Archives pour la catégorie Faits divers

Point final pour Fabrice A. ?

Regard sur l’actualité – Loris S. Musumeci

L’affaire « Fabrice A. » n’a pas fini de donner les frissons. Le psychopathe en question avait égorgé sa sociothérapeute, Adeline, le 12 septembre 2013. Après un premier jugement annulé en janvier dernier pour « un évident parti pris contre le prévenu », selon les dires de la défense, le second procès s’est tenu la semaine dernière.

La situation est toujours aussi délicate et révoltante. Alors que les experts psychiatres ont témoigné d’une possibilité de changement sur le long terme pour Fabrice A., la partie plaignante continue de traîner sa souffrance, son insatiété. Soif de justice oblige. Le verdict est attendu pour mercredi.

Lire la suite Point final pour Fabrice A. ?

Fabrice A., un malaise en justice

Regard sur l’actualité – Loris S. Musumeci

« Les juges ont donné toutes les apparences d’un évident parti pris contre le prévenu. »

Après plus de trois ans du meurtre de la sociothérapeute Adeline M., l’affaire Fabrice A. n’est pas encore réglée en justice. Aucune résolution ne semble pouvoir advenir ; au contraire, c’est la confusion qui devient maîtresse alors même que les faits sont parfaitement clairs. Fabrice A., interné à l’asile psychiatrique La Pâquerette, avait égorgé sa curatrice Adeline M., lors d’une sortie.

Le Regard Libre s’était déjà penché sur cette affaire l’an dernier. Le procès s’était tenu du 3 au 7 octobre 2016. Il avait fait grand bruit, certes, par l’importance de la cause, mais également par le comportement du meurtrier, qui s’était montré, à dire peu, totalement impassible. Chacun livrait son interprétation face à un tel spectacle d’indifférence. D’aucuns se braquaient sur la fine malice de Fabrice A., d’autres l’innocentaient, comprenant l’atrocité de son geste par les effets pathologiques.

Méchanceté gratuite ou maladie ? On ne tombe pas facilement dans le piège d’un choix unique. Les deux s’y trouvent certainement ; la nuance demeure davantage dans la distinction des rôles. La folie est-t-elle cause de l’acte digne du sadisme le plus froid ? Ou le goût du mal a-t-il mené à une perte de contrôle mental ? Personnellement, la première hypothèse, avec ses nombreux contrastes, me paraît plus plausible. Qu’importe-t-il cependant de partager un tel questionnement ? Rien, pour la sphère publique du moins. Au-delà de ces légitimes débats, il reste que le diagnostic principal à tirer de l’affaire se situe en un profond malaise de la justice. Lire la suite Fabrice A., un malaise en justice

Impassible Fabrice A.

Regard sur l’actualité – Loris S. Musumeci

Trois ans après l’assassinat de la jeune sociothérapeute par son patient Fabrice A., alors détenu au centre genevois « La Pâquerette », le procès a débuté la semaine dernière. Ce dernier, censé éclaircir la situation dramatique, n’a fait qu’obscurcir le cas et troubler les esprits. Tous les journaux romands en parlent, chacun cherche à comprendre, toutefois personne n’y voit rien.

En rappel des faits, le 12 septembre 2013, alors que Fabrice A. était de sortie, accompagné d’une curatrice de l’asile, Adeline M., afin de se rendre à une séance d’équithérapie, pris de folie il l’égorgea. Le doute planait encore sur la possibilité du crime prémédité ou non. Lire la suite Impassible Fabrice A.