Archives par mot-clé : les bouquins du mardi

«Le consentement»: écrire est sans aucun doute un remède universel

Au moyen du récit, qui sert ici de remède, Vanessa Springora expose son adolescence navrante, anéantie par l’écrivain-ogre Gabriel Matzneff. Elle y dépeint les mécanismes de son emprise et sa pédophilie militante qui n’alarmaient guère le milieu littéraire de l’époque, pas plus que le voisin de palier.

Lire la critique
Publicités

La triste «Histoire d’enfant» de Peter Handke

Les bouquins du mardi – Ivan Garcia

Peter Handke, lauréat du Prix Nobel de littérature 2019, a suscité de fortes réactions politiques et médiatiques lors de sa réception du prix suédois en raison de son positionnement au sujet du conflit yougoslave. C’est au sein de cette actualité que Le Regard Libre vous propose une première incursion en terres handkiennes avec Histoire d’enfant. Dans cet ouvrage, l’écrivain autrichien livre une forme de récit intime et touchant sur l’enfance, ainsi que sur la paternité. Il ne s’agit pas de son meilleur roman, mais d’une belle fable, attristante, que l’on lira pour son style souple et grandiloquent et non pour son contenu.

Lire la critique

«Bed Bug», beaucoup d’insectes pour un peu de suspens

Les bouquins du mardi – Lauriane Pipoz

Le dernier ouvrage de Katherine Pancol vient de paraître aux Editions Albin Michel. L’auteure populaire signe avec Bed Bug son dix-huitième ouvrage. Le style est plaisant, malgré une impression de déjà-vu et un fil rouge peu présent.

Lire la critique

Tesson l’inimitable

Les bouquins du mardi – Jonas Follonier

Le grand voyageur et grand écrivain Sylvain Tesson est de retour en librairie avec La panthère des neiges. Un ouvrage léché de part en part, profond du début à la fin et que l’on ne referme pas avant la fin. Tesson, qui relate sa quête de la panthère des neiges au Tibet avec le photographe Munier, est un classique, et c’est une certitude du simple fait qu’il est inimitable.

Lire la chronique

«Soif», la Passion selon Amélie Nothomb

Les bouquins du mardi – Amélie Wauthier

Vous êtes-vous déjà demandé ce que ressent un condamné à mort? Que peut-il éprouver à l’annonce du verdict? A quel instant l’attente est-elle la plus insupportable? Parvient-il encore à apprécier son quotidien, à trouver un sens à tout cela? C’est ce qu’Amélie Nothomb nous propose de découvrir dans son dernier roman, Soif, où elle dépoussière la Passion du Christ.

Lire la chronique

Promenez-vous dans les bois pendant que le mystère y bat son plein

Les bouquins du mardi – Arthur Billerey

Avec poésie et justesse, Alexandre Voisard nous révèle la présence de la forêt et de la rivière dans un petit livre court comme l’éclair où les personnages nous émeuvent autant qu’ils nous ramènent à notre propre fragilité humaine.

Lire la critique

Le karaté d’Harry Crews, un «kiai déjanté»!

Les bouquins du mardi – Ivan Garcia

Un vagabond solitaire, équipé de son pull William Faulkner, fait la rencontre d’une belle karatéka sur une plage de Floride. Attiré par cette beauté fatale, le protagoniste s’engage alors dans une étrange communauté de karatékas, vivant et s’entraînant dans un motel désaffecté, sous la conduite d’un mystérieux Sensei nommé Belt. Entre cours de karaté, pilules gastronomiques, sexualité bestiale, fatalité et concours de beauté, Le karaté est un état d’esprit est une épopée déjantée et violente à l’attention des incompris et des marginaux.

Lire la chronique

Jérôme Meizoz, absolument émouvant!

Les bouquins du mardi – Jonas Follonier

Les Trente Glorieuses, avec leurs mille bagnoles, frigos et supermarchés, ne sont-elles pas profondément ridicules – et donc émouvantes? Voilà le sujet passionnant du nouveau roman de Jérôme Meizoz, sous fond de Valais entrant dans la modernité. Avec un nouveau Rhône: l’autoroute.

Lire la critique

Lâcher prise et se laisser guider par «tout ce qui nous submerge»

Les bouquins du mardi – Lauriane Pipoz

Gretel, la trentaine, vient de retrouver sa mère Sarah. Cette dernière l’avait abandonnée seize ans plus tôt alors qu’elles vivaient seules près d’une rivière. Aujourd’hui atteinte d’Alzheimer, Sarah n’est plus en état de répondre aux questions de Gretel. Ce sera à la fille de reconstruire son propre passé, si elle le peut et si elle le veut. Son histoire est impossible à séparer de certaines vieilles ombres enfouies: qu’est-il réellement arrivé près de la rivière, et quelle est la part d’imagination dans ses souvenirs ?

Lire la critique

«L’etrange Noel de Sir Thomas», coup de comm’ ou coup de génie?

Les bouquins du mardi – Amélie Wauthier

Je me suis retrouvée avec ce bouquin entre les mains sans trop savoir à quoi je pouvais bien m’attendre. Une nouvelle maison d’édition qui réunit six auteurs autour d’un même personnage-concept? Je dois admettre que, d’ordinaire, j’aurais détourné mon attention avant d’avoir fini de parcourir tous leur noms.  Rien ne m’exaspère plus que les fausses bonnes idées de ces gens qui ne savent plus quoi inventer pour se montrer originaux, me laissant la plupart du temps un amer goût de déception. Mais ce recueil ne m’a pas été confié par n’importe qui et, aujourd’hui, je me dis qu’il mérite sûrement que je lui laisse au moins une chance…

Continuer la lecture de «L’etrange Noel de Sir Thomas», coup de comm’ ou coup de génie?