La Fée Maltée prend ses quartiers à Echallens

Les vendredis de la microbrasserie – Max Moeschler

Active depuis plusieurs années déjà, la brasserie de la Fée Maltée passe à la vitesse supérieure dans ses nouveaux locaux, situés dans la zone industrielle de La Clopette à Echallens. Retour sur l’inauguration d’une nouvelle venue prometteuse.

C’est à Yvonand que Yannick Scherrer et Patrick Schuler, amis de longue date et passionnés de bière, commencent à brasser leur propre bière dans la salle de bain de Yannick. Leur première cuvée, une pale ale, rencontre un franc succès auprès de leurs amis. La machine est amorcée, le club de football local et les bars régionaux ne tardent pas à passer commande.

Rapidement, le besoin de trouver de nouveaux locaux plus spacieux et entièrement dédiés au brassage se fait sentir. C’est maintenant chose faite à Echallens, où la Fée Maltée vient étoffer un panorama brassicole vaudois déjà bien fourni. La concurrence n’inquiète pourtant pas les deux compères: «les passionnés de bière comme nous sont des curieux toujours à la recherche de nouveauté, il y a encore de la place pour les nouveaux venus», nous glisse Yannick Scherrer.

C’est donc le 6 avril dernier que sont inaugurés les lieux, désormais capables de produire deux à trois cents litres par semaine. L’occasion y est donnée de goûter aux bières produites par la brasserie. Au nombre de cinq, elles ont toutes un caractère bien trempé, conformément à la volonté des deux brasseurs, qui privilégient la qualité à la quantité en apportant un soin tout particulier à leur produit, du choix des malts jusqu’à la mise en bouteille, quitte à ce que le processus prenne plus de temps.

La dégustation se fait dans un ordre bien précis, afin de créer un crescendo dans l’amertume et de mettre en avant chacune des saveurs. La blanche d’avoine, première sur la liste, séduit par sa fraîcheur et surprend par un final légèrement acide plus que bienvenu.

La pale ale ambrée, quant à elle, tire le meilleur des deux classiques dont elle est issue: on y retrouve les saveurs boisées et caramélisées de l’ambrée, qui se marie parfaitement avec l’attaque fraîche et houblonnée de la pale ale.

S’ensuit la blonde houblonnée, bière blonde rafraîchissante qui se démarque par son amertume franche qui se dévoile en fin de bouche.

Péché mignon de son créateur, la blonde triple fait honneur à ses grandes soeurs belges: rondeur, force, arômes puissants et divers; l’équilibre est parfait.

Enfin, la dégustation se termine avec une puissante indian pale ale, qui séduit par son avalanche d’amertume immédiatement suivie de riches saveurs de pin et de fruits, et qui laisse présager de très belles choses pour la fée d’Echallens.

Ecrire à l’auteur: max.moeschler@leregardlibre.com

Crédit photo: ©️ La Fée Maltée

Laisser un commentaire