Archives par mot-clé : les lundis de l’actualité

Brexit, la fausse bonne idée d’un référendum

Les lundis de l’actualité – Diego Taboada

Ce mardi, la chambre des communes britannique se prononcera sur un accord de Brexit qui a toutes les chances d’être rejeté, car critiqué par les deux camps — tant les europhiles que les partisans d’un «hard» Brexit. Le vote avait déjà été repoussé à la fin de l’année dernière par le gouvernement au vu du peu de soutien, afin de permettre au gouvernement de convaincre les parlementaires du bien fondé de cet accord. Néanmoins, il ne semble y avoir aucune évolution dans les positions. 

Cet accord présenté par Theresa May comme la seule alternative possible à un chaos généralisé — ce qui rappelle étrangement le There is no alternative de Margaret Thatcher, dont l’actuel Première Ministre a dû s’inspirer pour tenir la barre face aux attaques incessantes venant de toute part depuis plus de deux ans — est loin de susciter l’adhésion du parlement. Après avoir réussi ce qui semblait le plus difficile, à savoir arracher un accord à des européens qui n’étaient prêts qu’à peu de concession et bien déterminés à donner un exemple de dureté au cas où un autre pays membre serait tenté par l’expérience du divorce, ce sera finalement son propre camp qui aura mis à mal les efforts de May. 

Alors que le parlement s’est attelé la semaine à de la cuisine parlementaire afin que ses propres propositions prévalent sur celles du gouvernement, se donnant ainsi selon certains analystes la capacité de retarder le Brexit, la date fatidique du 29 mars approche de plus en plus et avec elle la possibilité tant redoutée d’un Brexit sans accord.

Le risque d’un nouveau référendum 

Alors que l’impasse dans laquelle se dirige le Royaume-Uni se précise, le mouvement appelant à un deuxième référendum prend de l’ampleur. Refusé catégoriquement par Theresa May, le leader de l’opposition Jeremy Corbyn se dit ouvert à la possibilité d’un nouveau vote populaire mais sans enthousiasme, préférant des élections anticipées. Ce double jeu de cet anti-européiste affirmé qui n’a jamais vraiment tendu de main constructive et prêt à tout pour tirer des bénéfices électoraux ne surprend pas. 

Le référendum est-il donc la bonne solution? Pour un journal suisse, cela devrait aller de soi. Or, dans le contexte britannique et européen actuel, la réponse n’est pas si évidente. Sur quoi se prononceraient les britanniques? Sur l’accord? Sur le Brexit en lui-même? Et quel serait le message d’un tel référendum? Annuler la décision précédente car les difficultés pratiques sont trop grandes, ne serait-ce pas un déni de démocratie? La volonté populaire ne serait-elle pas bafouée? Il serait ensuite aisé pour certains partis de reprendre cela à leur compte, dans un contexte de méfiance et de rejet des élites dans nos démocraties. 

Certains partisans d’une nouvelle consultation argumentent depuis toujours que le peuple a été «leurré» par des arguments fallacieux. Cela signifie-t-il qu’on ne considère pas les citoyens capables de voter en prenant les éléments en compte? Au lieu d’une solution, un nouveau référendum risquerait de diviser encore plus un Royaume-Uni déjà déchiré. A l’heure où la démocratie subit des attaques de toute part, revenir sur la décision du 23 juin 2016 pourrait créer des problèmes dont les conséquences sont aujourd’hui difficiles à mesurer.

Ecrire à l’auteur: diego.taboada@leregardlibre.com

Crédit photo: © Pixabay

Non, le football ne court pas à sa perte

Les lundis de l’actualité – Nicolas Jutzet

En cette période de fêtes, les amateurs de football se réjouissent de suivre le traditionnel Boxing Day. Car contrairement à la plupart des autres grands championnats, en Angleterre le sport roi ne s’arrête pas. Cette phase précède une autre période pour le moins importante pour les différents clubs, celle du mercato hivernal qui commence début janvier. Lors de ce dernier, les équipes peuvent combler un manque, se renforcer ou encore se débarrasser d’un joueur décevant durant la première moitié du championnat. Ces ajustements se font, pour les plus importants, à coup de millions. Dans la presse grand public une lame de fond s’est établie, le football fait face à une inflation des sommes dépensées et risque l’explosion, celle d’une bulle, qui emporterait tout sur son passage. La folie des grandeurs. Dans son dernier livre Bastien Drut, stratégiste chez CPR Asset Management, répond aux diverses inquiétudes liées à ces dépenses mirobolantes et autres affaires liées au football.

Continuer la lecture de Non, le football ne court pas à sa perte

«Et si les salariés se révoltaient?»

Les lundis de l’actualité – Jérémie Bongiovanni

Au printemps dernier paraissait l’ouvrage de Patrick Artus et Marie-Paule Virard intitulé Et si les salariés se révoltaient?. D’une actualité aujourd’hui troublante, les auteurs livrent une analyse de cette classe d’oubliés occupant les rues de France ces dernières semaines et faisant comprendre que son mécontentement ne représente pas qu’un soulèvement passager, mais a au contraire de profondes racines. Diagnostic d’une situation préoccupante. 

Lire la suite …

Le Conseil fédéral, plus que de la représentation

Les lundis de l’actualité – Diego Taboada

Avec l’élection au Conseil fédéral la semaine dernière, le monde politique suisse reprenait ses titres de noblesse, chahuté en Romandie par les affaires Broulis, Savary, Maudet et Barazzone. Après la prise de conscience collective que la Suisse n’est pas épargnée par les sorties de route politiciennes, c’est un retour à la «normalité», qui tombe à pic. Continuer la lecture de Le Conseil fédéral, plus que de la représentation

La Suisse à la croisée de chemins

Les lundis de l’actualité – Clément Guntern

Voilà plusieurs années que la Suisse et l’Union européenne, à la demande de Bruxelles, négocient un accord institutionnel pour régir tous les autres accords qui les lient. Un accord pour les gouverner tous, en somme. Les négociations avancent avec peine et dans le plus grand secret. Selon certains médias, l’UE aurait déjà fait plusieurs concessions à la Suisse. Mais Berne serait restée crispée sur ses lignes rouges par peur de faire un nouveau faux pas et d’attiser un nouveau groupe d’opposants à l’accord.

Continuer la lecture de La Suisse à la croisée de chemins

Et finalement, le pragmatisme s’impose

Les lundis de l’actualité – Nicolas Jutzet

C’est un plébiscite pour le Conseil fédéral! Dans un contexte international de révolte contre les élites qui seraient déconnectées des réalités du quotidien des gens,  l’expression démocratique pragmatique sortie des urnes ce dimanche 25 novembre est à saluer. Victoire sur toute la ligne pour les «sept sages».

Malgré le populisme ambiant, le Conseil fédéral maintient le cap

Obligé d’affronter deux campagnes d’une rare malhonnête intellectuelle, celle de l’initiative populaire «Le droit suisse au lieu de juges étrangers (initiative pour l’autodétermination)» et celle qui visait à refuser la modification de la base légale pour la surveillance des assurés, l’exécutif aura su se faire entendre et rallier une majorité des citoyens derrière lui. Une force tranquille.

Continuer la lecture de Et finalement, le pragmatisme s’impose

L’Etat et ses excès

Les lundis de l’actualité –  Jérémie Bongiovanni

Alors que la ville de Genève se trouve dans la tourmente en raison des dépenses des membres de son exécutif, l’armée participe à la fête par ses propres excès. L’Etat a failli dans sa gestion de l’argent du contribuable et son inévitable vulnérabilité face au vice humain nous a ainsi été rappelée. Quelles peuvent être les solutions face à ces abus? Eléments de réponse.

Continuer la lecture de L’Etat et ses excès

Football leaks: une révélation, vraiment?

Les lundis de l’actualité – Diego Taboada

Cette semaine, nous avons eu droit à une nouvelle «vague de révélations» concernant le monde du football. Ces dossiers «leakés» régulièrement de manière anonyme depuis quelques temps mettent généralement en lumière des fraudes fiscales de joueurs célèbres ou des intrigues obscures au sein de différentes instances du football.

Les nouveaux éléments épinglent cette fois-ci particulièrement le Paris Saint-Germain, club de la capitale française racheté en 2011 par le Qatar et connu notamment auprès du grand public pour les montants faramineux de certains de ses transferts de joueurs de plus d’une centaine de millions d’euros. Ils sont accusés d’avoir investi près de deux milliards lors de ces sept dernières années. Théoriquement à l’encontre des règles financières en vigueur – «le fameux fair play financier»  les montages financiers mis en place auraient été couverts par Michel Platini et Gianni Infanito, respectivement ancien président et ancien secrétaire général de l’UEFA.

Continuer la lecture de Football leaks: une révélation, vraiment?

Le phantasme des votations

Les Lundis de l’actualité – Clément Guntern

Le dimanche 4 novembre et le lundi 5 novembre 2018 ont été chacun à leur échelle deux révélateurs de ce que représente une consultation populaire, ou une votation comme on l’appelle en Suisse. Dimanche, les habitants de l’archipel de Nouvelle-Calédonie ont dû se prononcer sur leur indépendance vis-à-vis de la France, tandis qu’en Suisse, ce lundi matin, la justice du canton de Berne a invalidé la décision populaire sur l’appartenance cantonale de la ville de Moutier, votée il y a un an. Ces deux exemples récents illustrent une certaine contradiction entre les mérites que l’on donne à ce type d’exercice démocratique et les effets que l’on peut raisonnablement attendre d’eux en termes de résolution des conflits.

Continuer la lecture de Le phantasme des votations

La France insoumise, l’illusion collective

Les lundis de l’actualité – Nicolas Jutzet

Les perquisitions du 16 octobre dernier pourraient bien se transformer en véritable «sparadrap du Capitaine Haddock». Des jours après cet épisode mouvementé, la tension semble toujours à son comble. Se muant en feuilleton sans fin, l’épisode en question risque bien de porter un coup fatal aux ambitions de ceux qui se voyaient en premiers opposants du président Macron. Bien plus que la perquisition du siège du parti en elle-même, et ses excès que nous connaissons désormais tous, c’est la gestion de la crise qui laisse supposer que le tribun populiste et ses acolytes sont tout sauf prêts à incarner une force d’opposition crédible, tant leur capacité à gouverner est désormais sujette à caution.

Continuer la lecture de La France insoumise, l’illusion collective