Des toilettes non genrées? Allons donc!

Le Regard Libre N° 51 – Danilo Heyer

Ce mercredi 22 mai, Jonas Follonier, rédacteur en chef de la présente revue, partageait sur les réseaux sociaux la photo de la porte des toilettes pour hommes de la Faculté des lettres et sciences humaines de l’Université de Neuchâtel. Sur cette porte figurait une petite affiche masquant le logo masculin et indiquant que «les toilettes avaient été libérées du genre parce que les sigles hommes-femmes affichées sur les toilettes oppressent une partie de la population universitaire». A l’origine de cette action, le «collectif UniNE pour la grève des femmes* et féministe», qui «appelle au boycott de ces codes stéréotypés et moyenâgeux».

Lire la suite de l’article

Des plats inhumains

Le Regard Libre N° 51 – Ivan Garcia

Avec Le Dragon d’Or, Robert Sandoz et sa compagnie, L’outil de la ressemblance, élaborent une mise en scène dynamique pour livrer au public une fable politique qui place la focale sur la société contemporaine et la question des migrations.

Lire l’article

«John Wick – Parabellum»: plus con, tu meurs

Les mercredis du cinéma – Loris S. Musumeci

«Si vis pacem, para bellum.»

J’aime les films d’actions. Certes, je ne jurerai pas que par ce genre, mais je l’apprécie. De la série des James Bond assurément répétitive, aux Jean-Claude Van Damme portés par un semblant d’histoire, et même jusqu’aux films de Steven Seagal pourtant connus pour ne pas voler très haut. Mais là, John Wick m’en demande trop. «Si tu veux la paix, prépare la guerre», dit la citation latine qui donne à ce troisième volet son titre; eh bien si tu veux t’emmerder pendant plus de deux heures, prépare John Wick.

Lire la suite de la critique

Dom«MA»ge

Les mercredis du cinéma – Melisa Oriol

Tate Taylor après son sublime chef-d’œuvre La couleur des sentiments, primé à de nombreuses reprises, déçoit, cette fois, avec Ma, un film d’horreur sans saveur.

Avec une actrice telle qu’Octavia Spencer, comment ne pas avoir de très hautes attentes. Cette dernière, que l’on a vu jouer dans de nombreux films ces dernière années, allant de la domestique à la mathématicienne, offre à nouveau une performance époustouflante. Sa capacité à faire passer des émotions fortes par le regard donne une réelle ampleur à Ma. Son regard est d’ailleurs souvent souligné par des gros plans, ce qui lui ajoute de la puissance.

Lire la suite de la critique

«La femme du banquier», un excellent thriller

Les bouquins du mardi – Lauriane Pipoz

Marina Tourneau est journaliste. En vacances en France avec son fiancé, elle peine à décrocher et accepte une mission à la demande de son supérieur. Lorsque ce dernier est retrouvé mort, elle comprend qu’ils tiennent là une grande affaire. De son côté, l’américaine Annabel vit depuis deux ans à Genève avec son mari, banquier privé. Elle est effondrée lorsqu’elle apprend sa mort dans un accident d’avion. Et encore plus quand elle découvre en quoi consistait vraiment son métier.

Lire la critique

Gonzague de Waresquiel, le Comte qui acheta la Harley de Polnareff

Le Regard Libre N° 50 – Jonas Follonier

C’est une rencontre insolite que nous vous racontons dans cette cinquantième édition. Celle d’un personnage aux différentes facettes, au carrefour de grandes familles, un homme passionné, amusant et amusé, qui a acheté en 2016 la moto de Michel Polnareff, avec lequel il est maintenant ami. Gonzague de Waresquiel, un épris de liberté.

Lire l’entretien

Agriculture et géopolitique

Le Regard Libre N° 50 – Clément Guntern

Secteur souvent décrié pour son impact environnemental, l’agriculture mérite pourtant qu’on s’intéresse réellement à elle. Elle est une pièce centrale du jeu politique mondial. Si cet aspect est négligé, le risque est de perdre toute emprise sur la résolution des problèmes mondiaux.

Lire l’article grand format

Entretien avec Guillaume Poisson, président du Cercle Littéraire de Lausanne

Le Regard Libre N° 50 – Ivan Garcia

Le lundi 1er avril 2019, au Cercle littéraire de Lausanne, nous rencontrons Guillaume Poisson, président du Cercle en question, historien professionnel et directeur scientifique d’un ouvrage récemment paru aux Editions Slatkine, Les trésors du Cercle littéraire de Lausanne, deux siècles de collections patrimoniales, 1819 – 2019. Monsieur Poisson a accepté de répondre à nos questions au sujet de cette institution lausannoise qu’est le Cercle littéraire; nous l’avons donc interrogé sur son intérêt pour celui-ci, le rôle de la société dans la vie lausannoise, ainsi que sur certains points évoqués dans le livre qu’il a dirigé.

Lire l’entretien

Mise en scène sybilline

Les mercredis du cinéma – Lauriane Pipoz

Sibyl est une femme qui a tout pour bien faire: ancienne romancière à succès reconvertie en psychanalyste, elle est mère de deux enfants et vit avec son mec dans un bel appartement. Mais son envie d’écrire s’approche comme une ombre inquiétante et menace sa vie bien rangée.

Lire la critique

«Rocketman», une fusée dans le ciel d’Elton John

Les mercredis du cinéma – Jonas Follonier et Lauriane Pipoz

Un homme prestant vêtu d’une tenue d’ange orangé s’élançant vers le ciel s’avance d’un pas décidé, prêt à entrer sur ce qu’on imagine être une grande scène. Mais cette grande première scène du film nous surprend: l’extravagant personnage incarné par Taron Egerton débarque dans une réunion d’alcooliques anonymes. «Je m’appelle Elton Hercules John et je suis alcoolique, cocaïnomane, sex addict, boulimique…» Le visage de l’acteur en ce début du film est bouleversant, ses paupières pleines de poudre et de terrifiant chagrin sont annonciatrices du fil rouge du film.

Lire la suite de la critique
%d blogueurs aiment cette page :