Archives par mot-clé : europe

Agriculture et géopolitique

Le Regard Libre N° 50 – Clément Guntern

Secteur souvent décrié pour son impact environnemental, l’agriculture mérite pourtant qu’on s’intéresse réellement à elle. Elle est une pièce centrale du jeu politique mondial. Si cet aspect est négligé, le risque est de perdre toute emprise sur la résolution des problèmes mondiaux.

Lire l’article grand format

Dialogue avec Kenza Meyer, la benjamine des candidats du Frexit

Entretien inédit – Nicolas Locatelli

Le 26 mai 2019, les Français seront appelés aux urnes pour les élections européennes. L’Union Européenne, ou «L’Etat maastrichtien» comme l’appelle le philosophe Michel Onfray, s’est imposée comme une évidence, une entité supranationale qui semble aller de soi, une sorte d’horizon indépassable des événements pour les Européens. Pourtant, le colosse vacille sur son socle composé des peuples sur lequel il se tient.

L’UE fait toujours rêver, mais même ses partisans admettent que les promesses et espoirs européens des années nonante n’ont pas porté leurs fruits. Marginaux et considérés comme des réactionnaires acariâtres il y a encore peu, les partisans d’une Europe sans Union suscitent l’intérêt des 18-30 ans. Nous rencontrons une Française, Kenza Meyer, étudiante en médecine et majeure depuis peu, qui a rejoint l’Union Populaire Républicaine (UPR). Ce parti politique français fondé et présidé par François Asselineau, que Le Regard Libre a interrogé l’été passé, milite, entre autres mais surtout, pour la sortie de l’euro, de l’Union Européenne et de l’OTAN. Ce parti difficilement classable sur l’axe gauche-droite et qui a été classé dans «divers» par le Conseil Constitutionnel ne manque pas de susciter la controverse… mais surtout, depuis quelque temps, il attire des jeunes, chose rare en politique.

Lire l’entretien

Joseph Deiss, un guide pratique

Le Regard Libre N° 48 – Nicolas Jutzet

L’ouvrage de l’ancien conseiller fédéral Joseph Deiss Quand un cachalot vient de tribord… Récits d’une Suisse moderne publié aux Editions de l’Aire est une petite merveille pour toute personne dotée d’une curiosité politique. Il fourmille d’anecdotes, de réflexions savoureuses et de rappels qui permettent une mise en contexte de l’histoire récente de notre pays.

Lire l’article

Les «gilets jaunes»: quelques réflexions

Le Regard Libre N° 46 – Jonas Follonier

Les médias en ont évidemment beaucoup parlé, peut-être trop. Sans eux et les réseaux sociaux, les «gilets jaunes» n’auraient sans doute même pas existé en tant que mouvement. Mais celui-ci fait désormais partie de l’Histoire. Pour le meilleur et pour le pire.

Les «gilets jaunes» ont le mérite de poser une question essentielle: celle de la place des régions périphériques dans les préoccupations du gouvernement français. Mais aussi, plus largement, du sort des perdants de la mondialisation, en France comme ailleurs.

Continuer la lecture de Les «gilets jaunes»: quelques réflexions

Oui à l’Union européenne, mais réformée

Le Regard Libre N° 43 – Diego Taboada

Les élections européennes de 2019 sont présentées dans la plupart des médias comme un référendum pour ou contre l’immigration. Pourquoi ne pas plutôt y voir une opportunité de repenser le système dans son ensemble et de proposer enfin des réformes pour sauver l’Union européenne?

Continuer la lecture de Oui à l’Union européenne, mais réformée

« L’espion qui m’a larguée » ou De l’improbabilité

Les mercredis du cinéma – Virginia Eufemi

Deux trentenaires amies de longue date, Audrey (Mila Kunis) et Morgan (Kate McKinnon), se retrouvent par un concours de circonstances au milieu d’une affaire d’espionnage, de clé USB et de terrorisme. Voilà résumé le film L’espion qui m’a larguée de la réalisatrice Susanna Fogel. Cela vous paraît flou ? Le film l’est aussi à plusieurs égards. Mais là n’est pas encore le pire.

Continuer la lecture de « L’espion qui m’a larguée » ou De l’improbabilité

Les souverainistes doivent être pris au sérieux

Le Regard Libre N° 38 – Clément Guntern

L’avancée en Europe des partis d’« extrême droite » que l’on a pu observer récemment en Hongrie fait peur à beaucoup d’observateurs. Au lieu de stigmatiser ces votants, ne serait-il pas justement temps de traiter sérieusement leurs revendications ?

Continuer la lecture de Les souverainistes doivent être pris au sérieux

« Loin de Douala », et l’Afrique vous manque

Les lettres romandes du mardi – Loris S. Musumeci

Roger veut boza. C’est-à-dire qu’il veut partir pour l’Europe. Le jeune Camerounais n’en peut plus de Douala. Il rêve de football, il rêve de liberté. Le garçon est en effet beau gosse aux yeux des filles, et excellent joueur avec le ballon. Mais l’école ne l’intéresse pas : là, il est simplement mauvais. Honte pour la famille. Heureusement, le petit frère, Jean, sauve la mise niveau études : il est brillant. En revanche, avec les filles et les ballons, point de succès.

Continuer la lecture de « Loin de Douala », et l’Afrique vous manque

Affaire Skripal : l’enquête et les enjeux diplomatiques

Les lundis de l’actualité – Hélène Lavoyer

Sergei Skripal et sa fille Yulia – respectivement 66 et 33 ans – ont été empoisonnés le 4 mars dernier à Salisbury, en Angleterre. La Première ministre du pays, Theresa May, pointe du doigt la Russie. Alors que les gouvernements américain et français soutiennent cette hypothèse, de nombreux points restent obscurs.

Durant les années 1990, Sergeï Skripal opère comme agent double pour le Royaume-Uni alors même qu’il est encore colonel de la direction générale des renseignements (GRU) russes. Durant cette période, l’homme est soupçonné d’avoir délivré des informations – notamment concernant les lieux et heures de rencontres d’agents russes – à l’Angleterre. Continuer la lecture de Affaire Skripal : l’enquête et les enjeux diplomatiques

« Black level » et la solitude moderne

Festival International de Films de Fribourg – Jonas Follonier

Un Ukrainien se retrouve en pleine crise de la cinquantaine : il se fait quitter par sa petite-amie et son père devient paralysé suite à une attaque. L’homme en question est photographe ; le film s’ouvre d’ailleurs sur une séance de clichés avec des femmes en robes de mariées, une scène tournée en plan fixe. Les symptômes d’une société malade sont d’ores et déjà présents à l’écran, avec chacun des personnages se prenant en « selfie ». Le film sera muet, comme pour dénoncer le manque de contact humain qui règne actuellement dans la société.
Continuer la lecture de « Black level » et la solitude moderne