Archives par mot-clé : imagination

« Burning », quand le cinéma laisse un désir

Les mercredis du cinéma – Loris S. Musumeci

« – Tu ne demandes pas quel est le problème ?
– Des problèmes, il y en a tout le temps. »

Une camionnette blanche filmée par l’arrière, un jeune livreur qui fume une cigarette. Celui-ci prend ses paquets à l’épaule et les apporte dans un magasin. A l’entrée, deux filles sont chargées de la promotion des articles. En tenue sexy, elles dansent devant la porte en proposant une tombola aux clients. Le livreur sort et se fait appeler par son prénom. « Jongsu ! » Il s’approche de la danseuse publicitaire. Apparemment, ils se connaissent. Jongsu n’en a aucun souvenir. Quoi qu’il en soit, se tisse entre les deux une amitié silencieuse et étrange. Sans trop tarder, les dites retrouvailles finissent au lit pour une aventure sexuelle. La jeune fille part en voyage. A son retour, elle demande à Jongsu de venir la chercher à l’aéroport. Mais elle est accompagnée d’un « Gatsby coréen ». Le nouveau duo devient trio, et le cauchemar général apparaît.

Continuer la lecture de « Burning », quand le cinéma laisse un désir

Angélique Eggenschwiler : « Je conçois la langue comme un absolu »

Les lettres romandes du mardi – Jonas Follonier

Angélique Eggenschwiler est une étudiante en anthropologie et chroniqueuse au quotidien La Liberté. Native de Fribourg, elle a publié son premier ouvrage il y a deux ans aux Editions de l’Hèbe. Parfum de Térébenthine est un recueil de petits textes « adulescents », comme elle aime le préciser elle-même, se situant entre la prose et la poésie. Portés par la cohérence d’une tristesse sensuelle, ce sont de petits portraits humains que nous propose la jeune femme de vingt-cinq ans, que nous avons rencontrée la semaine dernière à Neuchâtel.

Continuer la lecture de Angélique Eggenschwiler : « Je conçois la langue comme un absolu »

Oskar Freysinger : rencontre avec l’artiste

Le Regard Libre N° 38 – Loris S. Musumeci et Jonas Follonier

Vous connaissez un Oskar Freysinger politique. Celui qui passa de conseiller communal à député du Grand Conseil valaisan, s’élevant au statut de conseiller national pour atteindre la haute fonction de conseiller d’Etat. Vous le connaissez comme « Monsieur UDC », avec son franc-parler toujours au rendez-vous et sa queue de cheval toujours bien brossée. Découvrez à présent un homme à la plume fine, à la guitare sèche. Découvrez un écrivain, un poète, un philosophe, un compositeur. En somme : un artiste. Découvrez aussi un homme d’esprit, un homme heureux, qui nous accueille dans sa maison pour une rencontre chaleureuse.

Continuer la lecture de Oskar Freysinger : rencontre avec l’artiste