Archives par mot-clé : programmation

Discussion avec Georges Grbic

Le Regard Libre N° 57 – Ivan Garcia

Série «Les aventures de la scène», épisode #4

De la tragédie antique à la déclamation en alexandrins, caractéristique du théâtre classique, en passant par le théâtre de texte du XIXe siècle jusqu’à l’avènement de la mise en scène et de la performance contemporaines, le genre dramatique a connu bien des (contre-)révolutions et des évolutions. A chaque épisode, le feuilleton «Les aventures de la scène» propose de placer la focale sur une compagnie ou un artiste, qu’il soit dramaturge, scénariste, metteur en scène, danseur ou autres, ou encore des théoriciens de l’art du spectacle qui ont tous, d’une manière ou d’une autre, contribué à façonner le théâtre tel qu’on le conçoit aujourd’hui en tant que manière spécifique que possèdent les hommes de raconter des histoires.

Le milieu théâtral romand compte des personnalités diverses et variées. Parmi celles-ci, nous y trouvons notamment des artistes qui, au cours de leur trajectoire, endossent plusieurs casquettes : comédien, chorégraphe, metteur en scène, directeur de théâtre ou encore dramaturge, pour n’en citer que quelques-unes. Parfois, chose plus rare, il arrive qu’un artiste soit autant à l’aise avec l’art qu’avec les ficelles plus pragmatiques et engagées de son métier telles que l’action syndicale. Pour ce quatrième épisode, Le Regard Libre a donc choisi de vous présenter un entretien avec une personnalité bien connue du milieu romand des arts de la scène: Georges Grbic.

Lire l’entretien
Publicités

«Le Fric», une représentation humoristique… LOL!

Paléo Festival 2019 – Amélie Wauthier

Il est vingt heures pétantes quand j’entame ma migration des Arches à la Grande Scène. Pas vraiment très friande d’«humour» suisse, ce que je m’apprête à faire relève un peu de l’exploit. Mais c’est Paléo, j’en suis à mon cinquième jour consécutif, je ne compte plus les heures de sommeil à rattraper, les entorses aux chevilles et poignets. Ce soir, gonflée à bloc, je me lâche totalement, out of the comfort zone!, la main sur le cœur et l’âme patriote: j’assiste au spectacle de nos deux Vincent nationaux.

Lire la suite de l’article