WhiteFrontier, du freestyle à la bière

Les vendredis de la microbrasserie – Florent Aymon

Après quelques semaines de découvertes brassicoles dans le canton de Vaud, retour en Valais pour découvrir une brasserie bien connue dans le monde du Freestyle, White Frontier. En effet, rien de tel qu’une bonne bière après un bon gros run sur des kickers monstrueux à Verbier, ou en rentrant d’une bonne journée d’escalade sur la Pierre Avoi.

C’est dans cette optique de liberté et de sports extrêmes que Nicolas Roberti, après avoir testé ses connaissances de gestion d’entreprise à travers le monde, ouvre un magasin de bière éphémère appelé White Frontier en décembre 2014. Puis, la vente ne le satisfaisant plus, il décide de brasser sa propre bière et installe une ligne de production à Martigny en 2016. Tout cela n’aurait pas été possible sans qu’il ne s’associe à son ami Xavier de la Rue, champion du monde de snowboard cross en 2003 et 2007.

Les défis de la création d’une entreprise s’apparentant à ceux de la préparation pour des grandes compétitions, l’équipe fonctionne à merveille. Les contacts ainsi que l’expérience venue du monde du freestyle aident grandement à la démocratisation de l’entreprise dans la région de Verbier. Les deux compères partent alors à la recherche d’un maître brasseur. Ils font la connaissance de Chris Treanor, diplômé en biotechnologie de l’Université de Dublin, qui effectue ses recherches en Valais. Ce dernier, après avoir occupé la place de maître brasseur à la Galway Bay Brewery, saisit l’opportunité de s’établir et Valais et devient responsable de toute la production chez White Frontier.

Commence alors une production de bière effrénée, leurs idées n’ayant de limites que la capacité de leur ligne de production. Ils créent de nombreuses bières, toujours en gardant à l’esprit leur leitmotiv : la bière doit être une exploration de la nature, une ode à l’aventure. Nous avons dégusté quatre bières que nous vous recommandons… chaudement.

La Petite (4%), qui n’est l’est que par son nom. Une bière classique de type lager allemande, non filtrée au goût légèrement citronné avec une pointe d’épices. Elle conviendra parfaitement pour étancher la soif lors d’une chaude après-midi d’été.

La Log Out and Live (5%), qui comme son nom l’indique incite à se déconnecter du stress quotidien et à vivre pleinement, le temps de quelques gorgées. Cette bière non filtrée, de type Amercian Pale Ale, rappelle l’odeur de la forêt et laisse un agréable arrière-goût de caramel en bouche.

A l’inverse, les arômes amers et fruités de la Amor Fati (6.5%), IPA de la côte ouest, vous pousseront à la révolte, au chaos. Personne ne sait où elle vous emmènera. Elle peut parfaitement accompagner un dessert glacé ou une tranche de cake.

Enfin, la TIPA 2018 (11.5%), dernière-née de la brasserie, vous fera découvrir tous les plaisirs d’une triple IPA. La version 2018 atténue le goût herbeux qu’ont normalement les bières très houblonnées en mettant en avant un goût plus fruité de melon et de pamplemousse, grâce à l’adjonction de houblon Cryo.

Si vous vous surprenez à rider à Verbier, dégustez donc leurs bières, vos papilles vous en remercieront.

Ecrire à l’auteur : florent.aymon@leregardlibre.com

Crédit photo : White Frontier on Instagram

Laisser un commentaire