Archives par mot-clé : djihadisme

Comprendre la misère avec «Les Misérables»

Les mercredis du cinéma – Loris S. Musumeci

L’ambiance est chaude au cœur de Paris. C’est l’été, et le coup de sifflet final annonce la victoire de la France à la coupe du monde de football de 2018. Banlieusards et urbains fêtent ensemble sous le drapeau bleu, blanc, rouge. La joie du moment laisse tout de même pressentir une angoisse. Celle de tout le reste du film, qui se déroule à Montfermeil dans le 93. On sait déjà les pressions, on connaît déjà le climat qui va régner: celui de l’affrontement. Les cris, les chants et les danses apparaissent dans toute leur futilité, parce que championne du monde ou non, la France est en guerre.

Lire la suite de la critique
Publicités

Gilles Kepel: «Je suis très reconnaissant à ceux qui m’ont condamné à mort, parce qu’ils m’ont permis l’écriture de cet ouvrage»

Le Regard Libre N° 52 – Loris S. Musumeci

Il suscite la polémique. Gilles Kepel est un intellectuel de haut niveau, très reconnu, et pourtant ses propos ne passent pas toujours. Parce qu’il parle de l’islam, du Moyen-Orient, sans philtre idéologique. Il regarde la réalité droit dans les yeux, sans concession. Mais de toute façon, il n’a pas à se justifier, il n’a rien à prouver à personne.

Professeur à Sciences Po, où il dirige la chaire Moyen-Orient Méditerranée, ainsi qu’à l’Université de la Suisse italienne à Lugano, Gilles Kepel transmet son savoir. Et ce n’est pas rien. Quarante années de terrain pour un homme qui connaît comme sa poche chaque pays du Levant, et qui parle l’arabe couramment.

Le rencontrer a été une expérience unique. Il ne fut pas seulement question de recueillir des informations ou un témoignage. Mais bien de faire la connaissance d’un personnage absolument charmant, qui sait faire de l’esprit tout en parlant de sujets sérieux, de sujets graves. Gilles Kepel a été condamné à mort; ce qui ne l’empêche de vivre dans une liberté de pensée totale, et de venir jusqu’à Fribourg, sans crainte, pour transmettre. Transmettre. Noble mot, pour celui qui m’a assuré avoir signé son dernier ouvrage sur le monde arabe avec Sortir du chaos – Les crises en Méditerranée et au Moyen-Orient.

Lire l’entretien exceptionnel

Idblib, la dernière bataille pour la Syrie?

Les lundis de l’actualité – Clément Guntern

L’un des derniers chapitres de la guerre en Syrie qui dure depuis sept ans s’apprête à s’ouvrir. L’armée du régime syrien qui a réussi à réduire toutes les poches qui résistaient à son autorité envisage désormais de s’attaquer au dernier bastion rebelle au nord-ouest du pays, dans la région d’Idbilb qui touche la frontière turque.

Continuer la lecture de Idblib, la dernière bataille pour la Syrie?

« Profile » : pas normal mais banal

Neuchâtel International Fantastic Film Festival (NIFFF) – Thierry Fivaz

Présenté ce mardi 10 juillet au NIFFF dans la catégorie « Films of the third kind »Profile de Timur Bekmambetov propose une expérience cinématographique inédite, mais cependant ordinaire.

Continuer la lecture de « Profile » : pas normal mais banal

Charlottesville : et si Donald Trump avait raison ?

Le Regard Libre N° 31 – Jonas Follonier

Le 12 août dernier, en Virginie, une femme de 32 ans est décédée après avoir été renversée par une voiture fonçant volontairement dans la foule de manifestants anti-racistes parmi lesquels elle se trouvait. Ce groupe était venu montrer son opposition au rassemblement de plusieurs organismes de la droite dure américaine, dont les néonazis, les suprématistes blancs et le Ku Klux Klan.

Ces derniers s’étaient donné rendez-vous pour manifester contre le projet de démontage d’une statue à Charlottesville : celle d’un général sudiste défendant l’esclavage de la Guerre de Sécession. Que l’on soutienne ou pas la présence d’une telle statue, l’action de ces groupuscules n’avait rien d’illégal, pas même le port de leurs armes, permis en Virginie. Ce qu’il y a d’inacceptable, c’est leur violence, qui a mené à la mort de cette femme.

Une réaction trumpienne qui scandalise

Continuer la lecture de Charlottesville : et si Donald Trump avait raison ?

Le scandale des médias

Le Regard Libre N° 20 – Jonas Follonier

S’il y a bien une grande erreur que commettent les médias aujourd’hui, c’est la manie consistant à raconter en long et en large le parcours et l’identité des terroristes.

En effet, le jour même où un attentat a été commis, les journalistes d’investigation, soucieux de gagner leur salaire auprès du service public ou parfois de leur employeur privé, s’empressent d’aller piocher le nom du coupable ainsi que ses informations générales (lieu d’habitation, origine, casier judiciaire, …) Je vais peut-être en surprendre plus d’un, mais qu’a-t-on à faire ne serait-ce que de son nom de famille ? Continuer la lecture de Le scandale des médias