Le Lago Lodge, un monument seelandais

Les vendredis de la microbrasserie – Max Moeschler

A Bienne, au bord du lac du même nom, le Lago Lodge s’impose comme un incontournable, un lieu-dit pour les amateurs de bière, mais pas seulement. En rassemblant dans la convivialité auberge de jeunesse, restaurant et brasserie artisanale sous le même toit, l’établissement a trouvé la recette qui fait son succès depuis près de vingt ans.

Idéalement situé au bord du Lac de Bienne, à proximité de la gare, du centre-ville et du très fréquenté port de Nidau, le Lago Lodge pouvait difficilement rêver d’un meilleur emplacement. Fondé en 1999, il jouit d’un cadre idéal et prisé d’une clientèle extrêmement diverse. En effet, si sa réputation s’est principalement bâtie autour de ses célèbres bières (sur lesquelles je ne manquerai pas de revenir), son auberge de jeunesse attire de nombreux touristes, suisses comme étrangers, ainsi que des classes en voyage scolaire. Le restaurant propose quant à lui d’excellents plats de saison et des produits du terroir.

La brasserie, située juste derrière le bar et à la vue de tous, fait la fierté de l’établissement depuis ses débuts. Elle propose toute l’année ses désormais classiques d’inspiration allemande: blonde, brune et la «spéciale», une ambrée au chanvre surprenante devenue l’un des best-sellers des lieux. De nombreuses bières spéciales, toutes originales et typées, viennent rythmer l’année. On relèvera, parmi beaucoup d’autres, «l’abeille», blonde au miel très appréciée, «la cascade», bière ambrée tirant son nom du houblon très aromatique utilisé pour sa création, et la «ginger», avec son fort arôme de gingembre. Toutes les bières sont fabriquées à partir d’ingrédients bios et locaux.

Enfin, la proximité avec les gymnases de Bienne n’est certainement pas étrangère au statut quasi mythique que confèrent de nombreux autochtones à l’établissement. En effet, c’est dans ce dernier que nombre d’entre eux ont trempé leurs lèvres encore hésitantes dans une bière (artisanale ou pas) pour la première fois. Ces escapades houblonnées au goût d’interdit et parfois teintées d’excès restent encore gravées dans de nombreuses mémoires dans la région, rajoutant l’inimitable goût de la nostalgie à celui, tant convoité, des bières du Lago Lodge.

Ecrire à l’auteur: max.moeschler@leregardlibre.com

Crédit photo: © Lago Lodge

Laisser un commentaire