Archives par mot-clé : andrew garfield

Retrouver l’amour avec «Mon inconnue»

Les mercredis du cinéma – Loris S. Musumeci

Olivia et Raphaël – avec le tréma sur le «e»! – tombent amoureux en dix minutes. Et c’est parti pour dix ans. Comme quoi le coup de foudre existe, comme quoi il peut s’éteindre aussi. Durant leurs années de vie commune, les deux tourtereaux ont évolué professionnellement chacun selon ses rêves. Olivia est devenue pianiste, pas forcément avec le succès qu’elle méritait, mais elle ne s’en plaint pas: elle est heureuse. Raphaël, quant à lui, a tout fait péter. De l’adolescent qui griffonnait des histoires dans son petit carnet, il est devenu un immense écrivain à succès. Au point de commencer à occulter sa femme, parce qu’il est fatigué, entre les passages à la télévision et les rencontres avec ses admirateurs. Elle en a marre, elle se sent seule. Il s’en fout.

Lire la suite de la critique

« Under the silver Lake » – mouffette, branlette, fumette : une bonne recette !

Neuchâtel International Fantastic Film Festival (NIFFF) – Thierry Fivaz

Under the silver lake est un véritable hommage au cinéma et à la culture populaire américaine. Présenté dans le cadre de la compétition internationale au NIFFF, c’est un film aussi étrange qu’amusant ; une véritable chasse au trésor avec un idiot attachant. Continuer la lecture de « Under the silver Lake » – mouffette, branlette, fumette : une bonne recette !

« Silence »

Les mercredis du cinéma – Loris S. Musumeci

« Crachez sur cette croix et dites que votre soi-disant Vierge Marie est une putain. »

1633. Pax Christi. Le Père Ferreira (Liam Neeson) a apostasié, dit-on. Les jeunes jésuites, Rodrigues (Andrew Garfield) et Garupe (Adam Driver), ne peuvent l’accepter. Comment leur mentor, parti évangéliser le Japon, a-t-il pu renier sa foi ? Il faut s’embarquer à sa rescousse.

Les deux néo-missionnaires partent pour l’Extrême Orient. Dans une terre inconnue, mystérieuse, hostile. La réalité sur le lieu est pire qu’imaginée. Rodrigues et Garupe sont accueillis sur l’île par une petite communauté chrétienne clandestine. Ils doivent se cacher. Le Grand Inquisiteur crucifie tous les dénommés « kiristan » qui ne renient pas leur religion par un geste blasphématoire. Pis encore pour les prêtres, à la fois porteurs de mensonge et de colonisation. Continuer la lecture de « Silence »

« Tu ne tueras point »

Les mercredis du cinéma – Loris S. Musumeci

« En temps de paix, les fils enterrent leurs pères.
En temps de guerre, les pères enterrent leurs fils. »

La guerre. Des flammes aux cadavres, jusqu’aux cris éteints des soldats sans lendemain. Tu ne tueras point, c’est le champ de bataille, mais aussi le déchirement des familles et l’alcoolisme des traumatismes.

Desmond T. Doss (Andrew Garfield) est un jeune Américain de Virginie. Fort engagé en paroisse, dévoué pour son village, il n’a qu’une boussole guidant les pas de son existence : celle du service. Alors que monde brûle et saigne dans ces interminables années quarante, il décide de s’offrir à l’armée des Etats-Unis. Seul problème : les armes. Le néo-soldat est objecteur de conscience par ses croyances et son passé. Une telle posture ne plaît ni à ses pairs, ni à ses supérieurs. « Le soldat Doss est objecteur de conscience. Ne comptez donc pas sur lui pour vous aider sur le champ de bataille. » Partir à la guerre sans fusil ? Contre les farouches Nippons ? Continuer la lecture de « Tu ne tueras point »