Une Europe de destin

Le Regard Libre N° 52 – Jonas Follonier

Les élections européennes de mai dernier ont été à nouveau l’occasion pour les différents partis de faire croire à leur volonté de «réformer l’Union européenne». C’est bien beau, mais il est permis de douter. Sur les douze candidats d’un débat télévisuel français, tous ont appelé à plus de protectionnisme au sein d’une Union jugée «ultralibérale», «néolibérale» ou tout simplement «libérale», un mot qui suffit à l’insulte dans un pays qui pourtant mériterait une bonne douche de libération de l’économie, de redimensionnement des services publics et de baisse des impôts. Et si, au lieu de dénoncer le libre marché sur lequel s’est construite une UE certes imparfaite, on reconnaissait qu’il s’agit là du meilleur système économique qui soit tout en affirmant que le problème est ailleurs, à savoir au niveau civilisationnel?

Lire la suite de l’éditorial

Le Tonneau Joyeux, la nouvelle venue de l’entre-deux lacs

Les vendredis de la microbrasserie – Max Moeschler

Le retour de la canicule étant d’ores et déjà annoncé pour la semaine prochaine, la quête de rafraîchissement houblonné se fait de plus en plus pressante, et nous emmène aujourd’hui au Landeron pour y découvrir une nouvelle venue prometteuse: la Brasserie du Tonneau Joyeux.

Lire la chronique

«Le Daim»: un mauvais OCNI – objet cinématographique non identifié

Les mercredis du cinéma – Loris S. Musumeci

Un vrai exercice de style n’assure pas l’exercice d’un vrai cinéma. Il n’assure pas même un vrai film. Le preuve en est ce Daim qui est à vomir et qui se rapproche bien davantage de la vidéo que du film. Quentin Dupieux n’est pourtant ni un réalisateur dénué de talent, ni un artiste sans esprit. Sans parler de son acteur principal, l’immense Jean Dujardin, l’un des seuls acteurs français actuels à se hisser au niveau de la reconnaissance internationale.

Lire la suite de la critique

«ANNA»: le chemin vers la liberté est parfois semé de cadavres

Les mercredis du cinéma – Melisa Oriol

Avec son dernier film, Luc Besson arrive avec splendeur à constituer une vraie Matriochka (Poupée russe) que l’on prend plaisir à découvrir. Notamment grâce à la merveilleuse Sasha Luss qui joue ici son deuxième rôle, mais certainement pas son dernier!

Lire la critique

Bienvenue dans «L’Oracle des loups»

Les bouquins du mardi – Lauriane Pipoz

La dernière création d’Olivier Beetschen est un polar qui se situe à Fribourg. Après deux recueils de poèmes et deux polars, le lausannois s’attèle à un récit qui mêle meurtre, drogue, amour et – sa spécialité – légende. Même s’il peut être facile de se perdre à travers les divers axes de lecture des aventures de René Sulic, enquêteur-star de la Sûreté de Fribourg, ce roman fribourgeois vaut certainement le détour – en particulier si vous affectionnez la Basse-Ville, les légendes, les belles plumes, ou les trois.

Lire la critique

Taxation et justice sociale: l’oppression des plus riches

Les lundis de l’actualité – Jérémie Bongiovanni

La presse dominicale suisse-alémanique présentait hier les résultats d’une étude menée par le bureau HCM International. D’après celle-ci, 57% des Suisses seraient favorables à une hausse de l’imposition des hauts revenus. Avec en perspective l’initiative des jeunes socialistes dite des 99% visant à augmenter l’imposition du capital, l’animosité envers les plus riches est vive. Il est pressant de remettre en cause une intuition bien trop établie quant à l’imposition des plus riches.

Lire la chronique

Pascal Couchepin et Philippe Nantermod débattent du libéralisme

Le Regard Libre N° 51 – Jonas Follonier

Le livre La suite des idées sorti aux Editions Favre en mars dernier pourrait être reçu comme un simple dialogue politique entre deux personnalités libérales-radicales valaisannes, l’un ancien président de la Confédération, l’autre conseiller national. L’ouvrage est bien plus que cela: il livre des réflexions authentiques sur le libéralisme et tournées vers la pratique. Il donne une bonne idée des questions brûlantes dont cette famille de pensées ne peut pas faire l’économie à l’heure de la remise en question de l’individu, du mérite ou de la responsabilité. Pascal Couchepin nous ouvre les portes de son bureau en ville de Martigny, là où il a dialogué avec Philippe Nantermod sur un choix varié de sujets.

Continuer la lecture de Pascal Couchepin et Philippe Nantermod débattent du libéralisme

«Yesterday»: les comédies romantiques, c’était mieux avant

Les mercredis du cinéma – Lauriane Pipoz

Le réalisateur Danny Boyle – à qui l’on doit notamment Bridget Jones, Coup de foudre à Notting Hill, Love Actually – s’est attelé à une nouvelle comédie romantique. Yesterday est l’histoire d’un homme qui, après un accident, se réveille dans un monde où les Beatles n’existent pas. Il se lance alors dans le plagiat de ces derniers en réécrivant leurs titres les plus connus. Le tout sous l’œil de sa meilleure amie et agente Ellie.

Lire la critique

Vous prendrez bien un vol pour «Ibiza»?

Les mercredis du cinéma – Jonas Follonier

C’est le nouveau film avec Christian Clavier. Le célèbre acteur populaire français a-t-il endossé une fois de plus un rôle qui n’en est pas un, à savoir le sien? Trois fois non. Ibiza est un très bon film, certes beauf, mais son personnage principal ne l’est pas. Il est avant tout touchant.

Lire la critique

«Licorne»: #BeYourself #CommeToutLeMonde

Les bouquins du mardi – Amélie Wauthier

Maëla, 20 ans, est une étudiante en lettres médiocre. Sa vie est rythmée par les réseaux sociaux. Du Facebook de Lisa, la nouvelle petite amie de Kilian, aux chaines de célèbres youtubeuses en passant par le compte Instagram de son rappeur préféré Mowgli et de son ours Balloo – deux figures omniprésentes dans le livre –, Maëla est accro. Avec son Iphone 6, la jeune femme est persuadée de tenir entre ses mains la clef de la notoriété et d’un futur radieux, faits de strass et de paillettes. Elle s’évertue à mettre en scène aussi scrupuleusement que maladroitement sa vie, de son bol de céréales quotidien à sa nouvelle coupe de cheveux.

Continuer la lecture de «Licorne»: #BeYourself #CommeToutLeMonde
%d blogueurs aiment cette page :