Vous êtes sur smartphone ?

Téléchargez l'application Le Regard Libre depuis le PlayStore ou l'AppStore et bénéficiez de notre application sur votre smartphone ou tablette.

Télécharger →
Non merci
Accueil » Lala &ce au Montreux Jazz: comme un goût de pas assez

Lala &ce au Montreux Jazz: comme un goût de pas assez4 minutes de lecture

par Erica Berazategui
0 commentaire

La rappeuse française Lala &ce s’est produite le 13 juillet à Montreux, entre quatre autres rappeurs. Une soirée mouvementée, au cours de laquelle Lala &ce ne fut pas le clou du spectacle. Du reste, il n’est même pas sûr qu’elle ait voulu l’être.

Le public venu assister au concert de Lala &ce est sans aucun doute resté sur sa faim, puisque quinze minutes avant la fin annoncée, la rappeuse a quitté la scène, sans dire autre mot qu’une bonne soirée à tout le monde. Heureusement pour les spectateurs, la soirée s’est poursuivie avec les rappeurs Ziak et Oboy et avait déjà débuté avec La Fève et Guy2Bezbar. Une programmation pas étonnante, mais très remplie, puisqu’il s’agit du seul soir avec cinq artistes à la suite.

NEWSLETTER DU REGARD LIBRE

Recevez nos articles chaque dimanche.

Mais retour au concert. Sur scène, la rappeuse dégage une énergie très personnelle, mais semble se trouver parfois ailleurs, malgré son grand sourire. Sa voix est couverte d’un effet auto-tuné. Y compris lors des moments de paroles adressées au public: c’est avec une voix métallique de robot qu’elle annonce présenter une exclusivité de son prochain projet lors de cette soirée. Très posée, Lala demande au public, à la fin de ce morceau, s’il a apprécié, mais ne semble pas spécialement se soucier de l’avis de celui-ci. Serait-ce un moyen de se détacher de l’opinion du public ou simplement une façade? Toujours est-il que malgré sa grande présence physique, la rappeuse ne paraît pas être entièrement avec nous.

Timidité dans le public, confiance sur scène

Ambiance plutôt calme au niveau du public: l’énergie monte petit à petit jusqu’à l’avant-dernier morceau, durant lequel les spectateurs s’échauffent, tout en restant timides. Evidemment, avec quinze minutes en moins, difficile de faire monter l’ambiance… Malgré cela, on comprend que la foule est ravie d’assister à ce concert. Et bien que la moyenne d’âge soit relativement jeune, on observe tout de même quelques visages plus âgés. En témoigne cette Anglaise d’une cinquantaine d’années, venue au Montreux avec sa fille pour quelques jours et présente ce soir-là:

«Je ne connaissais pas cette rappeuse et je n’écoute pas vraiment ce style de musique, mais je suis étonnée de sa performance!». 

Lala &ce sait ce qu’elle fait et témoigne de beaucoup de confiance en elle: ainsi se permet-elle d’arrêter un morceau déjà entamé… pour boire de l’eau. Elle domine la scène avec ses mouvements et son allure aussi lente qu’énergique. Mais elle ne semble pas vouloir faire monter l’ambiance dans le public et lui adresse quelques petits mots d’encouragement presque routiniers. C’est à peu près tout ce que nous retiendrons de sa venue sur la scène du Lab. Un concert équivoque, en somme.

Ecrire à l’auteure: erica.berazategui@leregardlibre.com

Image d’en-tête: La rappeuse française Lala &ce au Montreux Jazz Festival le 13 juillet 2022 © Marc Ducrest

Vous venez de lire un article en libre accès. Débats, analyses, actualités culturelles: abonnez-vous à notre média de réflexion pour nous soutenir et avoir accès à tous nos contenus!

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Contact

© 2022 – Tous droits réservés. Site internet développé par Novadev Sàrl