«Mike Dean presents: Dermot Kennedy»

Les mélodies du jeudi – Laura Reymond

Un article également consultable sur LeMurDuSon.ch

Avec son nouvel EP en collaboration avec Mike Dean, Dermot Kennedy fait la part belle au hip-hop sans perdre pour autant son acoustique intimiste.

En 2017, Dermot Kennedy nous présentait son premier Doves & Ravens EP et, au sein de celui-ci, sa fascination pour les extrêmes. En auteur-compositeur intelligent, il combine une production instrumentale minimaliste à une écriture d’une honnêteté sans contour. Raw & Fire sont des mots que l’on retrouve régulièrement dans les revues qui lui sont consacrées. Des termes qui définissent parfaitement le grain profond de l’Irlandais de vingt-cinq ans. Ils décrivent également l’intensité avec laquelle il interprète ses morceaux ; Dermot Kennedy chante le feu dans l’âme et écrit de façon brute.

Form a connection is really special

Très intime et profondèment simpliste, le Dublinois nous prouve qu’il aime expérimenter ses sons au-delà des carcans musicaux auxquels on le lie souvent. On parle de new folk, d‘alternative indie rock, oui, mais pas seulement. Dans son nouvel opus Mike Dean presents: Dermot Kennedy, en alliant son acoustique au beat hip-hop de Mike Dean – connu pour avoir mixé sur les albums de 2Pac, Scarface, Geto Boys, Nate Dogg ou encore récemment avec Jay-Z ou encore en tant que producteur attitré de Kanye West – Dermot Kennedy fait la part belle aux sons et auteurs qui l’inspirent quotidiennement. De Glen Hansard à Frank Ocean, dont il reprend le titre Swim Good, le jeune artiste en retire surtout une profonde poésie avec laquelle il parvient à toucher son audience.

« I think ultimate goal is to make music that is respected by everyone […] I want to do both – make stuff that is respected by music purists, but I also want to do amazing things. I think both is possible », avouait l’artiste dans une interview en 2017. « You could go to a Bon Iver or Frank Ocean show, and the people are dying to see that person, and not necesseraly the person but to hear their music and form a connection is really special. […] The words you wrote, to mean things to these people is so special. » Perfectionniste et puriste, mais pas seulement. Dermot Kennedy, c’est cet artiste que l’on aime pour ce que nos tripes en retirent, parce que la musique qu’il compose nous inspire.

Ecrire à l’auteur : laura@lemurduson.ch

Crédit photo : © München Ticket

Laisser un commentaire