Les bières prennent la place du vin au restaurant!

Les vendredis de la microbrasserie – Jonas Follonier

De plus en plus de restaurants proposent un choix de bières intéressant, répondant ainsi à une demande croissante des clients pour accompagner leur repas de bière. Et non pas de vin. Une petite révolution gastronomique.

Vous l’avez sans doute vécu quelques fois vous-même lorsque vous mangiez dehors en famille ou entre amis. «Pourquoi pas une bière, tiens?» C’est vrai, pour quelle raison se limiter au monde certes infini du vin dans l’accompagnement des plats, allant de la viande au poisson, du salé ou sucré, de l’apéritif aux fromages, de la cuisine gastronomique aux mets de brasserie?

Telle est la pensée de plus en plus de personnes – pas de statistiques à vous servir, seulement de l’expérience et de l’ouï-dire, des sources de connaissance aussi respectables que les chiffres, qui peuvent dire tout et son contraire. Ce changement de pratique s’explique aisément par le phénomène des bières artisanales, que nous avons voulu prendre au sérieux en vous en parlant chaque vendredi. Un phénomène qui a le mérite de rendre à la bière toute sa richesse gustative et de faire connaître la magie qui entoure sa fabrication.

Cette petite nouveauté gastronomique, au-delà du fait qu’on peut facilement l’expliquer, est à saluer. Loin de concurrencer le vin, la bière a elle aussi des vertus gastronomiques. Elle présente déjà une qualité qui la rend complémentaire à celui-ci: tout comme le champagne, la bière est une boisson gazeuse. Or, les bulles changent drastiquement la façon d’apprécier une truite fumée, par exemple. Autre caractéristique évidente: l’amertume, quasi-absente du vin.

Le jeu des contrastes au royaume des goûts se retrouve donc renforcé par l’arrivée d’une nouvelle venue. Autrefois réservée à l’activité de la picole, puis acceptée à l’apéritif au point d’en devenir l’invitée favorite, la dive boisson houblonnée a subi pour notre plus grand bonheur un processus de débeaufisation. Jadis plouc, aujourd’hui chic, la bière ne doit cependant pas faire le jeu d’une élite branchée qui ne jure que par la nouveauté. Adoptons-la comme une boisson parmi d’autres dans la constitution d’un repas réussi.

Ecrire à l’auteur: jonas.follonier@leregardlibre.com

Pour aller plus loin:

https://www.gaultmillau.ch/fr/le-bar/la-biere-pour-accompagner-vos-meilleurs-repas

http://www.plurielles.fr/recettes-cuisine/fiche-pratique/quelle-biere-associee-avec-quel-plat-7086799-402.html

https://www.lepoint.fr/vin/guides/la-biere-a-table-03-07-2014-1842936_585.php

Publicités

Laisser un commentaire