Archives par mot-clé : ivan garcia

Embarquons tous en direction de «L’île au trésor» 

Les bouquins du mardi – La rétrospective de la littérature – Ivan Garcia

Un jeune garçon courageux, des pirates qui se saoulent au rhum, une île mystérieuse et un trésor fabuleux. Tels sont les ingrédients qui donnent du charme à ce récit immortel que des générations de lecteurs ont lu et liront. Le goût de l’aventure nous pousse à larguer les amarres en direction de L’île au trésor.

Lire la critique
Publicités

Le premier voyage littéraire de Guillaume Gagnière

Les bouquins du mardi – Ivan Garcia

Premier roman de l’écrivain genevois Guillaume Gagnière, Les toupies d’Indigo Street offre un récit léger et apaisant sur les traces de Nicolas Bouvier. Une petite virée asiatique marquée, notamment, par un intrigant pèlerinage au pays du Soleil Levant. Comme pour mieux se (re)trouver.

Lire la critique

Les sucreries poétiques de Matthieu Corpataux

Les bouquins du mardi – Ivan Garcia

Avec Sucres, l’écrivain fribourgeois Matthieu Corpataux signe un premier recueil de poèmes espiègle et ludique. Une entrée tout en douceur dans la grande famille de la littérature romande.

Lire la critique

Ce qu’A VRAI DIRE aurait pu être (et ce qu’il sera)

Article inédit – Ivan Garcia, Jonas Follonier et Lauriane Pipoz

Du 13 au 22 mars derniers aurait dû avoir lieu A Vrai Dire, festival des autofictions organisé par le Théâtre Benno Besson d’Yverdon-Les-Bains. Bien préparés, les rédacteurs du Regard Libre, média partenaire du festival, s’apprêtaient à vivre au rythme du théâtre, pendant une dizaine de jours, entre pièces, critiques à chaud, interviews d’artistes, palabres dramatiques à échanger, vidéos à faire, petits fours à déguster et verres à partager. Mais c’était sans compter sur un convive inattendu: le Sieur Coronavirus qui, dès le 13 mars, sur ordre du Conseil Fédéral, a forcé tout le monde à se confiner chez soi. Pour remédier à ce drame, nous vous proposons un petit tour d’horizon de ce que nous aurions pu vivre à A VRAI DIRE – et que, peut-être, nous vivrons lors de sa tenue prochaine.

Lire l’article

Silva et Voodoo Sandwich, le théâtre contemporain et le mélange des arts

Le Regard Libre N° 60 – Ivan Garcia

Le théâtre contemporain est un objet éclectique qui repose sur le mariage entre musique, danse, texte, installation et autres composants pour résulter en un spectacle. Ce dernier, parfois magnifique, parfois raté, se distingue du drame traditionnel par sa multiplicité de styles et de points de vue. Face à l’ancienne théorie du drame, le nouveau théâtre cherche plus à provoquer des effets qu’à respecter un texte à la lettre. Pour autant, cela fonctionne-t-il? Petite balade au travers de deux spectacles récents, Silva et Voodoo Sandwich.

Lire l’article

Le Rimbaud punk d’Alain Blottière

Article inédit – Ivan Garcia

Avec son dernier roman, Alain Blottière écrit l’histoire d’un adolescent qui découvre la poésie de Rimbaud, et voit ce dernier pendant ses crises de cécité. Véritable ode à la poésie dans un Paris aux airs de fin du monde, Azur noir présente un cas de conversion rimbaldienne original et mythique qui nous donne envie de lire de la poésie. Rimbaud revit… en version punk. Un ouvrage mystique et entraînant sur les traces d’une figure mythique de la littérature française.

Lire l’article

Les «Nouvelles bucoliques» de Jean-Pierre Rochat, écrivain-paysan

Les bouquins du mardi – Edition spéciale «Les coronarétrospectives de la littérature» – Ivan Garcia

En dix-sept nouvelles, un narrateur campagnard décrit le monde qui l’entoure. Chevaux, cabri, maître d’école de village, amours déçues, vie de paysan, l’auteur nous entraîne dans un monde qui disparaît peu à peu. Un recueil drôle et touchant qui se lit à vitesse grand V.

Lire la critique

La dernière virée nocturne d’Octave Parango

Les bouquins du mardi – Ivan Garcia

Avec L’Homme qui pleure de rire, l’auteur dresse une fresque de la dernière décennie. Impitoyable envers ce qu’il nomme «la dictature du rire», Frédéric Beigbeder signe un roman drôle et philosophique dans un Paris aux airs de fin du monde. Une dernière virée nocturne pour Octave Parango.

Lire la critique

«Histoire de Melody Nelson»: chef-d’œuvre musical et littéraire

Un album mythique et mystique

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Déjà un compte? Connexion

Pas encore de compte? Voir nos différentes formules d'abonnement

Rencontre avec une drôle de compagnie: les Kokodyniack

A vrai dire – Ivan Garcia

En résidence au Théâtre Benno Besson, la Cie Kokodyniack se prépare. Compagnie théâtrale crée par Jean-Baptiste Roybon et Véronique Doleyres, les Kokodyniack détiennent une méthode de travail basée sur l’entretien et l’oralité. Leur spectacle, Les Visages, est divisé en sept portraits («visages») de sept habitants de la région que la compagnie a rencontrés, et dont elle a recueilli et transcrit le témoignage. La Cie Kokodyniack se produira lors de deux représentations au festival «A Vrai Dire», le festival des autofictions organisé par le TBB, du 13 au 22 mars prochains. Rencontre avec les deux fondateurs de la compagnie, au théâtre, pour parler de ce qu’ils mijotent en vue du festival et de leur méthode de travail.  

Lire l’entretien