Archives par mot-clé : civilité

#jesuismaurice

Le Regard Libre N° 53 – Jonas Follonier

L’affaire a fait grand bruit dans le Royaume de France. C’est l’histoire d’un coq nommé Maurice et dont le cri matinal gêne un couple de retraités. Ceux-ci sont des citadins venant passer leurs vacances à Saint-Pierre d’Oléron. Le cocorico de leur voisin Maurice les incommode tellement qu’ils sont allés jusqu’à envoyer des plaintes à répétition et entamer des visites d’huissier. Face à eux, la propriétaire du gallinacé, Corinne Fesseau, et le maire de la commune, Christophe Sueur. Ceux-ci ne l’entendent pas de cette oreille, pour ainsi dire: vouloir interdire le bruit du coq, c’est imposer le mode de vie citadin à la campagne. Pourquoi ne pas interdire les bruits de cloche et les oiseaux qui chantent, pendant qu’on y est?

Lire la suite de l’éditorial
Publicités

La civilité, condition de la civilisation

Le Regard Libre N° 25 – Jonas Follonier

En pleine période de débats autour de la notion de civilisation – ne pensons qu’au bruit médiatique et populaire que fait le dernier livre de Michel Onfray, Décadence –, un aspect semble avoir été oublié, délaissé, ignoré : la valeur de la civilité.

Outre le lien évident qui unit étymologiquement la civilisation à la civilité, ces deux notions entretiennent une relation bien plus profonde que celle de leur appellation : l’une ne semble pas pouvoir s’exercer sans l’autre, et inversement. Je dirais même que si la civilisation est bien sûr porteuse de civilité, la civilité constitue une condition sine qua non de la civilisation.

Beaucoup d’auteurs définissent à leur façon l’élément structurant qui a fait passer l’être humain de l’état de nature à l’état de société. La version d’Okakura Kakuzô me plaît particulièrement : « En offrant la première guirlande de fleur à sa compagne, l’homme primitif a transcendé la brute. Par ce geste qui l’élevait au-dessus des nécessités grossières de la nature, il est devenu humain. » En somme, l’humanité est née avec (et dans) l’art. Continuer la lecture de La civilité, condition de la civilisation

Malaise dans la civilisation

Les lundis de l’actualité – Léa Farine

Le samedi 29 octobre, une tête de porc sanglante est déposée devant un foyer pour requérants d’asile mineurs non accompagnés à Sion. Alors que la plupart des élus valaisans contactés par RTS Info se disent profondément choqués par ce geste haineux, l’UDC Jérôme Desmeules, lui, le justifie par « une frustration à l’égard de personnes, les requérants d’asile, dont la présence est imposée par le canton sans concertation avec les communes ».

Mais en réalité, un tel comportement ne dit rien ni de ceux qu’il vise, ni d’une quelconque problématique d’ordre politique en lien avec les réfugiés. Ce qu’il met en évidence seulement, c’est la violence à laquelle mène le discours cher aux partis d’extrême-droite. Les concepts vides de sens que sont « le choc des civilisations », « la confrontation des valeurs » ou pire, « la culture face à la barbarie », ne sont que d’absurdes postures de façade ayant pour résultat de donner un sentiment de légitimité à des individus qui laissent exploser leur propre sauvagerie tout en la projetant sur l’autre. Continuer la lecture de Malaise dans la civilisation