Mère Teresa – Iconographie moderne d’une sainte

Le Regard Libre N° 6 – Pierre Loretan

La figure de Mère Teresa suscite aujourd’hui une quasi-unanimité : celle du sacrifice absolu au service de l’autre, du dévouement totalement désintéressé. Mais au-delà de l’action humanitaire des plus admirables, la construction du personnage « mythique » dans l’imaginaire collectif occidental suscite le questionnement suivant : comment un personnage humain se dépasse-t-il pour devenir symbole et représentant d’un système de valeurs ? C’est ainsi que nous allons traiter ici de cette figure de mythologie programmée, sans pour cela s’intéresser au personnage en lui-même, et surtout sans le juger.

Mère Teresa, au début humble missionnaire s’occupant des pauvres, a vu son image être petit à petit récupérée par les médias occidentaux. Elle émerge en effet dans les années 70, dans un contexte humanitaire difficile, avec les crises de la sécheresse au Sahel. Et ce même si son action concrète avait déjà commencé vingt-cinq ans plus tôt.

Sa notoriété, selon les auteurs du livre « La mythologie programmée », tient au fait que son personnage construit joue sur deux tableaux : celui de la religion et celui de la notoriété. Pour le premier cas de figure, sa représentation « hagiographique » traditionnelle la représente en effet vêtue d’un sari à bande bleu, discret rappel de l’habit marial tant par les couleurs que par la forme. De plus, une simple recherche d’images sur Internet la présente aussi portant un enfant dans ses bras, qui renvoie à la représentation de la vierge à l’enfant. C’est ainsi qu’elle finira par être canonisée après sa mort, sans même respecter le délai des cinq ans, avec une attribution de « miracles » bien discutables.

Mais elle occupe aussi un champ proéminent dans le domaine de la solidarité. Ainsi, Calcutta, dans l’imaginaire collectif, est un symbole de misère et de pollution, où des milliers de personnes dorment dans la rue chaque jour. Et c’est précisément ce lieu que Mère Teresa a choisi. De plus, elle est maintes fois distinguée. Elle a ainsi reçu le prix Tempelton du prince d’Edimbourg, le prix Mater et Magistra en 1974, et surtout, le prix Nobel de la Paix en 1979. La légitimité de son personnage devient de ce fait incontestable.

Ainsi, selon les auteurs du livre, si elle est devenue un symbole de la lutte contre la pauvreté et du dévouement, c’est parce qu’une forme particulière de mythologie, une mythologie dite programmée, s’est construite autour de sa personne. Devant une sainte moderne, elle légitime tout un programme. Ce constructivisme est donc à l’image d’une société moderne laïque, qui essaie de retrouver ses repères mythologiques.

A méditer la prochaine fois que vous citerez Mère Teresa !

Crédit photo : © Le Soir Plus

2 réflexions sur « Mère Teresa – Iconographie moderne d’une sainte »

  1. A propos de Mère Thérésa. Où sont passés les millions récoltés? Ceux du Prix Nobel et les autres dons? Des témoins neutres et fiables rapportent que les hospices et autres lieux de soin gérés par la dame en question et ses soeurs salésiennes et autres n’ont absolument pas amélioré leur conditions d’accueils et de soins. Rien de substantiel n’aurait été entrepris avec les millions qui ont afflué chez la « sainte ». Mais où donc est allé cet argent? Suivez mon regard…
    Ceci dit sous toute réserve, car je ne suis pas allé à Calcutta vérifier ces révélations.
    Narcisse Praz

    Aimé par 2 people

    1. Cher Narcisse,
      Merci pour ce commentaire. En effet, de nombreuses questions se posent sur les sous de Mère Teresa… Ce que tu dis là insiste sur le côté financier peu développé dans l’article de Pierre (il avait une autre approche): cela constitue de bonnes précisions.
      A bientôt,
      Jonas F.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s