Archives par mot-clé : florent aymon

Il y a pas le feu Haut-Lac!

Les vendredis de la microbrasserie – Florent Aymon

Comme à notre habitude, il est vendredi et nous nous retrouvons pour découvrir une nouvelle brasserie suisse. En cette semaine brouillardeuse et humide, on vous emmène dans un lieu qui vous redonnera le sourire, au bord du lac Léman à Vevey, pour découvrir la brasserie du Haut-Lac. Continuer la lecture de Il y a pas le feu Haut-Lac!

La Brasserie du Vieux Chemin, du houblon au milieu des vignes

Les vendredis de la microbrasserie – Florent Aymon

Après avoir découvert ces dernières semaines des bières du Jura Bernois et de Genève, nous vous emmenons cette semaine au plus près de l’auteur de cet article pour découvrir des boissons houblonnées et maltées de la Brasserie du Vieux Chemin à Savièse.

Continuer la lecture de La Brasserie du Vieux Chemin, du houblon au milieu des vignes

Bartis ou l’art de conjuguer bière et vin

Les vendredis de la microbrasserie – Florent Aymon

A l’heure ou s’ouvre à Sierre le vingt-cinquième salon VINEA des vins Suisses, faisons comme à notre habitude un petit détour chez nos amis brasseurs de bières. Cette semaine, nous découvrons la brasserie Bartis basée à Conthey, en Valais.

Continuer la lecture de Bartis ou l’art de conjuguer bière et vin

WhiteFrontier, du freestyle à la bière

Les vendredis de la microbrasserie – Florent Aymon

Après quelques semaines de découvertes brassicoles dans le canton de Vaud, retour en Valais pour découvrir une brasserie bien connue dans le monde du Freestyle, White Frontier. En effet, rien de tel qu’une bonne bière après un bon gros run sur des kickers monstrueux à Verbier, ou en rentrant d’une bonne journée d’escalade sur la Pierre Avoi. Continuer la lecture de WhiteFrontier, du freestyle à la bière

Hoppy People, une brasserie de renom en terres valaisannes

Les vendredis de la microbrasserie – Florent Aymon

Après de nombreuses semaines passées en terres vaudoises et fribourgeoises, retour cette semaine en Valais. Pays du vin et… de la bière. En effet, cette semaine, nous avons visité une brasserie valaisanne. A ce moment de l’histoire, nous entendons déjà quelques réticents dire : « oh non, il va encore nous parler de Blonde 25 ». Eh bien non ; nous sommes allés à la rencontre de la brasserie qui a gagné le prix de la meilleure brasserie suisse de l’année en 2017. Et oui, elle est bien valaisanne.

Continuer la lecture de Hoppy People, une brasserie de renom en terres valaisannes

La Nébuleuse, une constellation pour tous les goûts

Les vendredis de la microbrasserie – Florent Aymon

Une fois n’est pas coutume, samedi rime avec brasserie. Préparez vos papilles pour ce voyage dans l’univers de la bière artisanale, car la brasserie de cette semaine vous emportera loin, à des années-lumière de la Terre. En effet, nous retournons cette semaine dans le Canton de Vaud pour découvrir une « micro »-brasserie basée à Renens : La Nébuleuse.

Continuer la lecture de La Nébuleuse, une constellation pour tous les goûts

La Celsius, une bière bien fraîche

Les vendredis de la microbrasserie – Florent Aymon

Quel plus heureux plaisir, assis sur une terrasse au soleil, que celui de la bière bien fraîche qui coule dans sa gorge ? Chacun souhaiterait que ce moment soit infini pour profiter plus longtemps de ses arômes et de sa fraîcheur revigorante. Mais gare au mal de crâne du lendemain. C’est pourquoi, cette semaine, la rédaction vous propose de découvrir une bière artisanale valaisanne qui laissera votre cerveau en parfait état, même après une longue soirée entre amis. En effet, La Celsius, brassée uniquement avec des ingrédients bio de la région, peut même être bue en lieu et place de vos tartines au Nutella du matin. Ses créateurs l’ont voulue complète et équilibrée, et ses sept déclinaisons le sont parfaitement.

Continuer la lecture de La Celsius, une bière bien fraîche

Soyons prudents avec le concept de réchauffement climatique

Le Regard Libre N° 27 – Florent Aymon (notre invité du mois)

Le réchauffement climatique, cause de la hausse du niveau des océans, de la migration de masse, de la disparition de certaines espèces polaires, de tsunamis en Asie, de tremblements de terre en Amérique du Sud, etc. Il a bon dos, ce réchauffement climatique, auquel on attribue tous les maux. D’autres facteurs empiriques doivent néanmoins entrer dans les champs d’explication. Nous allons ici nous concentrer sur deux exemples concrets : les ouragans, et l’avenir des migrations dues au climat.

De nombreux spécialistes estiment que les pertes économiques liées aux ouragans ont augmenté parce que le réchauffement climatique rend ce genre d’événement plus fréquent. Par ailleurs, de nombreux dirigeants politiques pensent que, dans les années à venir, en raison du réchauffement climatique, les migrations internationales vont augmenter. Selon Stuart Lane, professeur de géographie à l’Université de Lausanne, un moyen de constater les pertes économiques liées aux ouragans sont les coûts pour les assurances après le passage d’un de ceux-ci. Après investigations, il découvre qu’entre 1890 et 2010, ces coûts ont en effet tendance à s’accroître. Cependant, il estime nécessaire d’introduire d’autres facteurs que l’unique changement climatique pour expliquer l’avenir des migrations et des ouragans au XXIe siècle.

Le nombre d’ouragans croît-il vraiment  ?

Continuer la lecture de Soyons prudents avec le concept de réchauffement climatique

Le collège pousse-t-il à fumer ?

Le Regard Libre N° 6 – Florent Aymon

Il faut bien le reconnaître, malgré toutes les campagnes publicitaires, la prévention, les affiches, les restrictions ou l’augmentation des prix, de plus en plus de jeunes fument. Que ce soit des cigarettes ordinaires, des cigares ou des cigarettes électroniques, qu’ils fument régulièrement ou « uniquement en soirée », nombreux sont ceux qui sortent en courant de leur salle de classe à 9h40 pour pouvoir se satisfaire de leur dose de nicotine tant attendue.

C’est aujourd’hui un vrai problème de société, et la preuve en est là, quand on sait que la Confédération investit plus de 20 millions par année depuis 2006 pour lutter contre ce phénomène toujours en plein essor qu’est le tabagisme. Alors, comment se fait-il que malgré les fonds alloués à l’OFSP, le nombre de fumeurs ne baisse pas ou peu ? Intéressons-nous par exemple aux raisons qui poussent les collégiens à fumer.

Continuer la lecture de Le collège pousse-t-il à fumer ?

Un jour l’allemand disparaîtra-t-il du LCC ?

Le Regard Libre N° 1 – Florent Aymon 

L’allemand, cette langue considérée par beaucoup, et à tort, comme barbare et inutile, est critiquée ouvertement dans la partie francophone de la Suisse. Qu’en est-il de cette dernière, à ce jour, dans notre collège ?

L’allemand est très, trop, critiqué dans notre établissement. En effet, il n’est pas rare de voir des élèves s’exclamer par exemple : « Oh non, j’ai encore deux heures d’allemand cet après-midi, dont une heure de grammaire et une heure de littérature ! » On peut bien admettre que la littérature allemande n’est pas la branche favorite de la majorité des élèves ; mais de là à imaginer carrément sa suppression dans le programme gymnasial d’ici dix ans, cela est impensable ! Et pour plusieurs raisons : premièrement, le collège étant une école censée apporter une culture générale et non spécifique, comment pourrait-on étayer nos connaissances de la culture germanique sans cet apport nécessaire que donne la littérature ? Deuxièmement, l’Allemagne est trop souvent considérée uniquement comme un pays ayant déclenché et perdu les deux guerres, mais non comme porteuse de ces célèbres écrivains ou compositeurs, à l’instar de Goethe, Schiller ou Beethoven, qui ne méritent que d’être connus. Et – soit dit en passant – c’est elle aujourd’hui qui sauve l’Europe financièrement. Continuer la lecture de Un jour l’allemand disparaîtra-t-il du LCC ?