphone ou tablette.

Télécharger →
Non merci
Accueil » Une découverte chancelante avec Argyle au Montreux Jazz

Une découverte chancelante avec Argyle au Montreux Jazz3 minutes de lecture

par Le Regard Libre
0 commentaire

Après avoir signé un contrat chez Universal il y a peu de temps, l’Ecossais Argyle s’est produit au Montreux Jazz lundi 11 juillet. Un spectacle assoupissant, mais sans aucun doute émouvant pour le musicien de 27 ans.

Sans avoir ébranlé la foule, le musicien et chanteur Argyle a offert au public montreusien un spectacle reposant et familial: le soleil se couchait et les enfants couraient parmi les adultes assis devant la scène, pour la plupart une bière à la main. C’est sans doute à cette ambiance décontractée qu’il faisait allusion quelques heures avant le concert:

«Lorsque je joue dans un festival comme celui-ci, j’ai juste envie de profiter! De m’amuser sur scène et d’aller découvrir d’autres artistes après.»

Argyle © Andrin Fretz
Argyle © Andrin Fretz

Baroudeur depuis ses 18 ans, il se consacre presque entièrement– en tout cas «sérieusement», selon ses dires – à la musique depuis l’année passée et souhaite poursuivre ses voyages à travers sa musique. Avec sa voix imposante et son accent scottish, Argyle emporte sans aucun doute une partie du public et lui raconte, par bribes, les péripéties qui l’ont mené jusqu’à se produire à Montreux. Emu et blagueur, il exprime tout cela en anglais, ce qui a légèrement déplu à des spectateurs déçus de ne pas le voir au moins tenter quelques mots en français.

NEWSLETTER DU REGARD LIBRE

Recevez nos articles chaque dimanche.

C’est avec des accords répétitifs – et, somme toute, plutôt ordinaires – que l’artiste semble s’éclater sur scène. Une bonne humeur plutôt contagieuse; c’est alors une mission réussie pour celui qui «veut faire ressentir des émotions» aux personnes qui l’écoutent. En revanche, même si le public semblait plutôt satisfait, la «connexion» que l’artiste recherchait avec son assistance ne semble pas vraiment s’être établie. Peut-être la prochaine fois. Nous le lui souhaitons!

Ecrire à l’auteure: erica.berazategui@leregardlibre.com

Image d’en-tête: L’auteur-compositeur et interprète écoassis Argyle au Montreux Jazz Festival le 11 juillet 2022 © Andrin Fretz

Vous venez de lire un article en libre accès. Débats, analyses, actualités culturelles: abonnez-vous à notre média de réflexion pour nous soutenir et avoir accès à tous nos contenus!

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Contact

© 2022 – Tous droits réservés. Site internet développé par Novadev Sàrl