Archives de catégorie : Littérature

«Nos Fleurs du Mal», pastiche contemporain du recueil de Baudelaire

Les bouquins du mardi – Jonas Follonier

Cette année, le lectorat francophone et même planétaire fête le bicentenaire de la mort de Charles Baudelaire. Son recueil phare Les Fleurs du Mal, paru pour la première fois en 1857, a fait l’objet d’une adaptation poétique tout à fait hors du commun, qui a été publiée en fin d’année dernière. Nos Fleurs du Mal, pastiche de Vincent Gelot, ne laisse pas indifférent. Mais un peu pantois.

Lire la suite de la critique (en libre accès)

Blaise Hofmann, cultivateur protéiforme

ARTICLE LONG FORMAT, Ivan Garcia | En octobre 2021, l’écrivain morgien Blaise Hofmann a publié un nouveau récit, intitulé Deux petites maîtresses zen. Un texte qui relate son épopée asiatique avec sa compagne et ses deux filles, aventure qui a brusquement pris fin avec l’apparition du Covid. L’écrivain, connu pour ses récits de voyages et qui a été co-librettiste de la Fête des vignerons (2019), vit de sa plume et a décidé d’embrasser un deuxième métier, celui de vigneron, auquel il s’est formé en autodidacte. Il produit d’ailleurs lui-même son propre vin. La vigne et la plume, un curieux cocktail, qui a attiré notre attention. De même que sa facette d’écrivain-voyageur. Mais comment voyage-t-on «en famille» dans différents pays d’Asie et que peut-on en tirer comme observations sur notre société? Quelques éléments de réponse lors de notre rencontre.

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Déjà un compte? Connexion

Pas encore de compte? Voir nos différentes formules d’abonnement (abo d’essai d’un mois gratuit)

De la lumière à tous les étages de la vie

Les bouquins du mardi – Arthur Billerey

Entre le conte et la fable, Antonio Moresco décrit d’un trait de lumière le récit d’une solitude bercée par la vie et la mort au milieu de forêts aussi florissantes que meurtries. Critique de La petite lumière, publié aux Editions Verdier.

Lire la critique (en libre accès)

«Le retour», episode 1

NOUVEAUTÉ | Chaque mois, le jeune auteur suisse Elliot Mazzella publie en exclusivité son roman «Le retour» dans les colonnes du Regard Libre, sous forme de quinze épisodes. Retour à la fiction en ces pages, retour à la vieille tradition du roman-feuilleton.

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Déjà un compte? Connexion

Pas encore de compte? Voir nos différentes formules d’abonnement (abo d’essai d’un mois gratuit)

Passer la Saint-Sylvestre avec «Le Gros Poète»

Les bouquins du mardi – Diana-Alice Ramsauer

 «Raconte-moi quelque chose de beau», «raconte-moi une histoire, dit chaton.» C’est ce que l’une des figures du livre demande inlassablement au gros poète. Mais les récits ne sont jamais bien gais. Ils sont même parfois terribles. L’ouvrage du Suisse Matthias Zschokke, par son écriture, fait partie des livres qu’il vaudrait mieux écouter plutôt que lire, tant l’écriture (et la traduction d’Isabelle Rüf) est poétique. Je l’ai donc lu à voix haute. Je vous conseille d’en faire autant.

Lire la suite de la critique (en libre accès)

«La Faille Ethics», frénésie dans la finance!

Les bouquins du mardiQuentin Perissinotto

Genève, la rue du Rhône et le clinquant de ses bijouteries et joailleries; 2009 et l’ombre de la crise des subprimes. A la croisée de tout cela, une jeune start-up qui veut révolutionner le monde des investissements avec une ambition aussi simple que naïve: rendre la finance éthique et saine. Son remède? Un robot de trading équipé d’une intelligence artificielle, capable d’opérer des choix moraux. Bienvenue chez Helvedys!

Lire la critique (en libre accès)

Les cinq livres de l’année 2021 à lire ou à relire

Article inédit – Jonas Follonier, Quentin Perissinotto, Diana-Alice Ramsauer et Anaïs Sierro

Vous non plus, vous n’avez pas vu passer 2021 malgré le caractère répétitif des mesures, réouvertures et autres refermetures qui rythmaient notre peau dure? Voici de quoi vous rattraper, avant ou après 2022, avec cinq livres qui ont marqué notre rédaction cette année… et, soyons fous, qui ont marqué l’année tout court.

Lire l’article collectif (en libre accès)

Sylvain Tesson: Un été «pluvieux» avec Rimbaud

Les bouquins du mardi – Aude Robert-Tissot

Un été avec Rimbaud est un livre de mouvement et de poésie, c’est l’œuvre et la vie de Rimbaud, mais c’est surtout du Tesson. Pour cet aventurier, le voyage est toujours un très bon prétexte pour écrire. Et c’est bien mieux encore lorsqu’il s’agit d’arpenter les traces d’un des plus grands poètes de la langue française! En route.

Lire la critique (en libre accès)

Quentin Mouron: «La littérature est toujours engagée»

Le monde selon Quentin Mouron | La littérature est toujours engagée, même et surtout quand elle refuse de s’engager: son refus exprime alors l’idéologie dominante et silencieuse, son refus exprime alors ce qui est invisible à force de crever les yeux, ce qui est invisible à force d’être évident. La littérature est ce qui se confronte à l’époque, ce qui confronte l’époque, ce qui montre ce que nous ne pouvions voir à force d’évidence. La littérature est ce qui jette le trouble dans la clarté – ce sont les Chinois qui remontent en tourbillonnant du fond d’un bol de thé.

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Déjà un compte? Connexion

Pas encore de compte? Voir nos différentes formules d’abonnement (abo d’essai d’un mois gratuit)

Quand être un intellectuel conduit à la mort

Les bouquins du mardi – Ivan Garcia

Giacomo Papi décrit avec minutie les travers des populismes actuels dans Le recensement des intellos de gauche. Une fiction où se dégage l’importance des idées, pour le meilleur et pour le pire.

Lire la critique (en libre accès)