Vous êtes sur smartphone ?

Téléchargez l'application Le Regard Libre depuis le PlayStore ou l'AppStore et bénéficiez de notre application sur votre smartphone ou tablette.

Télécharger →
Non merci
Accueil » Le président qui se veut faire aussi gros que le bœuf

Le président qui se veut faire aussi gros que le bœuf

par Clément Guntern
0 commentaire

Le président de la Confédération Ueli Maurer aura tôt fait d’oublier ses dernières sorties médiatiques, notamment aux Etats-Unis. Quelques semaines auparavant, il fut la cible de critiques pour son implication dans le projet chinois des nouvelles routes de la soie. Analyse.

La Constitution suisse veut que le président, à savoir celui qui, entre autres, représente le pays à l’étranger, ne soit pas nécessairement la personne la mieux indiquée ou conseillée pour mener à bien une mission diplomatique. Ainsi, le ministre de l’Intérieur peut très bien, en tant que président de la Confédération, se rendre avec son entourage pour prendre des engagements au nom de la Suisse. Les chefs du Département des finances commencent à avoir une solide réputation en la matière.

Les déboires des présidents

En 2009, Hans-Rudolf Merz, alors président de la Confédération et chef du département

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Si vous avez un compte, connectez-vous. Sinon, découvrez nos différentes formules d'abonnements et créez un compte à partir de CHF 2.50 le premier mois.

Vous aimerez aussi

Contact

© 2024 – Tous droits réservés. Site internet développé par Novadev Sàrl