Archives par mot-clé : oskar freysinger

«Le côté obscur de la lumière», ou le pouvoir selon Oskar Freysinger

Les lundis de l’actualité – Nicolas Jutzet

C’est un exercice inédit, rafraîchissant. Par la franchise de son auteur, le dernier livre d’Oskar Freysinger est une réjouissance pour tout amoureux de la politique. Au cœur du pouvoir, nous suivons, jour après jour, la violence de la fonction pour un homme qui sort du cadre, qui n’était pas programmé. On le croyait intouchable, on le découvre sensible, tourmenté. Les lecteurs du Regard Libre connaissent l’Oskar Freysinger artiste, tel qu’il s’est présenté dans notre édition de mai dernier. Avec son nouveau livre Le côté obscur de la lumière, il nous donne l’occasion de mieux comprendre l’homme qui se cache derrière le politicien. Entre poèmes et affirmations, c’est assurément le livre de la rentrée en Suisse.

Continuer la lecture de «Le côté obscur de la lumière», ou le pouvoir selon Oskar Freysinger

Oskar Freysinger : rencontre avec l’artiste

Le Regard Libre N° 38 – Loris S. Musumeci et Jonas Follonier

Vous connaissez un Oskar Freysinger politique. Celui qui passa de conseiller communal à député du Grand Conseil valaisan, s’élevant au statut de conseiller national pour atteindre la haute fonction de conseiller d’Etat. Vous le connaissez comme « Monsieur UDC », avec son franc-parler toujours au rendez-vous et sa queue de cheval toujours bien brossée. Découvrez à présent un homme à la plume fine, à la guitare sèche. Découvrez un écrivain, un poète, un philosophe, un compositeur. En somme : un artiste. Découvrez aussi un homme d’esprit, un homme heureux, qui nous accueille dans sa maison pour une rencontre chaleureuse.

Continuer la lecture de Oskar Freysinger : rencontre avec l’artiste

L’union valaisanne du 18 février 2017

Regard sur l’actualité – Loris S. Musumeci

Sion, place du Scex, 14h45, les Valaisans ont afflué de toutes les contrées. L’appel avait été lancé par l’enseignant socialiste Yannick Délitroz. La cause : rassembler un peuple, certes, mais encore la manifestation de dégoût à l’encontre d’une affiche de l’UDC et l’opposition à un certain Oskar Freysinger.

Environ mille personnes se réunirent. L’ambiance se chantait en bon enfant, on débouchonnait quelque Cru de la convivialité et l’on entonnait des mélodies du terroir. A lire Le Matin Dimanche ou Le Nouvelliste, rien ne semble poser problème. Ce dernier insiste même sur les propos de l’organisateur rappelant plusieurs fois que cet Appel du 18 février ne s’adresse pas « contre quelqu’un », mais « pour le Valais ». Continuer la lecture de L’union valaisanne du 18 février 2017