Vous êtes sur smartphone ?

Téléchargez l'application Le Regard Libre depuis le PlayStore ou l'AppStore et bénéficiez de notre application sur votre smartphone ou tablette.

Télécharger →
Non merci
Accueil » Metin Arditi: «La solution à deux Etats est une vue de l’esprit»

Metin Arditi: «La solution à deux Etats est une vue de l’esprit»17 minutes de lecture

par Jonas Follonier
0 commentaire
Metin Arditi dans sa villa à Genève, octobre 2021 © Indra Crittin pour Le Regard Libre
ARTICLE LONG FORMAT, Jonas Follonier | Sa brièveté n’y changera rien: l’essai de Metin Arditi paru début novembre dans la nouvelle collection des Editions du Cerf «Placards & libelles», qui rassemble des écrits courts, est un grand livre. Le onzième commandement. Quand obéir, c’est trahir est un ouvrage important parce que courageux. L’écrivain suisse d’origine juive séfarade et natif de Turquie propose une réflexion sur l’antisémitisme à rebours de ce que l’on entend majoritairement depuis quelques années de la part des intellectuels juifs francophones. Pour lui, la rhétorique de Jérusalem comme «capitale d’Israël et de tous les Juifs» est contraire à la tradition juive. Pire, elle crée de l’antisémitisme. Et c’est sans doute parce qu’une telle analyse me semblait a priori partielle – l’antisémitisme étant aussi et peut-être avant tout favorisé par la mode intellectuelle consistant à défendre la Palestine contre Israël sans rien savoir des enjeux – que le dialogue que voici s’est révélé passionnant.

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Si vous avez un compte, connectez-vous. Sinon, découvrez nos différentes formules d'abonnements et créez un compte.

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Contact

© 2022 – Tous droits réservés. Site internet développé par Novadev Sàrl