Archives par mot-clé : photographies

Lumière, vitesse, gasoil

Le Regard Libre N° 77Nicolas Locatelli

Crédits photos: © Nicolas Locatelli pour Le Regard Libre

L’histoire d’un «Photographe» sans histoires

Les mercredis du cinéma – Loris S. Musumeci

«Lorsque vous regarderez cette photo plus tard, vous sentirez le soleil sur votre visage.»

Bombay, Porte de l’Inde. Raphi prend en photo des touristes devant le monument pour leur vendre un souvenir. Métier précaire à l’heure des selfies, mais plaisant. Un jour, il tombe sur Miloni, une locale. Il lui propose une photo. Elle pose, ravissante. Impression en direct; elle prend l’image et part sans payer, plus par confusion dans la foule que par volonté de voler. Raphi retrouve Miloni, par une affiche publicitaire sur laquelle elle a aussi posé. La rencontre entre les deux débouche sur un accord. Il ne lui réclame plus l’argent de la photo, mais il a besoin d’un service. Qu’elle feigne d’être sa petite amie aux yeux de sa grand-mère pour lui faire plaisir et l’honorer. Miloni accepte. Qu’est-ce qu’on ne fait pas pour une mamie qui veut le bonheur de son petit-fils? Détail: avant qu’il ne connaisse son vrai prénom, le photographe avait déjà annoncé à sa grand-mère que sa fiancée s’appelait Noorie.

Lire la suite de la critique

David Brulhart: «A part les dessins, toutes les œuvres ont des accidents»

Névé, ce sont les neiges éternelles, celles que l’on trouve aux sommets de nos montagnes. On les imagine super belles et vierges, mais, en réalité, elles sont souvent grises, sales, fragiles. «Névé», c’est également le nom de l’exposition collective à laquelle nous convient David Brülhart, artiste fribourgeois hyperproductif, et Elise Meyer, conservatrice du Musée de Charmey. Accompagnés des artistes Benoît Billiotte, Lorna Bornand, Cosey, Steve Fragnière: Sval’barde et Laure Gonthier, ils nous invitent à nous questionner sur notre idéal de la montagne et sur la réalité, le tout avec beaucoup de poésie.

Lire l’entretien