Archives de catégorie : Musique

Festival Agapé, un festival du sacré et du partage

Le Regard Libre N° 52 – Bernard Frossard

Le festival de musique sacré et baroque porte son nom à merveille: Agapé, en grec, c’est l’amour transcendant, mais aussi le partage. Ce sont ces deux vertus que l’on ressent très fortement lorsqu’on assiste à l’un de ses concerts. On remarque rapidement le plaisir que les artistes ont d’être présents et qu’ils ne sont pas là tant pour la performance que pour nous offrir ce qu’il y a de plus beau dans leur art et leur interprétation. Cet événement a pu bénéficier de la présence d’artistes notables de la musique ancienne tel que Jordi Savall, Bernard Héritier, Jean Tubéry avec son ensemble La Fenice, Vincent Dumestre et Le Poème Harmonique, la maîtrise de Colmar dirigée par Arlette Steyer, James Bowman et tant d’autres qu’il serait long de tous les énumérer.

Lire l’article
Publicités

Cœur de pirate nous a fait craquer

Paléo Festival 2019 – Lauriane Pipoz

Cœur de Pirate, de son vrai nom Béatrice Martin, a su offrir une représentation parfaitement adaptée à un festival, ce dimanche 28 juillet au Paléo Festival. Retour sur l’artiste-ange bien trop importante pour cette petite tante.

Lire l’article

Un nouveau Patrick Bruel est né

Paléo Festival 2019 – Jonas Follonier

En clôture de ce Paléo mouvementé, le sieur Patrick Bruel s’est fait remarquer pour sa mutation efficace. Un coup de jeune dans son style musical comme vestimentaire. Le nouveau Bruel est né, avec les mêmes défauts que l’ancien. A l’arrivée de l’analyse, il faut simplement s’incliner devant l’artiste de scène.

Lire l’article

Gringe: une clôture de festival entre doute et mélancolie

Paléo Festival 2019 – Amélie Wauthier

Sous la tente du Détour, la scène est dépouillée: tout juste une table de mixage en son centre et des rangées de LED – et non de LSS – accrochées verticalement sur les côtés. J’ai profité des feux d’artifices pour me dégotter une place à seulement quelques mètres de la scène, je suis encore loin de me douter que cela va me sauver. 

Lire la critique

Les rêveries du paléologue solitaire

Paléo Festival 2019 – Jonas Follonier

Les paléontologues étudient les restes d’être vivants et leur évolution historique. Pourquoi ne pas faire de même avec le Paléo Festival? Il y en a, des restes d’êtres humains, dans cette boue. C’est un terreau plutôt fertile pour se lancer dans une petite analyse sociologique. Place à la paléologie.

Lire l’article

Une musique électronique efficace avec Nova Materia

Paléo Festival 2019 – Lauriane Pipoz

Nova Materia est un duo franco-chilien de musique électronique influencée par le post-punk. Mêlant machines et percussions brutes, ils ont fait danser la scène du Détour au Paléo Festival samedi 27 juillet.

Lire la critique

À Paléo, Hubert-Félix Thiéfaine a fêté dignement son anniversaire musical

Paléo Festival 2019 – Jonas Follonier

Sous les Arches de Paléo, l’inégalable Hubert-Félix Thiéfaine a assuré un spectacle digne de ses quarante ans de carrière. Admiration totale de la part des fans comme des nouveaux. Au-delà de l’homme et de l’œuvre, une prestation hic et nunc comptant sur des musiciens époustouflants et une belle tracklist.

Lire l’article

Mauskovic dance band: un groupe de disco-truc, mais encore?

Paléo Festival 2019 – Lauriane Pipoz

Le Mauskovic Dance Band est formé de cinq Hollandais. Menés par Nicola Mauskovic, qui définit sa musique comme «un mix de disco, de jazz et d’afro-beat joués avec un style post-punk», ces musiciens «non-scolaires» ont offert un show déjanté sur la scène du Détour ce mercredi 24 juillet. Avant cela, le batteur et compositeur, accompagné de force bières, nous a offert quelques éléments de réponses. Fragmentés, à l’image de leur musique déjantée.

Lire l’entretien

Hoshi, l’étoile japonaise qui a fait briller Paléo

Paléo Festival 2019 – Amélie Wauthier

Hoshi signifie étoile en japonais. C’est le pseudo qu’a choisi Mathilde Gerner, auteure compositrice de vingt-deux ans, qu’on reconnaît facilement à ses traits d’eye-liner et son épais chignon.

Lire l’article

Emilie Zoé: un regard de glace qui n’a pas laissé de marbre

Paléo Festival 2019 – Lauriane Pipoz

Emilie Zoé, neuchâteloise d’adoption, s’est produite sur la scène du Club Tent jeudi 25 juillet au Paléo Festival. Cette auteur-compositeur-interprète a débarqué uniquement accompagnée de Nicolas Pittet, son batteur. Ensemble, les deux jeunes musiciens ont livré un spectacle live digne des plus grands.

Lire la critique