Archives par mot-clé : trump

«American Nightmare 4 : Les Origines»

Les mercredis du cinéma – Marina De Toro

Depuis 2013, James De Monaco a surpris avec sa saga American Nightmare qui consiste en une purge annuelle devant réguler la criminalité et le taux de chômage des Etats-Unis. C’est durant une nuit par année que les citoyens américains ont le droit de commettre tous les crimes et exprimer toute leur négativité. Une fois les douze heures passées, les crimes survenus durant la purge ne seront pas poursuivis et la vie reprendra son cours normal. Dans ce quatrième film, le réalisateur Gerard McMurray nous présente l’origine de cette tradition meurtrière qui a eu lieu dans une ville sur une île isolée des Etats-Unis.

Le film de trop

Les « Nouveaux Pères Fondateurs » sont parvenus à la tête des Etats-Unis et décident de mettre en place un projet expérimental visant à baisser le taux de criminalité. Ce nouveau concept vient de la sociologue May Updale et ses idées ont très vite intéressées le nouveau gouvernement des Etats-Unis. Seul problème, Dr. Updale et le gouvernement n’ont pas le même point de vue sur cette expérience qui ne représente qu’un test psycho-social pour la sociologue alors que les politiciens y voient un intérêt économique pour le pays.

Continuer la lecture de «American Nightmare 4 : Les Origines»

Qu’est-ce que le populisme ?

Le Regard Libre N° 39 – Diego Taboada

Le populisme est devenu l’un des thèmes de prédilection des médias et des analystes occidentaux. Mais à quoi reconnaît-on le populisme ? C’est ce qu’analyse Jan-Werner Müller, politologue allemand et professeur à l’université de Princeton aux Etats-Unis dans son récent ouvrage Qu’est-ce que le populisme ? (Ed. Premier Parallèle, 2016) qui donne certaines clefs pour comprendre le phénomène.

Continuer la lecture de Qu’est-ce que le populisme ?

Elections mexicaines : Trump au second plan, la drogue devant

Les lundis de l’actualité – Clément Guntern

La 1er juillet 2018 se sont tenues les élections générales mexicaines. Autant le parlement que les gouverneurs, les maires ou le président ont dû être désignés par le peuple mexicain. Pour la première fois de son histoire, un homme de gauche siègera à Mexico en la personne de Andres Manuel Lopez Obrador. Cette poussée populaire en faveur d’un homme hors du système politique traditionnel mexicain, même s’il a eu une longue carrière politique auparavant, ne doit pas être mise en comparaison avec l’élection de Donald Trump de l’autre côté de la frontière.

Continuer la lecture de Elections mexicaines : Trump au second plan, la drogue devant

Elections sous tensions au Pakistan

Les lundis de l’actualité – Clément Guntern

Le 25 juillet de cette année se tiendront les élections législatives au Pakistan. Information qui, au premier abord, peut sembler banale. Cependant, jamais, dans ce pays de 200 millions d’habitants aux portes du théâtre afghan, deux gouvernements civils successifs ne s’étaient succédé. Alors qu’au moins quinze chefs d’Etat ont été déposés par la puissante armée depuis 1947, un semblant de stabilité se serait-il installé dans la République islamique du Pakistan ?

Continuer la lecture de Elections sous tensions au Pakistan

À quand le vrai désarmement ?

Les lundis de l’actualité – Alexandre Wälti

Une revue de presse, pourquoi pas. Une chronique, mieux. Peut-être les deux ou quelque chose qui s’en approche. L’occasion certaine de nous interroger sur la politique du (dés)armement de l’ONU mais aussi sur la question de l’armement en Suisse.

Continuer la lecture de À quand le vrai désarmement ?

Retrait de l’accord nucléaire iranien : retombées toxiques pour Trump

Les lundis de l’actualité – Baptiste Michellod

La France, le Royaume-Uni, l’Allemagne, l’Union Européenne, la Russie, la Chine et l’Iran ont assisté avec consternation au retrait de Donald Trump de l’accord historique sur le nucléaire iranien, conclu sous Obama en 2015. Malgré les onze inspections de l’Agence Internationale de l’Energie Atomique concluant que l’Iran respecte ses engagements en termes d’enrichissement d’uranium et de capacité de ses centrifugeuses, malgré les conseils de son Secrétaire d’Etat à la Défense James Mattis ainsi que l’avis d’Emmanuel Macron, Angela Merkel et Boris Johnson qui tous soutiennent que l’accord empêchait effectivement l’Iran de se doter de la bombe, le président Trump a tout de même décidé de se retirer du JCPOA (Joint Comprehensive Plan of Action). Continuer la lecture de Retrait de l’accord nucléaire iranien : retombées toxiques pour Trump

Personne n’a le monopole du populisme

Regard sur l’actualité – Nicolas Jutzet

J’ai donc, comme beaucoup, passé ma nuit de mardi à mercredi scotché devant CNN et les magnifiques explications de John King tapotant de manière effrénée sur son écran tactile qui permettait de découvrir les résultats en détail. Décidément, quel spectacle… Il faut dire que le scénario fut passionnant. Passer d’une élection quasi assurée de la candidate « mainstream » appréciée de tous les médias, au doute, puis à l’élection de Trump et enfin à son discours empli de bon sens et de sagesse. Impossible de s’endormir devant pareille tragédie. Et que dire de ce qui suivit. Que de réactions outrées, horrifiées, exagérées et souvent fausses. Quel amoncèlement de bêtises, de niaiseries et de jérémiades insupportables. En lisant la presse, notamment française, je découvris qu’un horrible candidat populiste venait de l’emporter, nous faisant basculer dans une nouvelle ère. Comme si le populisme venait de naître et de s’imposer.

Les mêmes qui aujourd’hui donnent des leçons à l’Amérique, sans la connaître, après en avoir donné aux Britanniques suite au Brexit, usent pourtant des mêmes armes que celles déployées par Trump tout au long de sa campagne. S’il vous plaît, qui annonçait une chute de la bourse suite à son élection (la bourse a fini sur un record le jour suivant son élection, sûrement parce que contrairement à vous, certains avaient lu son programme) ? Qui encore prédisait pareil sort à la Grande-Bretagne en cas de Brexit ? Qui encore s’est par exemple fait élire en France sur le slogan « mon ennemi, c’est la finance » ? Qui encore, dans des accès de démagogie à peine croyable, ose proposer des salaires minimaux, des loyers encadrés, des caisses uniques, des RBI, ou des semaines à 25 heures en venant ensuite nous expliquer qu’ils abjurent le populisme ? Continuer la lecture de Personne n’a le monopole du populisme