Bâle: des jeunes UDC virés d’un bar à cause de leur parti politique

Une histoire apparemment simple, mais explosive. Des délégués cantonaux des Jeunes UDC suisses auraient été écartés d’un bar à cause de leur couleur politique, a appris en primeur Le Regard Libre. Le président et le vice-président de la formation réagissent.

Continuer la lecture de Bâle: des jeunes UDC virés d’un bar à cause de leur parti politique

Le photoreportage de Bernard Léchot: Infini limité

PHOTOREPORTAGE, Bernard Léchot | Même si l’on sait que là-bas, de l’autre côté, il y a un autre continent, la mer donne toujours un sentiment d’infini. Que les objets un peu incongrus qui la bordent ne parviennent pas à faire taire. Photos prises à Cabo de Gata, en Andalousie, non loin d’une autre mer, assez hideuse celle-ci, la «Mer de plastique» des serres de la province d’Almeria.

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Déjà un compte? Connexion

Pas encore de compte? Voir nos différentes formules d’abonnement (abo d’essai d’un mois gratuit)

Image abonnement

Paolo Conte au centre d’un documentaire chic et charmant

Pince-sans-rire, seigneurial, classe. Paolo Conte, créateur et interprète de Via con me, mais aussi des grandioses Gli impermeabili, Sotto le stelle del jazz, Max ou encore Hemingway, apparaît authentique dans le documentaire qui lui est consacré et qui vient de sortir en Suisse romande. Ce film est l’occasion d’une plongée dans son mystère. C’est aussi un bel objet, qui a Le Chic et le charme de la chanson du même nom.

Lire la critique (en libre accès)

L’Europe fédérale de Denis de Rougemont

DOSSIER «VOUS AVEZ DIT EUROPE?», Antoine-Frédéric Bernhard | C’est une figure intellectuelle majeure du XXe siècle, un Suisse de surcroît, dont on entend très peu parler. La paresse y est sans doute pour beaucoup, puisque toute l’œuvre de Denis de Rougemont est accessible gratuitement sur internet depuis 2020, grâce au travail de plusieurs chercheurs de l’Université de Genève. Cet écrivain foisonnant a consacré une grande partie de son œuvre à l’Europe qu’il voyait écrasée entre les deux superpuissances américaine et soviétique. Dans sa Lettre ouverte aux européens de 1970 – un plaidoyer pour l’identité culturelle européenne – l’écrivain genevois défend l’idée d’un fédéralisme intégral, appuyé sur un régionalisme opposé à toute forme de nationalisme moderne. Sa réflexion sur l’unité de l’Europe s’avère plus pertinente que jamais. Bref tour d’horizon.

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Déjà un compte? Connexion

Pas encore de compte? Voir nos différentes formules d’abonnement (abo d’essai d’un mois gratuit)

Image abonnement

La lecture de Pascal Couchepin: «Un coup de hache dans la tête»

CHRONIQUE, Pascal Couchepin | Raphaël Gaillard dirige le pôle hospitalo-universitaire de psychiatrie d’un grand hôpital parisien et de l’université de Paris. Il fut récemment l’invité de l’émission littéraire «La Grande Librairie», sur France 5. Et ce qui ne gâte rien, il a des racines valaisannes, de Saxon précisément. Le thème qu’il aborde après beaucoup d’autres, mais à frais nouveaux, est celui des rapports entre la folie et la créativité. D’où le titre de son livre repris d’une phrase de Diderot: «Les grands artistes ont un petit coup de hache dans la tête».

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Déjà un compte? Connexion

Pas encore de compte? Voir nos différentes formules d’abonnement (abo d’essai d’un mois gratuit)

Image abonnement

La frontière, condition de la pluralité

ANALYSE, Enzo Santacroce | La frontière, de plus en plus décriée dans les pays occidentaux au cours des soixante dernières décennies, y fait son retour. Parler d’un monde sans frontières n’est plus aussi séduisant, et ce pour plusieurs raisons. L’invasion de l’Ukraine par la Russie démontre avec force qu’il est absurde de parler d’indépendance sans territoire. En outre, on voit bien que l’idée d’une Europe unie face aux nombreux défis de l’époque (guerre, terrorisme, immigration, …) doit passer par la reconnaissance de ses frontières extérieures, prolongements des frontières intérieures des pays qui la composent. Les frontières sont les marqueurs de l’histoire d’un pays: elles en définissent les contours non seulement géographiques, mais aussi culturels. Du moins est-ce l’idée que l’on peut tirer de l’ «Eloge des frontières» de Régis Debray.

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Déjà un compte? Connexion

Pas encore de compte? Voir nos différentes formules d’abonnement (abo d’essai d’un mois gratuit)

Image abonnement

«Nope»: le nuage enfante une tempête

Après Get Out (2017) et Us (2019), Jordan Peele poursuit son exploration du genre horrifique. Mais en empruntant – et détournant – cette fois directement les codes de la science-fiction et du western. Avec Nope, qui sort dans une semaine en Suisse romande, Jordan Peele figurera définitivement parmi les cinéastes à suivre. Parmi les auteurs, c’est cependant un peu plus compliqué…

Lire la critique (en libre accès)

Un livre sans importance?

Un crime sans importance, prix Interallié 2020, s’ajoute aux innombrables récits qui occupent les tables de librairies depuis quelques années. Au moins, son auteure Irène Frain l’a labellisé «récit», et non pas «roman». La couleur est ainsi donnée d’emblée. Mais si son sujet, celui du meurtre de sa sœur, est terrible, ce livre n’est pas poignant. Peut-être n’était-ce d’ailleurs pas le but de la romancière avec cet ouvrage qui se comprend avant tout – ou plutôt après tout – comme un éloge de la littérature et de ses pouvoirs.

Lire la recension (en libre accès)

La Suisse et l’UE: Félicien Monnier VS Julien Rilliet

DOSSIER «VOUS AVEZ DIT EUROPE?» | La relation entre la Suisse et l’Union européenne n’a jamais été aussi mauvaise. Là-dessus, nos deux débatteurs sont d’accord. Mais au-delà, leurs vues s’opposent diamétralement. Félicien Monnier, qui se dit conservateur et souverainiste, est avocat et préside depuis l’an dernier la Ligue vaudoise. Julien Rilliet, membre du Parti socialiste et du Mouvement européen suisse (NOMES), dirige sa propre boîte de consulting politique. Voici nos dix questions à ces deux jeunes observateurs romands, qui s’intéressent au destin de la Suisse et du continent.

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Déjà un compte? Connexion

Pas encore de compte? Voir nos différentes formules d’abonnement (abo d’essai d’un mois gratuit)

Image abonnement

«La Petite Bande»: le film estival de cette année

Quatre ans après En liberté!, Pierre Salvadori revient avec La Petite Bande, une comédie parfaite pour un été caniculaire. Un film qui offre un voyage double, à la fois dans les magnifiques paysages corses et dans un début d’adolescence où tout pouvait sembler possible. Mais le film ne risque-t-il pas de se limiter à une nostalgie idéalisée et un peu facile?

Lire la critique (en libre accès)

Plus de réflexion sur l'information