Archives par mot-clé : politique de la langue

Tribune des 50 Romands: «Non à la réforme de l’orthographe»

Le Regard Libre N° 78 – Tribune collective (liste des signataires à la fin)

Les réformes de l’orthographe sont dans l’air depuis la fin du siècle passé. Ces simplifications n’ont cependant jamais réussi à s’imposer par l’usage parce que, finalement, l’orthographe traditionnelle, bien que parfois surprenante, ne gêne pas grand monde. Elle se modifie au rythme des évolutions sociales et scientifiques. Or aujourd’hui, on n’entend plus se fier à l’usage, législateur ultime, mais on veut imposer autoritairement des modifications. «On»? La Conférence intercantonale de l’instruction publique de Suisse romande et du Tessin (CIIP), qui en appelle à l’Académie française. Celle-ci s’oppose pourtant à toute prescription à caractère obligatoire en matière d’orthographe, tout en admettant deux graphies dans certains cas.

Nous, soussignés, nous opposons à la mise en application de cette «orthographe rectifiée».

Lire la suite de la tribune (en libre accès)

Une heure avec Marc Bonnant

ENTRETIEN LONG FORMAT, Loris S. Musumeci | Marc Bonnant n’est pas seulement un personnage très cultivé et admiré de toutes parts pour sa sublime éloquence, il est aussi un véritable Maître. Avocat depuis 1971, il défend des personnalités d’envergure au niveau international, telle Sa Majesté l’Impératrice Farah d’Iran. De Bâtonnier de l’Ordre des avocats de Genève à président du Concours d’art oratoire, ses mandats restent très nombreux. Ces derniers voyagent même dans le temps: l’homme de droit s’est amusé notamment à plaider pour Baudelaire dans le procès des «Fleurs du mal». Il a par ailleurs reçu différentes récompenses grâce à sa passion du beau verbe: la nomination d’Officier dans l’Ordre de la Légion d’honneur, le Prix du rayonnement français et la consécration de Meilleur orateur francophone vivant. Mais quelle est donc cette histoire d’amour qui le relie à la langue française? Marc Bonnant, amoureux de la vie et de la langue, nous en offre la réponse dans un entretien profond et touchant.

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Déjà un compte? Connexion

Pas encore de compte? Voir nos différentes formules d'abonnement