Insieme – une approche différente

Le Regard Libre N° 8 – Hélène Iven 

L’association Insieme Valais, soutenue par le Lycée-Collège des Creusets dans le cadre de la marche d’automne et de l’action de Noël 2014, bien que locale, n’a jamais parue si éloignée. Eloignée de notre quotidien d’une part, parce que la prise en charge de personnes handicapées est rarement abordée, ni dans le milieu scolaire, ni ailleurs ; d’autre part du fait que le handicap est trop souvent considéré comme « hors-norme » dans une société où la différence effraie.

En effet, ce sont des commentaires facilement entendus dans les conversations : les handicapés mettent mal à l’aise. Pourquoi ? Sont-ils trop différents ? Cette pensée m’indigne, d’autant plus que je ressentais le même trouble, jusqu’au jour où j’ai voulu dépasser les apparences, m’éloigner de la fausse image que j’avais des handicapés mentaux et me rapprocher d’eux pour apprendre à vraiment les connaître.

Le concept d’Insieme est de libérer les parents d’enfants handicapés de leur charge pendant certains week-ends de l’année. C’est surtout une possibilité pour leurs enfants de passer des moments riches en activités et en amitié, dans une autre ambiance que celle de l’école. Ils sont encadrés de jeunes qui s’en occupent et qui se chargent de l’animation. Bien que travailler comme accompagnant demande une certaine responsabilité, le jeune passe un week-end dans un cadre de vacances et il est rétribué pour cela. En outre, il apprend à créer des liens de confiance avec des personnes différentes. Lorsque j’en ai entendu parler, j’ai saisi l’occasion de tenter l’expérience et, après un entretien avec la responsable, j’étais engagée pour un mini-camp d’un week-end durant les vacances de Noël.

Désormais, j’aime reprendre l’expression : « Il faut voir pour croire » car mon expérience a réellement changé la vision que j’avais sur le sujet. Quand un enfant présente un retard mental, il est facile de penser qu’il n’éprouve pas les mêmes sentiments qu’un autre enfant. Pourtant, lorsque l’un d’eux vous devient familier, il apparaît clair que les handicapés sont sujets aux mêmes accès de joie quand ils jouent et aux mêmes crises de colère quand ils perdent que l’enfant que vous étiez. De même, ils apprennent, ils dansent, ils chantent, ils boudent, ils tombent amoureux et sont jaloux, tout comme on peut l’être.

Cependant, les aptitudes de chacun varient selon leurs maladies, qui sont autant nombreuses que diverses chez Insieme (étonnamment, lors de mon camp, une seule personne souffrait de trisomie). Par exemple, le jeune garçon dont je m’occupais présentait des troubles de motricité, ses réponses n’étaient pas toujours compréhensibles.

Encore une fois, il était facile de sous-estimer sa compréhension. Malgré cela, j’ai rapidement appris à le connaître : adorable mais taquin, il a directement compris que j’étais nouvelle et comment utiliser mes préjugés. Pendant deux jours, il m’a laissé mettre sa ceinture et lui brosser les dents, ce qu’il savait très bien faire lui-même ! Une autre surprise a été de le voir rire aux éclats à de fines blagues ; il les comprenait, elles l’amusaient.

La différence a tendance à provoquer une méfiance, voire même une répulsion. Ainsi, à travers les âges, il a toujours été difficile de dépasser cette première impression – premier engrenage des ségrégations raciales et des discriminations sociales. Cependant, une fois que l’on gratte cette différence pour l’examiner de plus près, elle s’atténue étrangement. Finalement, mon expérience chez Insieme a atteint ses objectifs : je ne les juge pas sur leur maladie. Ainsi, si l’un d’eux m’était antipatique, ce serait dû à son caractère plutôt qu’à son handicap. Désormais, lorsque j’aperçois un handicapé dans la rue, je ne ressens plus aucun malaise. Il m’arrive même de rencontrer des personnes dont je me suis occupée pendant le week-end ; alors, c’est avec plaisir que nous nous retrouvons et que nous discutons. C’est incroyable comme ils peuvent être adorables !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s