Archives par mot-clé : éditions du seuil

«Les élucubrations d’un homme» soudain frappé(es) sur papier

Les bouquins du mardi – Diana-Alice Ramsauer

Je n’ai pas lu le livre que je vais vous présenter dans cette chronique. Mais, je peux déjà vous dire que le texte est excellent. La pièce de théâtre dont il est la réplique rectangulaire l’est, dans tous les cas: le livre d’Edouard Baer, intitulé Les élucubrations d’un homme soudain frappé par la grâce, tiré de la pièce du même nom ne peut être qu’aussi réussi que son inspiration, jouée, elle, sur scène. Mon prochain objectif de la journée? Goutter mot par mot sur papier ce que j’ai vécu dans ce théâtre parisien. Vous l’aurez compris, il s’agit d’une chronique littéraire un poil théâtrale. Que les puristes me pardonnent. Sur la scène du théâtre Antoine de Paris, Edouard Baer joue son propre rôle depuis le 16 septembre dernier. Il est acteur et s’apprête à jouer sa pièce: Les élucubrations d’un homme soudain frappé par la grâce. Récit.

Lire la suite de la chronique (en libre accès)

Michel Pastoureau: «En parlant d’une couleur, on parle de toutes les autres»

Rencontre avec l'historien des couleurs

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Déjà un compte? Connexion

Pas encore de compte? Voir nos différentes formules d'abonnement

Jean Birnbaum: «L’islamisme progresse sur le cadavre de la gauche et du progressisme»

Son esprit fuse. Si vous posez une question à Jean Birnbaum, attendez-vous à ce qu’il déballe phrase sur phrase, référence sur référence. Il vous emmène dans des recoins que votre réflexion n’a encore jamais explorés. Voilà un homme intelligent et honnête, qui a l’audace d’aller chercher dans nos faiblesses les sources où repuiser nos forces. Ces faiblesses, il les révèle et les analyse dans «La Religion des Faibles. Ce que le djihadisme dit de nous», qu’il publie après son succès en librairie «Un Silence religieux – La gauche face au djihadisme». Jean Birnbaum est journaliste au Monde. Il y dirige la rubrique littéraire, «Le Monde des Livres».

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Déjà un compte? Connexion

Pas encore de compte? Voir nos différentes formules d'abonnement

«Un monde en toc»: un prix Michel-Dentan dans cinq «malls» du monde

Le Regard Libre N°51 – Loris S. Musumeci

Dossier spécial Prix littéraires

Le tour du monde est tentant. La journaliste Rinny Gremaud y a consacré près d’un mois. Est-elle allée découvrir des cultures étrangères, des cuisines exotiques, des tribus autochtones? Pas le moins du monde! Elle s’est concentrée sur cinq villes: Edmonton au Canada, Pékin, Kuala Lumpur, Dubaï et Casablanca. On est aux cinq coins du monde et pourtant chaque destination est pareille. Parce que c’est dans les malls, centres commerciaux géants, que Rinny Gremaud a passé son temps.

Lire la suite de la critique