« An evening with Beverly Luff Linn », une soirée de tendresse extravagante

Neuchâtel International Fantastic Film Festival (NIFFF) – Virginia Eufemi

Jim Hosking revient pour la deuxième fois au NIFFF – après The Greasy Strangler en 2016 – avec une comédie flashy et disco. An evening with Berverly Luff Linn met en scène Lulu (Aubrey Plaza), une jeune femme américaine mariée à Shane Danger (Emile Hirsch), le gérant râté d’un coffee shop miteux. Cet homme organise avec ses employés un improbable et hilarant bracage au magasin végan du frère indien de sa femme. Mais lorsqu’un étrange type prénommé Colin (Jemaine Clement), embauché par le frère de Lulu, tente de récupérer l’argent, Lulu prend la fuite avec lui dans l’intention d’assister au spectacle magique de Beverly Luff Linn (Craig Robinson). « Mais qui est Beverly Luff Linn?! ».

Cette comédie déjantée et loufoque est amenée par des acteurs brillants qui n’hésitent pas à se ridiculiser pour amuser la galerie. Si parfois l’humour demeure enfantin, son côté volontairement ringard contribue à créer l’ambiance seventies décalée que le réalisateur maîtrise parfaitement. On a donc envie de pardonner à ce film ses moments gênants, car cette comédie est avant tout une belle histoire d’amour.

Un univers d’amour et d’humour

Entre perruques, tasses de thé et cocktails sucrés, des personnages touchants et attendrissants se dessinent au fur et à mesure. La belle et charmante Lulu, qui tente de panser les blessures du passé, est une femme qui décide de prendre son destin en main. Quant aux autres personnages, nous n’en dirons pas plus pour vous laisser découvrir leur tendresse cachée.

Au-delà du scénario, le décor est construit avec soin et les costumes deviennent presque un personnage à part entière. Le cadre est léché, malgré ces personnages mal-léchés, et les tons pastel dominent. Jim Hosking nous plonge indéniablement dans un univers suspendu, un microcosme absurde qui pourtant porte tout son sens.

Le spectateur est très vite captivé par l’histoire ; pour preuve, le public de hier soir aux Arcades interagissait souvent avec l’écran, en applaudissant, en rigolant, en réagissant aux scènes comiques ou aux actions des personnages. Nous sommes vite pris, nous partageons les émotions du petit monde de cet univers déjanté. Les ambiances, la musique, le jeu d’acteur opèrent une étrange attraction qui nous fait accepter l’absurdité de certains moments, peut-être parce qu’elle souligne la forte humanité de ces personnages.

Pour passer vous aussi une soirée magique avec Beverly Luff Linn, rendez-vous au NIFFF le vendredi 13 juillet prochain.

AN EVENING WITH BEVERLY LUFF LIN (Jim Hosking) – NIFFF – International competition
Cotations :F
Fuyez !
FFFFF
Frustrant
FFFFFFFFF
Fantastique !
Virginia EufemiFFFF
Thierry FivazFFF
Jonas Follonier
Hélène Lavoyer

Ecrire à l’auteur : virginia.eufemi@leregardlibre.com

Crédit photo : © NIFFF

Laisser un commentaire