Archives de catégorie : Histoire

Le Jura, ou quand de petits mensonges ont fait naître un canton

Les bouquins du mardi – Diana-Alice Ramsauer

«Le train du réel ne passe qu’une fois. Tout le reste il faut le confier à la littérature.» C’est sous ce mot d’ordre que Daniel de Roulet confie à sa fiction L’oiselier le soin d’offrir une autre version de la Question jurassienne des années septante. Celle que l’on connaît mal. Celle du conflit. Celle du secret d’Etat à la sauce helvétique. Celle qui ne fleure pas le compromis. Celle qui est violente. Celle qui se mêle aux luttes internationales. Une manière de mêler réalité historique et pure imagination qui m’a semblé toucher au génie dans un premier temps… jusqu’à ce qu’elle se mette à ressembler à un règlement de comptes entre l’auteur et l’autorité fédérale.

Lire la suite de la critique (en libre accès)

Du «nous» au «moi»: le suicide de la gauche américaine

ARTICLE LONG FORMAT, Antoine Bernhard | Pour comprendre l’idéologie régnant actuellement dans certaines universités, il convient de se pencher sur l’histoire récente des Etats-Unis, où cette idéologie est née. En 2017, l’énigmatique Donald Trump prêtait serment pour quatre ans à la tête de la première puissance mondiale. Aujourd’hui, l’heure est au bilan. Si tous les médias s’accordent pour décrier les politiques désastreuses de Trump, peu sont ceux qui analysent le contexte qui a permis le triomphe d’un nouveau populisme américain. Trente années pendant lesquelles la gauche s’est repliée sur un idéal de plus en plus individualiste et antirépublicain, au mépris de la nécessité d’une vraie vision politique. C’est ce que l’intellectuel de gauche et professeur à Columbia University Mark Lilla a analysé dans son livre «La gauche identitaire» paru en 2018.

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Déjà un compte? Connexion

Pas encore de compte? Voir nos différentes formules d’abonnement

Quand Evgueni Zamiatine annonce la chute de Rome

Article inédit – Ivan Garcia

Au travers de deux héros, un jeune Attila, prince des Huns, et un historien byzantin nommé Priscus, Evgueni Zamiatine nous fait remonter le temps et découvrir la Rome de la fin du IIIe siècle et du début du IVe siècle. Une cité décadente et perdue qui attend sa fin imminente, voire sa punition céleste.

Lire la suite de la critique (en libre accès)

Frédéric Guerne, ingénieur humanitaire

ARTICLE LONG FORMAT, Robin Parisi | Passionné d’armes et d’engins explosifs depuis sa plus tendre enfance, Frédéric Guerne développe, construit et déploie des engins de déminage téléguidés à destination des champs de mines, africains, est-asiatiques ou même européens. C’est dans le cadre de la fondation Digger, basée à Tavannes dans le Jura Bernois, qu’il a mis au monde les machines Digger DTR. Des monstres blindés capables de nettoyer de larges surfaces contaminées tout en évitant de sacrifier de précieuses vies humaines.

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Déjà un compte? Connexion

Pas encore de compte? Voir nos différentes formules d’abonnement

La lecture de Pascal Couchepin: «Le Coran des historiens»

CHRONIQUE, Pascal Couchepin | Les Editions du Cerf se sont lancées dans une aventure ambitieuse et périlleuse en publiant un coffret de trois volumes de plus de 900 pages chacun sur Le Coran des Historiens. L’ambition est de donner, dans le premier volume, un état des lieux de la recherche sur le Coran, son environnement historique, religieux et littéraire, sa rédaction, sa canonisation et sa réception par ce qui allait devenir les deux branches principales de l’Islam, les sunnites et les chiites. Les deux autres volumes sont consacrés à une exégèse, sourate par sourate, du texte du Coran.

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Déjà un compte? Connexion

Pas encore de compte? Voir nos différentes formules d'abonnement

Civilisations européennes

«Westerner»: c’est ainsi que les Européens, Nord-américains et Océaniens sont appelés en dehors de leur propre sphère civilisationnelle. Latins, anglo-saxons, slaves sont unis sous une même étiquette pour le moins intrigante. Il existe, dans notre vocabulaire également, cette notion «d’occidental» qui implique une parenté, voir une cohésion de groupe. Né lors de la guerre froide en opposition au bloc de l’Est, le ponant vit, en ce début de XXIe siècle, de nombreuses tensions internes qui sont probablement issues de ce qu’il n’est pas homogène. A la base, il ne s’agissait seulement que d’une alliance temporaire entre deux civilisations: «germanique/protestante» et «latine/catholique». Rien n’est plus utile que de se pencher sur l’histoire des civilisations occidentales.

La lecture de Pascal Couchepin: «Typhon»

Il y a une génération, le terme de charisme avait une forte connotation religieuse. C’était un don divin dont jouissait une personne qui avait le devoir de l’utiliser pour le bien de sa communauté. Aujourd’hui, le charisme est devenu plus simplement la capacité de convaincre les foules par le charme de sa personnalité. Le talent individuel y contribue certes, mais plus encore les nuées de spécialistes de la communication qui forgent l’image des dirigeants politiques. Trump a-t-il du charisme?

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Déjà un compte? Connexion

Pas encore de compte? Voir nos différentes formules d'abonnement

Cap sur la pensée d’Afrique noire

Les écrits sur la philosophie négro-africaine s’occupent surtout d’analyser dans quelle mesure elle existe. Il s’agit d’un débat complexe et sans fin. C’est pourquoi nous avons trouvé plus intéressant de dégager quelques éléments typiques de cette pensée. C’est une manière de couper ce nœud gordien pour aller à l’essentiel: philosophie ou pas, qu’est-ce qui caractérise la pensée de l’Afrique noire et en quoi a-t-elle apporté quelque chose à l’humanité?

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Déjà un compte? Connexion

Pas encore de compte? Voir nos différentes formules d'abonnement

Afrique: l’histoire qu’on lui refuse

Le Regard Libre N° 65 – Clément Guntern

Dossier «Afrique en mutation»

A l’occasion des premiers contacts des explorateurs et marchands occidentaux avec les populations africaines est née l’idée, encore trop répandue aujourd’hui, que l’Afrique n’avait pas d’histoire. A la faveur des mouvements antiracistes et postcoloniaux actuels, les périodes de la traite transatlantique des esclaves et de la colonisation prennent progressivement de l’importance; au risque d’y résumer l’histoire du continent.

Lire l’article en libre accès

La Grèce de Claude Calame: De la peste à Athènes à la pandémie de 2020

Une crise sanitaire évitable

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Déjà un compte? Connexion

Pas encore de compte? Voir nos différentes formules d'abonnement