Archives par mot-clé : votations fédérales

Février 2020: la tribune de Mégane Luquiens

Les lundis de l’actualité – Mégane Luquiens

Il y a cent ans, les années folles débutaient. L’après-guerre promettait un avenir meilleur pour tous. Cependant, les problèmes de l’époque sont encore présents aujourd’hui. Alors je me pose cette question: avons-nous réellement évolué ces cent dernières années? Petit coup de projecteur subjectif sur les prochaines votations fédérales.

Lire la chronique

L’art de voter

Regard sur l’actualité – Loris S. Musumeci

Y a-t-il une tactique pour voter? Une manière? Un geste? La question vous tracasse, chers Helvètes, en ce dimanche excitant. Conviendrait-il mieux de voter en faveur ou contre ses convictions? Demandez-vous sérieusement s’il en vaut même la peine d’introduire sa voix dans l’urne?

Ces questions semblent finement stupides; elles le sont effectivement en partie. Néanmoins, elles demeurent plus fines que stupides. Si cela peut vous aider à inscrire le bon coup de crayon sur le bulletin, veuillez bien me suivre dans une très brève réflexion abordant chacune de ces innocemment subtiles interrogations.

Lire la suite de la chronique

« Affaire privée », une drôle d’affaire…

Le Regard Libre N° 1 – Jonas Follonier

Le 9 février prochain, le peuple suisse devra se prononcer sur un sujet sensible : l’avortement. Si l’initiative lancée par des milieux religieux conservateurs – notamment le parti évangélique et certains membres du PDC – ne vise pas à le rendre illégal, elle a néanmoins pour but que l’avortement, qu’il soit un choix ou une nécessité médicale, ne soit plus remboursé par l’assurance-maladie. Leur principal argument : il est scandaleux que des personnes contribuent contre leur conscience au financement d’avortements par le biais de l’assurance obligatoire.

Or, n’est-ce pas le principe même du bien commun, de la participation à la société, que de cofinancer des actes, ici médicaux, dont certains sont effectués contre notre volonté ? Si l’on va jusqu’au bout de cette optique adverse, alors pourquoi financer l’hospitalisation d’un homme qui s’est blessé dans un accident dû à sa coupable inattention ? Pourquoi contribuer au traitement de la cirrhose d’un alcoolique ? Continuer la lecture de « Affaire privée », une drôle d’affaire…