Archives du mot-clé conservateurs

Retrait de l’accord nucléaire iranien : retombées toxiques pour Trump

Les lundis de l’actualité – Baptiste Michellod

La France, le Royaume-Uni, l’Allemagne, l’Union Européenne, la Russie, la Chine et l’Iran ont assisté avec consternation au retrait de Donald Trump de l’accord historique sur le nucléaire iranien, conclu sous Obama en 2015. Malgré les onze inspections de l’Agence Internationale de l’Energie Atomique concluant que l’Iran respecte ses engagements en termes d’enrichissement d’uranium et de capacité de ses centrifugeuses, malgré les conseils de son Secrétaire d’Etat à la Défense James Mattis ainsi que l’avis d’Emmanuel Macron, Angela Merkel et Boris Johnson qui tous soutiennent que l’accord empêchait effectivement l’Iran de se doter de la bombe, le président Trump a tout de même décidé de se retirer du JCPOA (Joint Comprehensive Plan of Action). Lire la suite Retrait de l’accord nucléaire iranien : retombées toxiques pour Trump

Le congé paternité de deux semaines est enterré

Regard sur l’actualité – Nicolas Jutzet

La polémique de la semaine nous vient de Berne, où « l’affreuse » majorité bourgeoise du Conseil National a définitivement recalé un projet de congé paternité de deux semaines. Pour rappel, celui-ci avait déjà été refusé par le Conseil des Etats en novembre 2015.

S’ensuivit l’habituelle pluie de remontrances et les accusations lancées par les autoproclamés « progressistes » aux abominables « conservateurs ». On les accuse de promouvoir, en 2016, au XXIème siècle (rendez-vous compte !), un modèle de société dépassé, dans lequel la femme s’occupe des enfants pendant que le mari assure la sécurité financière du ménage. C’est évidemment faux, du moins pour la grande majorité. En face, on rétorque que la famille est une affaire privée, que l’Etat n’a pas à s’immiscer dans la politique familiale. Lire la suite Le congé paternité de deux semaines est enterré

L’avenir du radicalisme et du libéralisme

Le Regard Libre N° 9 – Jonas Follonier

C’est en 2009 que fusionnèrent officiellement le Parti radical démocratique et le Parti libéral suisse. Les deux mouvements furent d’avis de rassembler leurs forces pour contrer leur baisse progressive d’électorat. Si une telle stratégie s’avère sensée dans le domaine de la politique politicienne, celle qui veut obtenir des résultats, qu’en est-il de ces deux courants de pensée d’un point de vue plus idéologique, dans le domaine absolu, cette fois, de la philosophie politique ? Libéralisme et radicalisme, quèsaco ? Lire la suite L’avenir du radicalisme et du libéralisme