Archives par mot-clé : ivan garcia

«Les Siffleurs», ce thriller roumain si sérieux

Les mercredis du cinéma – Ivan Garcia

Le nouveau long-métrage du réalisateur roumain Corneliu Porumboiu place sur scène un policier corrompu qui, pour libérer un mafieux, doit apprendre la langue sifflée. Un film qui m’a tenu en haleine et qui montre que le cinéma roumain doit être pris au sérieux.

Lire la critique
Publicités

La triste «Histoire d’enfant» de Peter Handke

Les bouquins du mardi – Ivan Garcia

Peter Handke, lauréat du Prix Nobel de littérature 2019, a suscité de fortes réactions politiques et médiatiques lors de sa réception du prix suédois en raison de son positionnement au sujet du conflit yougoslave. C’est au sein de cette actualité que Le Regard Libre vous propose une première incursion en terres handkiennes avec Histoire d’enfant. Dans cet ouvrage, l’écrivain autrichien livre une forme de récit intime et touchant sur l’enfance, ainsi que sur la paternité. Il ne s’agit pas de son meilleur roman, mais d’une belle fable, attristante, que l’on lira pour son style souple et grandiloquent et non pour son contenu.

Lire la critique

«Kengan Ashura – saison 1», ça castagne sur Netflix!

Le Netflix & chill du samedi – Ivan Garcia

Kengan Ashura, une nouvelle série d’animation japonaise produite par Netflix, a débarqué sur la plateforme de streaming en juillet dernier. Actuellement, deux saisons sont disponibles et, ce que l’on peut dire, c’est que les fans de baston sont servis. Techniques incroyables, grand tournoi, sang et autres fantaisies sont de la partie pour désigner le combattant le plus fort. Immersion dans le monde des «combats Kengan».

Lire la critique

Les tableaux d’un flâneur par Elia Suleiman

Les mercredis du cinéma – Ivan Garcia

It Must Be Heaven, le dernier long-métrage du réalisateur israélo-palestinien Elia Suleiman, entraîne le spectateur sur les traces d’un protagoniste silencieux, Elia Suleiman lui-même, qui vogue de lieu en lieu et observe le monde qui l’entoure. A travers plusieurs tableaux, le film dépeint avec humour les instants oubliés mais quotidiens de nos existences, ainsi que la quête de reconnaissance d’un réalisateur. Un long-métrage poétique et amusant, mais à ne pas forcément placer entre toutes les mains.

Lire la critique

«Les Deux frères» à l’école du théâtre

Une fable poétique et un voyage magique

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Déjà un compte? Connexion

Pas encore de compte? Voir nos différentes formules d'abonnement

«The Irishman», vie et mort des dieux de la pègre

Le Netflix & chill du samedi – Ivan Garcia

Diffusé depuis le 27 novembre dernier sur Netflix, le dernier long-métrage de Martin Scorsese suit le récit de vie d’un homme, Frank Sheeran, ancien tueur à gages pour le compte de la mafia italo-américaine. Avec ce film long multipliant les personnages et les niveaux de narration, le réalisateur tisse le témoignage d’un homme et d’une époque, au sein d’une grande mythologie de la pègre. Décryptage.  

Lire la critique

Et si vous pouviez pécho’ grâce au «Regard Libre»?

Le Netflix & chill du samedi – Loris S. Musumeci

Il ne manquait plus que ça! Consacrer une rubrique entière à Netflix. Le Regard Libre a pourtant toujours su ne pas se soumettre ni aux modes ni aux aléas de l’actualité. Le Regard Libre, média par excellence de la prise de distance et de la maturation des sujets. Où est passée la réflexion? Où est passée la défense du vrai cinéma, celui qui chaque semaine est porté par trois analyses dans notre rubrique «Les mercredis du cinéma»?

Lire la suite de l’éditorial

Cédric Dorier: «Le Roi se meurt est une synthèse de l’existence»

Le Regard Libre N° 56 – Ivan Garcia Dossier spécial Eugène Ionesco Dirigé depuis 2015 par Omar Porras, le Théâtre Kléber-Méleau (TKM) de Malley allie magie et création dans un lieu où le répertoire d’hier se trouve revisité par des metteurs en scène amoureux de leur art. Parmi ceux-ci, Cédric Dorier. Ancien étudiant du Conservatoire d’Art … Continuer la lecture de Cédric Dorier: «Le Roi se meurt est une synthèse de l’existence»

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Déjà un compte? Connexion

Pas encore de compte? Voir nos différentes formules d'abonnement

Laure Mi Hyun Croset: «Je suis une styliste»

«Je pense que les écrivains font feu de tout bois»

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Déjà un compte? Connexion

Pas encore de compte? Voir nos différentes formules d'abonnement

Le karaté d’Harry Crews, un «kiai déjanté»!

Les bouquins du mardi – Ivan Garcia

Un vagabond solitaire, équipé de son pull William Faulkner, fait la rencontre d’une belle karatéka sur une plage de Floride. Attiré par cette beauté fatale, le protagoniste s’engage alors dans une étrange communauté de karatékas, vivant et s’entraînant dans un motel désaffecté, sous la conduite d’un mystérieux Sensei nommé Belt. Entre cours de karaté, pilules gastronomiques, sexualité bestiale, fatalité et concours de beauté, Le karaté est un état d’esprit est une épopée déjantée et violente à l’attention des incompris et des marginaux.

Lire la chronique