Archives du mot-clé politique internationale

Entre destruction de plaines sauvages et manifestations sociales

Les lundis de l’actualité – Alexandre Wälti 

L’actualité absolument indispensable des deux dernières semaines, c’était la quarantième édition du Dakar, ex-Paris-Dakar. Celui-ci s’est terminé le dimanche 21 janvier 2018. Une course automobile dont le parcours, comme son nom l’indique avec une précision redoutable, va évidemment de Lima au Pérou jusqu’à Córdoba en Argentine, en passant par la Bolivie, logique. Mais oui, vous savez, Dakar, cette ville sur un continent loin de l’Europe, là-bas. Ici ou là, finalement. Tant qu’on peut émettre le CO2 en masse dans des zones naturelles extrêmement sauvages, telles que le désert de sel d’Uyuni, normalement protégé, et écraser les sols fragiles de l’Altiplano avec de grosses roues bien grasses, tout va bien.

Lire la suite Entre destruction de plaines sauvages et manifestations sociales

De l’importance de la mémoire apaisée

Le Regard Libre N° 35 – Clément Guntern

La Russie a commémoré en 2017 le centenaire de la révolution d’Octobre. En 1917, les bolcheviks avaient renversé le gouvernement provisoire pour installer leur propre pouvoir. Pourtant, alors que certains se souviennent de cette date, d’autres la fêtent. La mémoire historique nécessite encore un grand travail.

La mémoire historique d’un peuple peut être détournée en un outil politique d’une grande puissance. Les exemples qui l’illustrent sont légion. La Russie a récemment commémoré en toute discrétion le centenaire de la révolution d’Octobre 1917 qui a mis au pouvoir Lénine et les bolcheviks, ouvrant la voie à plusieurs dizaines d’années de contrôle communiste sur le pays et bien au-delà. A l’occasion de cet anniversaire, un sondage a été réalisé, demandant aux Russes qui serait selon eux le meilleur dirigeant pour le pays aujourd’hui. Et la personne qui arrive en tête est Staline. Lire la suite De l’importance de la mémoire apaisée

Le monde va-t-il aussi mal qu’on le pense ?

Le Regard Libre N° 33 – Clément Guntern

Il existe chez l’homme actuel une propension à penser que le monde, la société dans laquelle il vit, va au plus mal. Ce qu’il voit autour de lui ne le laisse guère accepter le contraire ; les guerres, les famines et la violence sont omniprésentes.

Il n’est pas nécessaire d’aller au bistrot pour l’entendre. Ce discours, si répandu dans les médias ou en politique, dépeint un monde empli de dangers et de catastrophes. Des intellectuels se mêlent aussi au concert des alarmistes se lamentant sur le monde dans lequel nous vivons. Des personnalité dont nous attendrions d’avoir la capacité d’analyser les problèmes contemporains se laissent dicter leurs propos par les sentiments du moment, tel l’ancien chef d’état-major des armées des États-Unis qui parlait il y a trois ans d’un monde qui n’avait « jamais été aussi dangereux qu’aujourd’hui ».

Peut-on effectivement dire que notre Terre n’a jamais si mal tourné ? Nous allons tenter d’apporter quelques éléments de réponse à cette grande question, en observant à cette fin quelques facteurs-clés sur l’état du monde. Nous nous baserons sur plusieurs mesures telles que les guerres, la pauvreté, la démocratie ou la violence, pour dresser un bilan sommaire de notre époque.

Nous n’avons jamais eu si peu de violence

Lire la suite Le monde va-t-il aussi mal qu’on le pense ?

La neutralité a-t-elle encore une utilité ?

Le Regard Libre N° 32 – Clément Guntern

La neutralité est un concept essentiel à l’existence même de la Suisse. Pourtant, nous pouvons nous questionner sur son utilité actuelle, dans une situation totalement différente que lors de son instauration. Y a-t-il des raisons pertinentes à son maintien ?

Dans une étude sur la sécurité publiée en 2017 par l’Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ), la population suisse affirme à 95% être attachée à la neutralité. Pourtant, si l’on observe le monde dans lequel nous vivons, il est de plus en plus difficile de trouver une utilité à la neutralité. Essayons donc de comprendre en quoi la neutralité n’est plus vraiment adaptée aux problèmes du monde qui nous entoure, en nous appuyant en partie sur les travaux du professeur René Schwok.

La neutralité suisse est une neutralité permanente. Que ce soit lors de périodes de conflits ou en temps de paix, la Suisse se considère comme neutre. Cependant, les règles qui régissent la neutralité de temps de paix et celle de temps de guerre sont bien différentes. On les nomme respectivement politique de neutralité et droit de la neutralité.

Droit de la neutralité

Lire la suite La neutralité a-t-elle encore une utilité ?

La Chine, première puissance mondiale

Le Regard Libre N° 31 – Clément Guntern

Depuis une dizaine d’années, la croissance chinoise ininterrompue a fait émerger le pays sur la scène internationale. A tel point que la Chine a dépassé partiellement les États-Unis. Ce changement dans le rang des puissances va-t-il avoir des conséquences ?

La transition de pouvoir décrit un phénomène récurrent dans l’Histoire : la puissance d’un pays augmente, ce qui fait accroître ses prétentions territoriales, militaires et économiques. Face à cette menace montante, le pays le plus puissant se sentira menacé et entrera en conflit avec son rival. La description de ce mécanisme date de l’Antiquité, notamment de Thucydide dans La Guerre du Péloponnèse affirmant que la puissance montante d’Athènes devait s’opposer à celle bien établie de Sparte dans une guerre. Ainsi, au terme de la guerre, soit la puissance montante est remise dans son rôle de seconde puissance, soit elle prend à son tour le rôle d’hégémon.

L’autre exemple classique de cette théorie est l’Empire allemand fraîchement réunifié par Bismarck. Celui-ci montait et s’opposait de plus en plus à la puissance britannique par une grande croissance économique et militaire ainsi que de plus en plus de revendications territoriales. La tension en Europe a dû être résolue par la Première Guerre mondiale. Cette conception a été reprise par le mouvement réaliste dans les relations internationales, qui n’explique les interactions étatiques que par des rapports de pouvoir. Lire la suite La Chine, première puissance mondiale

Emmanuel Macron : derrière le sourire, la main qui tremble

Regard sur l’actualité – Nicolas Jutzet

Quand son principal argument de vente est le renouveau, la jeunisme, faire de la vieille politique une fois élu est au minimum gênant. C’est oublier bien vite qu’une partie de son électorat, celle qui ne votait pas contre Marine Le Pen, mais pour son projet, le soutenait car il incarnait cela. Une idée de la France. La promesse de mettre ces vieilles pratiques au placard. Définitivement. Quelle déception !

Voir cette main qui se veut ferme et conquérante face à Donald Trump trembler au moment de débrancher le pathétique Richard Ferrand, c’est simplement affligeant. Pouvoir à ce point pavoiser à l’internationale, se voir en « leader du monde libre » et refuser de renvoyer d’où il vient ce vieux personnage, ancien frondeur qui, à défaut d’une éventuelle faute judiciaire (qui reste à prouver), est clairement coupable d’une faute politique, celle d’instiller le doute. Lire la suite Emmanuel Macron : derrière le sourire, la main qui tremble

La Suisse et l’Union européenne, une longue histoire

Le Regard Libre N° 28 – Clément Guntern

La relation Suisse – Union européenne (1/3)

Comme la question de l’avenir de la relation que la Suisse entretient avec l’Union européenne (UE) est centrale pour l’avenir de notre pays en général ; et comme nous serons appelés prochainement à nous prononcer à plusieurs reprises sur cette question, il paraît bon de retracer l’histoire de cette relation et de recentrer un débat qui, trop souvent, part sur l’émotionnel plutôt que le rationnel.

Malheureusement, nombre de réflexions que l’on entend sont tout droit sorties d’un imaginaire collectif concernant l’UE. De plus, il est apparu clairement dans plusieurs sondages post-votations que les jeunes de notre pays considèrent la position suisse en Europe soit comme un acquis, soit comme une situation injuste. Il convient de montrer à quel point ce chemin fut difficile pour notre pays à ceux qui n’ont vécu que la situation actuelle ou ne se rendent pas compte du passé. Lire la suite La Suisse et l’Union européenne, une longue histoire