Archives par mot-clé : civilisation

Une Europe de destin

Le Regard Libre N° 52 – Jonas Follonier

Les élections européennes de mai dernier ont été à nouveau l’occasion pour les différents partis de faire croire à leur volonté de «réformer l’Union européenne». C’est bien beau, mais il est permis de douter. Sur les douze candidats d’un débat télévisuel français, tous ont appelé à plus de protectionnisme au sein d’une Union jugée «ultralibérale», «néolibérale» ou tout simplement «libérale», un mot qui suffit à l’insulte dans un pays qui pourtant mériterait une bonne douche de libération de l’économie, de redimensionnement des services publics et de baisse des impôts. Et si, au lieu de dénoncer le libre marché sur lequel s’est construite une UE certes imparfaite, on reconnaissait qu’il s’agit là du meilleur système économique qui soit tout en affirmant que le problème est ailleurs, à savoir au niveau civilisationnel?

Lire la suite de l’éditorial
Publicités

La civilité, condition de la civilisation

Le Regard Libre N° 25 – Jonas Follonier

En pleine période de débats autour de la notion de civilisation – ne pensons qu’au bruit médiatique et populaire que fait le dernier livre de Michel Onfray, Décadence –, un aspect semble avoir été oublié, délaissé, ignoré : la valeur de la civilité.

Outre le lien évident qui unit étymologiquement la civilisation à la civilité, ces deux notions entretiennent une relation bien plus profonde que celle de leur appellation : l’une ne semble pas pouvoir s’exercer sans l’autre, et inversement. Je dirais même que si la civilisation est bien sûr porteuse de civilité, la civilité constitue une condition sine qua non de la civilisation.

Beaucoup d’auteurs définissent à leur façon l’élément structurant qui a fait passer l’être humain de l’état de nature à l’état de société. La version d’Okakura Kakuzô me plaît particulièrement : « En offrant la première guirlande de fleur à sa compagne, l’homme primitif a transcendé la brute. Par ce geste qui l’élevait au-dessus des nécessités grossières de la nature, il est devenu humain. » En somme, l’humanité est née avec (et dans) l’art. Continuer la lecture de La civilité, condition de la civilisation

Malaise dans la civilisation

Les lundis de l’actualité – Léa Farine

Le samedi 29 octobre, une tête de porc sanglante est déposée devant un foyer pour requérants d’asile mineurs non accompagnés à Sion. Alors que la plupart des élus valaisans contactés par RTS Info se disent profondément choqués par ce geste haineux, l’UDC Jérôme Desmeules, lui, le justifie par « une frustration à l’égard de personnes, les requérants d’asile, dont la présence est imposée par le canton sans concertation avec les communes ».

Mais en réalité, un tel comportement ne dit rien ni de ceux qu’il vise, ni d’une quelconque problématique d’ordre politique en lien avec les réfugiés. Ce qu’il met en évidence seulement, c’est la violence à laquelle mène le discours cher aux partis d’extrême-droite. Les concepts vides de sens que sont « le choc des civilisations », « la confrontation des valeurs » ou pire, « la culture face à la barbarie », ne sont que d’absurdes postures de façade ayant pour résultat de donner un sentiment de légitimité à des individus qui laissent exploser leur propre sauvagerie tout en la projetant sur l’autre. Continuer la lecture de Malaise dans la civilisation

Une guerre contre la civilisation

Le Regard Libre N° 12 – Jonas Follonier

« Nous autres, civilisations, nous savons maintenant que nous sommes mortelles. » Jamais il n’y eut de plus prophétique personnage que Paul Valéry, mort en 1945.

Le 13 novembre 2015, l’horreur est devenue plus horrible encore. A la tuerie de Charlie Hebdo le 7 janvier dernier, la cible était claire : le milieu journalistique, le milieu intellectuel, le milieu laïque. Or aux attentats de ce sombre mois, un seuil a été franchi : les cibles, ce sont tout le monde, les innocents, les hommes, les femmes, les adolescents, les personnes âgées, qu’ils soient musulmans, juifs, chrétiens ou athées.

Cette gradation dans le mal est capitale : véritables chiens enragés et assoiffés de sang, les islamistes veulent nous abattre, nous réduire au néant, et non plus viser « seulement » ceux qui se moquent d’Allah. La France est-elle en guerre ? Non : l’Europe est en guerre, l’Occident est en guerre ! Notre civilisation est menacée plus que jamais. Notre particularité occidentale, tout ce que nous avons bâti, la liberté, la laïcité, l’égalité, le droit à la satire, mais aussi notre art de vivre, notre culture, nos festivités, tout cela est attaqué. Continuer la lecture de Une guerre contre la civilisation

Ontologie de la beauté

Le Regard Libre N° 12 – Sébastien Oreiller

Quand Nietzsche crut renverser la morale ancienne, la morale du bien et du mal, pour la remplacer par celle, plus exigeante, du bon et du mauvais, il ne fit que remplacer une philosophie du comportement, une philosophie éthique dirions-nous, par une moralité plus froide et plus distante, peut-être même plus dangereuse. Nous semblons avoir pris la fâcheuse habitude depuis vingt-cinq siècles, c’est-à-dire depuis Socrate et surtout depuis Platon, de lier l’essence au bien, de ne plus être capable d’admirer l’être en soi sans le rattacher, d’une manière ou d’une autre, à la perfection de l’acte humain, loin de là l’ingénuité morale qui avait marqué leurs prédécesseurs. Il me semble être une philosophie plus exigeante et plus noble, d’autant plus détachée des médiocrités quotidiennes qu’elle est elle-même intrinsèquement liée à l’être, je veux parler de la philosophie du beau en tant que tel.

Continuer la lecture de Ontologie de la beauté