Tous les articles par Le Regard Libre

Revue mensuelle, depuis 2014 Pour la culture et le débat d’idées

Galanterie, machisme et indifférence

Le Regard Libre N° 49 – Jonas Follonier

La galanterie est aujourd’hui considérée comme machiste, du moins par certaines féministes. Selon elles, cette forme française de savoir-vivre masculin à l’égard des femmes cacherait une vision sexiste où la femme serait traitée comme un être faible et fragile.

Or, la galanterie est une marque de civilité parmi d’autres et ne peut donc sérieusement que s’opposer à des réflexes balourds tels que le machisme ou la sauvagerie. Ce qui frappe quand on prend le métro à Lausanne ou à Paris, ce n’est pas le machisme de méchants hommes de droite blancs cis-genres occidentalo-centrés, mais tout simplement le manque de civilité de quelques «ouesh ouesh», de plus en plus nombreux. Ceux qui écartent leurs jambes en empiétant sur les autres sièges avec leur training insupportable.

Lire la suite de l’éditorial

Michel Houellebecq: «Sérotonine»

Arrivé dans les librairies le 4 janvier dernier, le septième roman de l’auteur superstar Michel Houellebecq, Sérotonine, se fait des plus déchirants. L’auteur nous raconte l’histoire d’un homme, Florent-Claude, ingénieur agronome de quarante-six ans qui n’a pas su saisir sa chance et qui est passé, stupidement, naïvement, à côté de sa vie. Mais au-delà de l’histoire d’un destin gâché, Michel Houellebecq confirme une fois de plus, pour certains des talents prophétiques, pour d’autres qu’il possède réellement un regard fin et particulièrement aiguisé sur le monde d’aujourd’hui.

Lire l’article

Spotify ou Bandcamp: faire le choix de l’industrie ou de la musique

Le Regard Libre N° 49 – Alexandre Wälti

Comment acheter de la musique? La question paraît sans doute simpliste. Or, la consommation de streaming est en constante augmentation et a chamboulé les revenus des musiciens. C’est plus simple. Il y a un vaste choix. C’est moins contraignant que de rendre visite à un disquaire. Petite comparaison entre Spotify et Bandcamp.

Lire l’article

Le jour de la marmotte

Les vendredis de la microbrasserie – Arthur Schneiter

Arrêtez tout ce que vous êtes en train de faire! Lâchez tout et prenez un train, bus ou métro direction place de la Riponne. Haut lieu de la saison estivale lausannoise, terrasse extrêmement prisée au moindre rayon de soleil, la Grenette a rouvert ses portes au public mercredi et jeudi dernier. Démarrée en grandes pompes par un mini-festival de deux jours, la sixième saison du bar en plein air est officiellement lancée. Je m’y suis rendu hier soir afin de tâter le terrain, bière à la main.

Lire la chronique

«L’Apollon de Gaza» nous met en émoi

Les mercredis du cinéma – Lauriane Pipoz

En 2013, une statue d’Apollon est retrouvée au large de Gaza. Chacun a sa théorie sur le mystérieux objet: certains le datent de l’époque grecque, d’autres voient en lui une contre-façon. Les rumeurs vont bon train et l’affaire agite la sphère médiatique. Mais quelque temps plus tard, elle disparaît. Dans cette ville ravagée par la violence, qu’est-il arrivé à l’Apollon de Gaza?

Lire la critique

«Shazam!», le super-héros des teenagers

Les mercredis du cinéma – Loris S. Musumeci

Thaddeus n’est qu’un bon à rien. Gamin à lunettes et introverti, il est moqué par son père et son frère lors d’un voyage en voiture parce qu’il joue avec une petite boule magique. Lorsqu’il a soudain une vision qui le transporte dans une autre dimension : un magicien l’a choisi pour lui transmettre ses pouvoirs pour combattre les forces du mal. Mais le jeune garçon se révèle impur et n’obtient pas les pouvoirs. Retour dans la réalité; violent accident de voiture et coupure. C’était il y a à peu près quarante ans. 

Lire la suite de la critique

«Le soleil était éteint»: un roman historique qui manque de finesse

Les bouquins du mardi – Lauriane Pipoz

Marguerite est une paysanne savoyarde. Elle travaille chez un pharmacien avec qui elle a une très bonne relation. Voyant en la jeune femme beaucoup de potentiel, il décide de la recommander à une riche famille de Genève. Marguerite et sa famille partent alors pour la ville dans un contexte où la paysannerie est une activité très difficile: c’est en l’an 1815, l’«année sans été» où le climat a pâti de l’explosion d’un volcan indonésien.

Lire la critique

«François, portrait d’un absent»: un prix Décembre d’amitié

Tour d’horizon de quelques grands prix littéraires – épisode #2

Le Regard Libre N° 48 – Loris S. Musumeci

«Ça arrive comme une vague.
Cette nuit-là, j’ai compris ce qu’était une voix blanche. La voix de Jérôme était blanche.
Maintenant, les souvenirs affluent. Ça arrive comme une vague.»

François est mort, emporté par une vague, avec sa fille Bahia. François faisait du cinéma et de la radio. François était un fou de l’existence. Il fumait, buvait; aimait la vie, le travail, la précision. Il était «beau et contradictoire». Dans un livre à la frontière entre l’essai, le témoignage, la poésie et le roman, Michaël Ferrier peint le récit d’une amitié. D’aventures en anecdotes, sourire aux lèvres et larme à l’œil, le portrait d’un absent fait irruption sur la page blanche pour offrir à celui qui n’est plus une présence dans la littérature.

Lire la suite de l’article

La Fée Maltée prend ses quartiers à Echallens

Les vendredis de la microbrasserie – Max Moeschler

Active depuis plusieurs années déjà, la brasserie de la Fée Maltée passe à la vitesse supérieure dans ses nouveaux locaux, situés dans la zone industrielle de La Clopette à Echallens. Retour sur l’inauguration d’une nouvelle venue prometteuse.

Lire la chronique

Retrouver l’amour avec «Mon inconnue»

Les mercredis du cinéma – Loris S. Musumeci

Olivia et Raphaël – avec le tréma sur le «e»! – tombent amoureux en dix minutes. Et c’est parti pour dix ans. Comme quoi le coup de foudre existe, comme quoi il peut s’éteindre aussi. Durant leurs années de vie commune, les deux tourtereaux ont évolué professionnellement chacun selon ses rêves. Olivia est devenue pianiste, pas forcément avec le succès qu’elle méritait, mais elle ne s’en plaint pas: elle est heureuse. Raphaël, quant à lui, a tout fait péter. De l’adolescent qui griffonnait des histoires dans son petit carnet, il est devenu un immense écrivain à succès. Au point de commencer à occulter sa femme, parce qu’il est fatigué, entre les passages à la télévision et les rencontres avec ses admirateurs. Elle en a marre, elle se sent seule. Il s’en fout.

Lire la suite de la critique