«A Star Is Born» and The Showbiz Is Dead

Les mercredis du cinéma – Virginia Eufemi

Bradley Cooper, que nous avions connu dans la trilogie Very Bad Trip ou dans American Sniper, revêt pour la première fois le rôle de réalisateur pour son dernier film en date, A Star Is Born. Et ça lui va bien.

A Star Is Born, ce titre sonnera peut-être de manière familière pour vos oreilles. Trois autres films relatent la même histoire, celle d’une jeune femme qui devient célèbre dans le cinéma ou la musique grâce à un artiste qui la prend sous son aile – et sous sa couette. Mais nous n’allons pas appréhender ce dernier opus comme un simple remake; A Star Is Born de Bradley Cooper est une œuvre à part entière qui se distingue par sa qualité. Sa qualité filmique avant tout. Les plans très serrés qui accompagnent les personnages permettent au spectateur de plonger dans l’intimité de ces «stars», d’habitude si lointaines et inaccessibles. Les plans rapprochés soulignent avec intensité leurs regards, mais aussi leurs imperfections, les rendant humaines.

La fragilité humaine est justement au centre du récit. Jackson Maine (interprété par Bradley Cooper) est un chanteur rock-country rongé par l’alcool et la drogue. Même lorsqu’il rencontre sa My Fair Lady, la jeune et talentueuse Ally (merveilleusement interprétée par Lady Gaga), ses démons ne l’abandonnent pas. A Star Is Born nous donne accès au backstage, il nous montre la face obscure de l’industrie musicale et en critique la superficialité et l’hypocrisie.

Ally, qui ne chantait que dans un bar de drag queens après son travail de serveuse, se voit en peu de temps dans les mains d’un manager qui domine son image. Au moment où naît l’icône, la personne risque de s’éclipser derrière les strass et paillettes. La perte d’identité d’Ally, derrière des vestiges aux allures de Britney Spears plutôt que de Lady Gaga, sera au cœur de ce couple d’artistes dont la hiérarchie se voit progressivement basculer. Car A Star Is Born est avant tout une très belle, complexe, touchante et riche histoire d’amour.

Si nous découvrons au fil des scènes le talent de réalisateur de Bradley Cooper, le film nous dévoile également les qualités d’actrice de Lady Gaga. Le spectateur se trouve face à des artistes complets qui nous rappellent les bons vieux temps des comédies musicales de Broadway. A l’image d’un Fred Astaire, Bradley Cooper et Lady Gaga sont acteurs, chanteurs, musiciens, danseurs.

Et il faut saluer la qualité musicale de A Star Is Born. Les chansons, composées expressément pour le film, entrent dans la tête du spectateur après quelques secondes et en ressortent quelques jours plus tard. Les paroles sont très touchantes et l’interprétation des deux chanteurs donne parfois la chair de poule. A Star Is Born est une âpre critique du business musical, mais aussi et surtout le récit d’un amour aux prises avec la vulnérabilité propre aux stars, mais aussi aux hommes.

Ecrire à l’auteur: virginia.eufemi@leregardlibre.com

Crédit photo: © Warner Bros.

Laisser un commentaire