«Roxane», un film plus prometteur que réussi

Les mercredis du cinéma – Jonas Follonier

Guillaume de Tonquédec et ses poules: ainsi pourrait se résumer l’expérience cinématographique qui vous est proposée actuellement sur vos écrans. Si Roxane met en valeur avec humanité la passion de la langue et peint la réalité tragique de certains paysans, on peine à y voir une œuvre aboutie.

C’est l’histoire d’un éleveur de poules qui se découvre une passion pour la poésie et qui, suite à l’annonce catastrophique que la coopérative locale ne vendra plus leurs œufs, fera de ce qui était naguère une complicité avec ses petites dames sur pattes une matière à gagner des vues sur YouTube. Et donc de la visibilité – et de l’argent pour sauver la ferme familiale. L’idée de départ du scénario est bonne et le casting excellent. On ne s’attendait pas à voir Guillaume de Tonquédec dans la peau d’un éleveur de poules et on peut dire que ça lui réussit plutôt bien.

Seulement voilà, à part la prestation des acteurs, globalement irréprochable, il n’y a pas énormément d’éléments à sauver du point de vue artistique. Le plus pénible aura été la photographie: par moments, on se croirait dans un documentaire tant la caméra est branlante et l’image ne nous ébranle pas! Pourtant, il y en aurait eu des bons plans à tourner, dans ce petit coin de pays, excepté ceux, réussis, du dialogue du personnage avec ses poules. Quant à la musique originale, un peu en-dessous aussi de ce que l’on a l’habitude d’entendre dans ce registre de films.

Là où il faut laisser quelque chose à Roxane de Mélanie Auffret en plus du jeu des acteurs, c’est l’émotion que la réalisatrice a tenté de faire passer au spectateur. Si, certes, le résultat est clairement en demi-teinte, il faut tout de même saluer la démarche. Elle est d’autant plus louable qu’elle met à l’honneur ce fait évident et pourtant si ignoré que la culture est possible pour tous. Et, bien sûr, ce fait terrible qu’un agriculteur se suicide tous les trois jours en France. Une réalité qu’a véritablement comprise Guillaume de Tonquédec au moment de la préparation de son rôle chez des paysans, comme il nous l’a partagé lors de l’avant-première.


Ecrire à l’auteur: jonas.follonier@leregardlibre.com

Crédit photo: © Pathé Films

ROXANE
FRANCE, 2018
Réalisation: Mélanie Auffrey
Scénario: Michaël Souhaité
Interprétation: Guillaume de Tonquédec, Léa Drucker, Lionel Abelanski
Production: Foucauld Barre
Distribution: Mars Films
Durée: 1h28
Sortie: 12 juin 2019
Publicités

Laisser un commentaire