Vous êtes sur smartphone ?

Téléchargez l'application Le Regard Libre depuis le PlayStore ou l'AppStore et bénéficiez de notre application sur votre smartphone ou tablette.

Télécharger →
Non merci
Accueil » Stefan Zweig, écrivain tourmenté
Histoire

Série ZWEIG (2/3)

Stefan Zweig, écrivain tourmenté

par Matthieu Levivier
0 commentaire
En 1938, l'annexion de l'Autriche («Anschluss») par Hitler rend Zweig apatride © Wikimedia CC 3.0

Horrifié par les folies du XXe siècle et prisonnier de son caractère mélancolique, Stefan Zweig a été sujet à d’intenses luttes intérieures, qui ont hanté sa vie et sublimé son œuvre.

Témoin de son époque, Zweig a navigué à contre-courant pendant la Première Guerre mondiale, avant d’être contraint à l’exil dans les années 1930 jusqu’à sa mort au Brésil en 1942; il n’a jamais cédé au diktat de la pensée dominante à une époque où son pacifisme valait traîtrise; il a aimé la Suisse, de Genève à Zurich, terre d’asile des esprits libres en temps de guerre; il s’est pris de passion pour «ce qu’il y a d’universellement humain dans l’homme» tout en refusant de tomber dans l’universalisme abstrait. Oui, Stefan Zweig, écrivain brillant et passionné, est un modèle pour tous ceux qui pensent avoir quelque chose à dire. Voici le deuxième d’une série de trois épisodes.

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Si vous avez un compte, connectez-vous. Sinon, découvrez nos différentes formules d'abonnements et créez un compte à partir de CHF 2.50 le premier mois.

Vous aimerez aussi

Contact

© 2024 – Tous droits réservés. Site internet développé par Novadev Sàrl