Archives de catégorie : Musique

Mendelssohn, le romantique qui peignait avec l’orchestre

ARTICLE LONG FORMAT, Jean-David Ponci | «Ah, vous aimez Mendelssohn». Dans une soirée mondaine, c’est sans doute le compositeur dont il ne faut pas trop chanter les louanges. Sa musique est trop accessible pour que vous puissiez attirer l’intérêt de votre interlocuteur. Le snob tend à oublier que la facilité est une qualité compatible avec la grandeur et avec la beauté. Mendelssohn était considéré comme le meilleur compositeur de son époque, en tout cas en Angleterre. Voici un petit tour d’horizon pour nous débarrasser des préjugés à son égard et découvrir ce qu’il a d’original et de profond.

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Déjà un compte? Connexion

Pas encore de compte? Voir nos différentes formules d’abonnement

Johannes Brahms, ours mal léché ou homme blessé?

ARTICLE LONG FORMAT, Jean-David David | Brahms, une réputation de misanthrope, une musique souvent lourde, trop académique. Brahms, un Allemand du Nord, n’aimait guère la France, et les compositeurs français n’ont eu de cesse de le dénigrer. On disait que, grâce à ses nombreux voyages en Italie, sa choucroute était souvent arrosée d’ambroisie, la boisson des dieux. C’est vrai… Derrière une certaine pesanteur, il y a des passages «divins» d’une intense beauté. C’est pourquoi, s’il me fallait emporter sur une île déserte une seule minute de musique, c’est chez Brahms que je la prendrais. Brahms est, en réalité, un homme profondément blessé par une enfance malheureuse comme musicien dans un cabaret du port de Hambourg; mais c’est de cette blessure que surgit la musique sublime que je choisirais de garder. Cette blessure nous aidera peut-être aussi à mieux le comprendre et à lui pardonner sa gaucherie.

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Déjà un compte? Connexion

Pas encore de compte? Voir nos différentes formules d’abonnement

Chansons de Noël: entêtantes ou attachantes?

ARTICLE LONG FORMAT, Anaïs Sierro | La période de Noël est terminée. Mais c’est tout juste si l’on n’a pas encore dans nos têtes l’une ou l’autre chanson de Noël. Celles que l’on déteste dans les magasins ou celles que l’on chérit sous le sapin. Mais alors, pourquoi notre relation à ces dernières est-elle si contradictoire? Et pourquoi le marché musical continue-t-il à surfer sur la vague de «Noël»? Peut-être et simplement parce que comme tout style musical, il en existe des sous-catégories. Et dans ce cas précis, il y en a deux grandes: les «mélancoliques» et les «divertissantes».

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Déjà un compte? Connexion

Pas encore de compte? Voir nos différentes formules d’abonnement

«Idiot Prayer : Nick Cave Alone at Alexandra Palace», la grâce comme horizon

ARTICLE LONG FORMAT, Fanny Agostino | Longtemps peu enclin à répondre aux questions des journalistes, Nick Cave s’inspire de conversations avec son public pour repenser quarante ans de carrière sous la forme piano-voix. L’australien dispense un récital solitaire en toute transparence. Une confidence magnifique, sans échappatoire et sans tricherie.

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Déjà un compte? Connexion

Pas encore de compte? Voir nos différentes formules d’abonnement

Frédéric Chopin, des armes parmi les roses

ARTICLE LONG FORMAT, Jean-David Ponci | Chopin, une sensibilité exquise, un musicien souffreteux, fragile, dépressif… C’est volontiers ainsi qu’on se le représente. Et pourtant, Robert Schumann décrira sa musique comme des canons enfouis sous les fleurs. Chopin est en fait un pianiste politique, qui symbolise la Pologne libre. Par ailleurs, il avait beaucoup d’entregent et c’est pourquoi il était ami de tant d’artistes célèbres. Il n’était pas une bête de scène comme Liszt, mais savait se montrer charmant et drôle. L’expression «des armes parmi les roses» s’applique aussi à sa musique: la mélodie agréable et classique, presque à l’eau de rose, est souvent accompagnée d’une harmonie osée, propre à lui seul, qui rend ses compositions géniales.

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Déjà un compte? Connexion

Pas encore de compte? Voir nos différentes formules d’abonnement

Pomme, poésie dans nos cœurs

ENTRETIEN LONG FORMAT, Indra Crittin | Si l’on décrit, à juste titre, Claire Pommet, alias Pomme, comme une auteure-compositrice-interprète, voyez-la plutôt comme une aquarelliste. Pour son dernier projet musical, sa plume – enfin, son pinceau – a baigné dans une mer de larmes, un océan d’incertitudes. Ce qu’elle dépeint est basé sur la transparence de ses émotions – une palette de couleurs authentiques. L’artiste lyonnaise livre son manque de confiance en soi, sa peur de la mort, et ses autres expériences de manière à ce que l’on s’identifie à elle, tout en développant notre propre interprétation de son œuvre. Rien d’étonnant à ce que son travail soit minimaliste: peu de couches de peinture sont nécessaires pour que la lumière se réfléchisse. Celle qui a été profondément marquée par Barbara, la dame en noir, et qui a commencé à se faire connaître avec des reprises sur YouTube, nous embarque désormais dans son univers poétique, à la fois sombre et lumineux. Son dernier carnet de voyages? Une (dernière) réédition de son deuxième album «Les Failles», élu Album révélation aux Victoires de la musique 2020. Loin de son premier album qui était A peu près ce qu’elle voulait, cet opus témoigne de choix artistiques pleinement assumés. Discussion avec cette jeune artiste sacrément douée, qui désacralise les tabous et écrit notamment de magnifiques chansons d’amour.

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Déjà un compte? Connexion

Pas encore de compte? Voir nos différentes formules d’abonnement

Robert Schumann, fou? Fou d’amour, en tout cas!

ARTICLE LONG FORMAT, Jean-David Ponci | Dans le sillage de Beethoven, nous avons abordé précédemment les trois géants du XIXe, Wagner, Liszt et Berlioz, que l’on pourrait aussi dénommer les bulldozers du romantisme. Progressistes et innovateurs à l’extrême, ils ne correspondent guère à l’idée de l’artiste romantique, méditatif et fragile. Il est temps de laisser place aux «introvertis» de l’époque qui ont été des géants d’une autre manière. Il a déjà été question de Schubert, il reste Chopin, Brahms et surtout Schumann. Encore aujourd’hui, il est difficile de savoir ce qu’il en était de la folie de Schumann et de son amour pour Clara. Face à une vie auréolée de mensonges par ses proches, il nous lègue une œuvre criante de vérité, des chefs-d’œuvre de sensibilité qui font de lui le plus passionné des romantiques, ou peut-être même le plus romantique des romantiques.

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Déjà un compte? Connexion

Pas encore de compte? Voir nos différentes formules d’abonnement

Aux Marquises avec Brel, Gauguin… et Joseph Deiss

Les bouquins du mardi – Jonas Follonier

Dans son nouveau livre Fascination Pacifique, l’ancien conseiller fédéral Joseph Deiss nous propose une escale aux Marquises, à côté de huit autres destinations dont il nous fait la narration. Les Marquises, une terre éthérée qui a compté pour Jacques Brel et qui a donné le nom de son dernier album. Les Marquises, des îles subtiles qu’a sublimées le peintre Paul Gauguin. Les Marquises, un bel archipel que l’ancien homme d’Etat et désormais écrivain accompli Joseph Deiss nous fait découvrir à son tour. Cap sur ce coin de l’océan Pacifique à travers les arts, les sens et l’imagination.

Lire la critique

Snarky Puppy: «Les gens comprennent mieux notre musique en nous regardant jouer»

ENTRETIEN LONG FORMAT, Antoine Bernhard et Max Moeschler | Snarky Puppy est sans conteste l’un des plus grands groupes de musique contemporaine. Fondé au Texas en 2004, le groupe aux trois Grammy Awards explore un genre musical inédit, à la croisée du jazz, du funk, du R’n’B et de tant d’autres musiques. Dans le cadre de l’événement « Autumn of Music » organisé par le Montreux Jazz Festival, nous avons eu la chance de rencontrer les trois membres du groupe, présents pour l’occasion au Montreux Palace : Michael League (basse et direction), Bill Laurance (clavier) et Justin Stanton (trompette et clavier). Une discussion privilégiée dans un lieu magnifique ! Nous tentons ici d’en retranscrire le plus intéressant.

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Déjà un compte? Connexion

Pas encore de compte? Voir nos différentes formules d’abonnement

Snarky Puppy, sommet du jazz contemporain

ARTICLE LONG FORMAT, Antoine Bernhard | Le biais est aisé: musique contemporaine, donc musique commerciale, donc mauvaise musique. Si l’on peut à cette formule reprocher sa simplicité, il serait malhonnête de lui dénier toute validité. Et pourtant! Il advient parfois encore que la sélection naturelle opère correctement, offrant à d’excellents groupes le succès et la renommée. C’est le cas d’un groupe américain, gratifié à trois reprises déjà d’un prestigieux Grammy Award: Snarky Puppy, qui sortait le mois dernier une version remasterisée et remixée de son album Tell Your Friends. Revenons sur quelques détails de l’histoire du groupe.

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Déjà un compte? Connexion

Pas encore de compte? Voir nos différentes formules d'abonnement