« Cutterhead » : métro, boulot, claustro

Neuchâtel International Fantastic Film Festival (NIFFF) – Jonas Follonier

Le premier plan du film, en descente, est sans équivoque : c’est en bas que ça va se passer. Un nouveau métro est en cours de construction et la chargée de communication Rie se rend au sein du gigantesque chantier souterrain pour poser quelques questions à des ouvriers et découvrir leur quotidien. Mais alors qu’elle s’est engouffrée dans une petite salle pour interview deux des travailleurs dans leur espace quotidien, un premier signe alarmant se fait entendre : une alarme, justement.

Pour des questions de sécurité, Rie est contrainte de rester enfermée dans une espèce de chambre blindée encore plus exiguë. La température monte sur le compteur : trente, quarante, cinquante degrés. Bienvenue au sauna, ou plutôt en enfer. Heureusement, elle peut enfin rejoindre les deux travailleurs avec qui elle discutait avant. Mais pas question de sortir : un incendie a été provoqué dans l’immense galerie. « La seule chose que nous pouvons faire, c’est attendre. »

Fondé sur un parti pris résolument réaliste, le long-métrage prend des allures de documentaire fiction. Nous assistons à l’attente des trois personnages pris au piège du feu en temps réel. Pour aller jusqu’au bout de la logique, peut-être aurait-il d’ailleurs fallu ne pas ajouter à ce film de survie la bande-son angoissante qui nous rappelle le caractère cinématographique de cette « mise en abîme ».

A défaut d’être long, ce long-métrage est longuet, cela étant dû peut-être également au choix de mêler au scénario la métaphore sociale du sort des réfugiés et à l’étoffe du personnage principal incarné par Christine Sønderris, qui n’attire pas forcément la bienveillance du spectateur. A l’inverse, on notera le très bon jeu de Krešimir Mikic ainsi que la fin du film qui atteint une véritable esthétique du septième art. Un claustrophobic survival d’à peine une heure trente à revoir ce mercredi 11 au NIFFF.

CUTTERHEAD (Rasmus Kloster Bro) – NIFFF – International competition
Cotations :F
Fuyez !
FFFFF
Frustrant
FFFFFFFFF
Fantastique !
Virginia Eufemi
Thierry FivazFF
Jonas FollonierFF
Hélène Lavoyer

Ecrire à l’auteur : jonas.follonier@leregardlibre.com

Crédit photo : © NIFFF

Laisser un commentaire