Archives par mot-clé : politique suisse

Le Conseil fédéral, plus que de la représentation

Les lundis de l’actualité – Diego Taboada

Avec l’élection au Conseil fédéral la semaine dernière, le monde politique suisse reprenait ses titres de noblesse, chahuté en Romandie par les affaires Broulis, Savary, Maudet et Barazzone. Après la prise de conscience collective que la Suisse n’est pas épargnée par les sorties de route politiciennes, c’est un retour à la «normalité», qui tombe à pic. Continuer la lecture de Le Conseil fédéral, plus que de la représentation

Et finalement, le pragmatisme s’impose

Les lundis de l’actualité – Nicolas Jutzet

C’est un plébiscite pour le Conseil fédéral! Dans un contexte international de révolte contre les élites qui seraient déconnectées des réalités du quotidien des gens,  l’expression démocratique pragmatique sortie des urnes ce dimanche 25 novembre est à saluer. Victoire sur toute la ligne pour les «sept sages».

Malgré le populisme ambiant, le Conseil fédéral maintient le cap

Obligé d’affronter deux campagnes d’une rare malhonnête intellectuelle, celle de l’initiative populaire «Le droit suisse au lieu de juges étrangers (initiative pour l’autodétermination)» et celle qui visait à refuser la modification de la base légale pour la surveillance des assurés, l’exécutif aura su se faire entendre et rallier une majorité des citoyens derrière lui. Une force tranquille.

Continuer la lecture de Et finalement, le pragmatisme s’impose

Initiative «contre les juges étrangers»: un enjeu de forme plutôt que de fond

Le Regard Libre N° 44 – Diego Taboada

Le texte proposé par l’UDC représente indubitablement un danger pour le pays. Malgré une mobilisation hors norme contre l’initiative, la campagne est difficile. La gestion de la communication sera déterminante dans le rejet de l’initiative, bien plus qu’un débat sur des arguments de fond.

Continuer la lecture de Initiative «contre les juges étrangers»: un enjeu de forme plutôt que de fond

«Destins d’ici», témoignage d’une époque pour mieux réfléchir à l’avenir

Les bouquins du mardi – Alexandre Wälti

Sans prétention, écrire une vie. Le projet de Bertil Galland est simple. Et quelle vie! L’homme de lettres romand a publié huit tomes aux éditions Slatkine. Destins d’ici: Mémoires d’un journaliste sur la Suisse du XXe siècle conclut une série de livres passionnants et protéiformes. L’éditeur et journaliste revient sur une époque en la racontant à travers le destin de plusieurs personnages autant anonymes que publics. Un contenu qui fait réfléchir à l’époque que nous vivons.

Continuer la lecture de «Destins d’ici», témoignage d’une époque pour mieux réfléchir à l’avenir

Qui comprend vraiment la neutralité ?

Clément Guntern – Les lundis de l’actualité

En 2006, alors conseillère fédérale en charge du Département des affaires étrangères, Micheline Calmy-Rey lançait l’idée d’une candidature suisse au Conseil de sécurité de l’ONU. Depuis, l’idée progresse dans les esprits et, en 2011, le processus est lancé lorsque la candidature officielle de la Suisse est envoyée. Cependant, l’image d’une petite Suisse neutre siégeant dans la salle du conseil à New-York a du mal à passer chez certains, surtout à droite.

Continuer la lecture de Qui comprend vraiment la neutralité ?

Tourisme électoral, oui, et alors ?

Les lundis de l’actualité – Nicolas Jutzet

Dévoilée par le Tages Anzeiger, la polémique n’est pas prête de se dégonfler. Traitant Moutier de République bananière  terme péjoratif qui sous-entend qu’une ploutocratie règne sur un Etat clientéliste et peu transparent le journal alémanique est encore une fois au cœur de l’actualité. Après « l’affaire Broulis » et la pseudo-controverse Isabelle Moret, voilà un nouvel article au potentiel intéressant. C’est que la question est sujette à émotions. Continuer la lecture de Tourisme électoral, oui, et alors ?

Gerhard Andrey, un vert convaincu par le digital

Le Regard Libre N° spécial « Ecologie – Pour un revirement intégral » – Jonas Follonier

Le Fribourgeois Gerhard Andrey est le co-fondateur de la société Liip SA, une entreprise spécialisée dans le développement numérique et qui emploie cent cinquante personnes. C’est également le vice-président des Verts Suisses, depuis 2016. Petite entrevue à Fribourg dans un bureau plutôt « gauche chic ». Continuer la lecture de Gerhard Andrey, un vert convaincu par le digital

Pour 2018 le Conseil fédéral se dévoile, et s’anime

Les lundis de l’actualité – Nicolas Jutzet

La précédente était hiérarchique, avec un faux air d’affiche de film. Epinglée par la NZZ qui titrait « Die lächelnde Mafia » – tout en essayant de trouver le nom du film ou de la série annoncée par l’affiche – elle renvoyait une froideur et une classe finalement assez inhabituelles pour une Suisse qui se veut travailleuse, sérieuse, mais souriante et ouverte.

Continuer la lecture de Pour 2018 le Conseil fédéral se dévoile, et s’anime

La neutralité a-t-elle encore une utilité ?

Le Regard Libre N° 32 – Clément Guntern

La neutralité est un concept essentiel à l’existence même de la Suisse. Pourtant, nous pouvons nous questionner sur son utilité actuelle, dans une situation totalement différente que lors de son instauration. Y a-t-il des raisons pertinentes à son maintien ?

Dans une étude sur la sécurité publiée en 2017 par l’Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ), la population suisse affirme à 95% être attachée à la neutralité. Pourtant, si l’on observe le monde dans lequel nous vivons, il est de plus en plus difficile de trouver une utilité à la neutralité. Essayons donc de comprendre en quoi la neutralité n’est plus vraiment adaptée aux problèmes du monde qui nous entoure, en nous appuyant en partie sur les travaux du professeur René Schwok.

La neutralité suisse est une neutralité permanente. Que ce soit lors de périodes de conflits ou en temps de paix, la Suisse se considère comme neutre. Cependant, les règles qui régissent la neutralité de temps de paix et celle de temps de guerre sont bien différentes. On les nomme respectivement politique de neutralité et droit de la neutralité.

Droit de la neutralité

Continuer la lecture de La neutralité a-t-elle encore une utilité ?

Pascal Couchepin : « Personnellement, j’étais pour un ticket à deux »

Un entretien inédit préparé par Jonas Follonier et Nicolas Jutzet

Vendredi dernier 1er septembre, le groupe parlementaire PLR a tenu séance à Neuchâtel pour choisir le type de candidature qu’il souhaite lancer dans la succession à Didier Burkhalter au Conseil fédéral. Un ticket à trois a été choisi : les candidats Ignazio Cassis (le favori), Isabelle Moret et Pierre Maudet restent en lice. Réactions d’un ancien président de la Confédération libéral-radical, Pascal Couchepin.

Jonas Follonier : Ce choix d’un ticket à trois était-il une surprise pour vous ?

Pascal Couchepin : Je n’ai pas été surpris, car dans ce domaine, la préoccupation tactique l’emporte souvent sur la préoccupation du fond. Personnellement, j’étais pour un ticket à deux, et non à trois. Imaginez un ticket à quatre, cinq, six, ce serait laisser les autres partis décider. Non, il est essentiel que le parti s’accorde déjà sur un ou deux noms, afin de faire une première sélection au niveau des compétences, et ne pas laisser l’entier du choix aux autres formations politiques. Continuer la lecture de Pascal Couchepin : « Personnellement, j’étais pour un ticket à deux »