Tous les articles par Jonas Follonier

De la «crise politique» à la «vraie Renaissance». Notre revue de presse

Dans leur grande majorité, les médias ont dépeint le résultat des législatives 2022 en France comme une défaite pour le président réélu Emmanuel Macron, privé d’une majorité absolue au parlement. Mais c’est sur l’interprétation de ce que cette situation signifie pour le quinquennat que divergent les analyses. Morceaux choisis.

Lire la revue de presse (en libre accès)

Ferghane Azihari et son plaidoyer pour la société industrielle

DOSSIER «LE GRAND RETOUR DU NUCLEAIRE», Jonas Follonier | Libéral classique? Libertarien? Il est en tout cas de ceux que la presse qualifie volontiers de «néo-libéraux» ou «ultra-libéraux» – des étiquettes pas forcément sympathiques. Mais les étiquettes et leur caractère sympathique (ou non) ne nous intéressent guère au Regard Libre. Voilà un analyste politique et économique qui compte, fréquemment invité dans les médias français (et pas seulement L’Opinion ou Le Figaro) et dont l’essai paru en 2021, Les écologistes contre la modernité, est passionnant. On pourra se trouver en désaccord profond avec une partie de ses opinions, voire leur totalité. Pour autant, une confrontation à sa hauteur de vue ne peut être que stimulante. De cet ouvrage offrant une critique en règle des fondements anti-capitalistes de l’écologie radicale, nous retiendrons notamment le plaidoyer enflammé et argumenté de l’auteur en faveur de la société industrielle et de l’énergie nucléaire.

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Déjà un compte? Connexion

Pas encore de compte? Voir nos différentes formules d’abonnement (abo d’essai d’un mois gratuit)

Image abonnement

Le nucléaire en Suisse: débat Philippe Nantermod – Delphine Klopfenstein Broggini

La levée du tabou sur le nucléaire en Suisse par la droite de l’échiquier politique ne relance pas exactement le même débat qu’il y a cinq ans. L’indépendance énergétique du pays, notamment à l’égard de dictatures, et le risque de black-out sont des exemples d’enjeux qui s’invitent dans la discussion de manière très concrète. Dix … Continuer la lecture de Le nucléaire en Suisse: débat Philippe Nantermod – Delphine Klopfenstein Broggini

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Déjà un compte? Connexion

Pas encore de compte? Voir nos différentes formules d’abonnement (abo d’essai d’un mois gratuit)

Image abonnement

A Lyon, des pistes cyclables «non genrées». Pardon?

Il y a une semaine, le vice-président de la métropole de Lyon, Fabien Bagnon, en charge des voiries et de la mobilité, a déclaré sur Twitter que les nouvelles pistes cyclables de l’agglomération seraient «non genrées et donc inclusives». Celles déjà existantes discrimineraient donc des genres? On se pince devant son explication: les femmes, notamment, ont besoin de plus de sécurité que les hommes. Un énième autogoal dans le match qui oppose l’équipe «woke» à une prétendue équipe machiste. Commentaire.

Lire le commentaire (en libre accès)

Pourquoi le nucléaire revient dans le débat

Le peuple suisse a voté en 2017 pour l’abandon progressif des centrales nucléaires, en acceptant la stratégie énergétique 2050 du Conseil fédéral. Mais en cinq ans, beaucoup de choses ont changé.

Lire l’édito (en libre accès)

Johnny Hallyday comme vous ne l’avez jamais vu: «J’suis une pute»

Johnny Hallyday est lui-même la voix off de la série documentaire Netflix Johnny par Johnny, sorti en ce début d’année. Portée par des archives sorties du néant et par la voix du principal intéressé, cette étonnante réussite réalisée par Alexandre Danchin et Jonathan Gallaud fourmille de pépites croustillantes sur le parcours et la personnalité de la star disparue en 2017. Une star qui se dévoile plus sombre qu’on la décrit habituellement. Si vous êtes du genre à aimer vous prendre une claque, foncez.

Lire la critique (en libre accès)

Militantisme radical à l’uni: plus personne ne peut fermer les yeux

En trois semaines, des activistes LGBTIQ+ ont empêché avec violence la tenue de deux conférences qui devaient avoir lieu à l’Université de Genève. Les orateurs, des intellectuels français nuancés sur la question du genre, ont été malmenés simplement parce que leurs opinions ne plaisaient pas aux militants en question. Le caractère excessif de ces événements récents, évidemment scandaleux, comporte du positif: au moins, plus personne ne pourra faire semblant de ne pas voir ce phénomène qui met en danger nos démocraties occidentales et qui ne se réduit pas à du militantisme. Commentaire

Lire le commentaire (en libre accès)

Ada Marra: «L’UDC a réussi à voler la définition d’être Suisse»

DOSSIER «LA SUISSE, DEFINITION», Jonas Follonier | Ada Marra siège à Berne depuis 2007 comme conseillère nationale socialiste. Née de parents italiens ayant immigré en Suisse dans les années 1960, la Vaudoise refuse de concevoir une culture suisse unique. Son texte commençant par «LA Suisse n’existe pas» posté sur Facebook le 1er août 2017 lui a valu un flot d’injures. Place au dialogue.

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Déjà un compte? Connexion

Pas encore de compte? Voir nos différentes formules d’abonnement (abo d’essai d’un mois gratuit)

L’état du débat d’idées en Suisse romande

Le Regard Libre N° 85Jonas Follonier

Alerte disparition: où est passé le débat d’idées en Suisse romande? La question vous est posée, chers lecteurs. Nos adresses e-mail figurent d’ailleurs toujours au bas de nos articles pour que vous puissiez nous écrire. Mais une chose est probable: si vous lisez Le Regard Libre, c’est que vous cherchez justement du débat. Des idées. De la réflexion. Du fond!

Lire la suite de l’edito (en libre accès)

Christoph Blocher: «La neutralité implique de ne pas prendre parti pour l’Ukraine»

Interview exclusive – Jonas Follonier

Christoph Blocher estime qu’en s’alignant sur les sanctions contre la Russie, la Suisse est entrée en guerre. A l’occasion de sa venue à Lausanne cette semaine pour l’émission «Entrepreneurs» présentée par Nasrat Latif sur La Télé*, l’ancien conseiller fédéral UDC a pris quelques minutes pour détailler en exclusivité au Regard Libre son avis tranché sur la question.

Lire l’interview (en libre accès)