La Marmotte, une bière de montagne

Les vendredis de la microbrasserie – Florent Aymon

Nous nous retrouvons en cette année 2019 pour découvrir de nouvelles brasseries suisses romandes. Maintenant que vous savez tout sur la fabrication d’une bière artisanale (voir l’article de la semaine dernière), nous nous rendons en Valais pour déguster une bière portant un nom très local, La Marmotte.

Cette brasserie née à Crans-Montana en 2008 produit continuellement trois types de bières, et propose ponctuellement certaines bières spéciales. Sa production annuelle tourne autour des 180’000 bouteilles et une succursale a même été ouverte à Bienne en 2017. Yves Klinger, le propriétaire, nous confie avoir voulu se lancer dans le brassage pour étoffer l’offre de son hôtel à Crans. C’est pourquoi il réaménage trois anciens boxes de garages et y installe des cuves pour brasser sa propre bière dès 2008. C’est durant cette belle semaine ensoleillée que nous avons eu la chance de déguster quatre bières issues de la brasserie crans-montagnarde.

La Blonde (5.2%) est incontestablement la best-seller de la brasserie. Bière très ronde avec des arômes assez fruités et une belle mousse onctueuse, mais fine et persistante. Elle est un cocktail très réussi d’amertume et de douceur. Très désaltérante, elle nous a agréablement surpris en ce chaud après-midi.

La Blanche (5.4%) est brassée avec une base de blé, ce qui lui confère une douceur au palais avec, comme la plupart des bières blanches, des saveurs d’agrumes en bouche. Le malt ressort aussi de cette bière idéale pour une soirée, grâce à son pétillant qui rappelle presque celui des mousseux les plus célèbres.

La Brunette (5.4%), bière très surprenante, risquerait à première vue d’être confondue avec une ambrée. Cependant, une fois en bouche, son goût caramel et ses arômes prononcés rappellent qu’il s’agit bien là d’une bière brune.

Enfin, la brasserie organise aussi des dégustations guidées, agrémentées de produits du terroir qui sauront ravir vos papilles entre deux bières.

Ecrire à l’auteur: florent.aymon@leregardlibre.com

Publicités

Laisser un commentaire