Archives par mot-clé : croissance

Fabrice Houzé : « Je reproche aux écologistes leur manque de réflexion »

Le Regard Libre N° spécial « Ecologie : Pour un revirement intégral » – Nicolas Jutzet

Le livre de Fabrice Houzé est une réponse à la sempiternelle formule appréciée par les politiques : « ce bien n’a pas de prix ». Pas de prix, peut-être ; mais un coût, assurément. Dans la suite d’exemples listés tout au long de l’ouvrage, apparaissent de nombreux sujets que nous prenons pour acquis, pour justes, des mesures de « bon sens » qui, une fois passées au scanner, nous paraissent soudainement bien moins évidentes. Derrière cet amas d’idées reçues se cache pourtant une facture lourde, payée par les citoyens, la planète, ou encore nos futurs enfants. Le livre, sélectionné parmi quatre autres pour le prix Turgot du meilleur livre d’économie, aborde différentes thématiques. Dans le cadre de notre édition spéciale, nous avons interrogé son auteur sur son chapitre réservé à l’écologie. Continuer la lecture de Fabrice Houzé : « Je reproche aux écologistes leur manque de réflexion »

La Chine, première puissance mondiale

Le Regard Libre N° 31 – Clément Guntern

Depuis une dizaine d’années, la croissance chinoise ininterrompue a fait émerger le pays sur la scène internationale. A tel point que la Chine a dépassé partiellement les États-Unis. Ce changement dans le rang des puissances va-t-il avoir des conséquences ?

La transition de pouvoir décrit un phénomène récurrent dans l’Histoire : la puissance d’un pays augmente, ce qui fait accroître ses prétentions territoriales, militaires et économiques. Face à cette menace montante, le pays le plus puissant se sentira menacé et entrera en conflit avec son rival. La description de ce mécanisme date de l’Antiquité, notamment de Thucydide dans La Guerre du Péloponnèse affirmant que la puissance montante d’Athènes devait s’opposer à celle bien établie de Sparte dans une guerre. Ainsi, au terme de la guerre, soit la puissance montante est remise dans son rôle de seconde puissance, soit elle prend à son tour le rôle d’hégémon.

L’autre exemple classique de cette théorie est l’Empire allemand fraîchement réunifié par Bismarck. Celui-ci montait et s’opposait de plus en plus à la puissance britannique par une grande croissance économique et militaire ainsi que de plus en plus de revendications territoriales. La tension en Europe a dû être résolue par la Première Guerre mondiale. Cette conception a été reprise par le mouvement réaliste dans les relations internationales, qui n’explique les interactions étatiques que par des rapports de pouvoir. Continuer la lecture de La Chine, première puissance mondiale