Archives par mot-clé : guitare électrique

«HEX», entre cordes synthétiques et incantations spectrales

Les mélodies du jeudi – Glenn Gomes

Un article également consultable sur LeMurDuSon.ch

Fans de Nine Inch Nails et des bandes sonores de John Carpenter, ceci est pour vous. Les Genevois de HEX sortent ce vendredi 25 mai leur premier album. Une musique sombre et prenante qui utilise les dernières technologies dans le domaine pour un résultat dense.

Continuer la lecture de «HEX», entre cordes synthétiques et incantations spectrales

Publicités

Van Morrison et Steve Winwood, deux facettes historiques du blues à Montreux

Montreux Jazz Festival – Jonas Follonier

Ce mercredi 11 juillet, Montreux a accueilli dans son célèbre auditorium chacun à leur tour deux monstres de la musique ayant ce point commun d’avoir une carrière inénarrable qui a ses racines dans le blues et les années soixante : Van Morrison et Steve Winwood. Retour sur une soirée une fois de plus magique.

« Toute la musique que j’aime, elle vient de là, elle vient du blues », disait l’autre. Oui, le blues est à l’origine de toutes les musiques qui ont véritablement compté ces dernières années, reléguant (hélas !) la musique classique au rang d’inspiration lointaine ou de distraction pour personnes d’un certain âge. Or le monde se divise en deux catégories : ceux qui aiment le jazz et ceux qui aiment le rock.

Continuer la lecture de Van Morrison et Steve Winwood, deux facettes historiques du blues à Montreux

Leif Vollebekk, « Twin Solitude »

Les mélodies du jeudi – Alexandre Wälti

Un article également consultable sur LeMurDuSon.ch

La mélancolie, c’est vrai. Nous pouvons l’entendre dans la musique de Leif Vollebekk. Mais pas seulement. Il y a surtout une maîtrise du groove qui n’est pas commune chez les songwriters. Le Canadien m’est tombé une première fois dans les oreilles en 2010 avec l’album intimiste Inland. Heureusement !

Je réécoute souvent Inland avec beaucoup de plaisir. Quand j’ai besoin d’authenticité musicale. Quelque chose de l’ordre de l’inachevé le caractérise encore aujourd’hui, peut-être le charme du premier album. La guitare acoustique n’y est pas dissimulée derrière des arrangements trop précis. Elle est brute et parfois imparfaite.

Continuer la lecture de Leif Vollebekk, « Twin Solitude »