Archives par mot-clé : Antoine Menusier

«Monsieur le directeur de la RTS, ne taisez pas l’islamisme»

Lettre ouverte d’Antoine Menusier, journaliste et essayiste

Monsieur le directeur de la RTS, Pascal Crittin,

Comment peut-on laisser un invité affirmer des choses choquantes et fausses sans réagir? Ce jour, jeudi 13 janvier, dans le 12h45 de la RTS, l’invité en plateau, M. Ugo Palheta, coauteur du livre Face à la menace fasciste, développant des arguments à la suite d’une question posée sur l’«islamophobie», a affirmé que la France, par ses interventions militaires «au Mali et en Centrafrique» (sans doute voulait-il parler du Burkina Faso dans ce dernier cas, car la Centrafrique est très largement chrétienne), contribuait à construire de l’islam et des musulmans l’image d’un «ennemi extérieur».

Ce discours est faux et dangereux. La France intervient militairement au Sahel contre des organisations djihadistes, qui commettent des exactions et dont le but est d’instaurer des régimes islamistes, ce dont une large part des populations autochtones ne veulent pas, soit parce que ces dernières ont déjà expérimenté de tels régimes, soit parce qu’elles ne veulent jamais avoir à le faire.

Lire la suite de la tribune (en libre accès)

Figure du Hirak algérien, Kaddour Chouicha, encerclé par le pouvoir, témoigne

Article inédit – Antoine Menusier

Couple à la ville, Kaddour Chouicha et Djamila Loukil, lui vice-président de la Ligue algérienne des droits de l’homme, elle journaliste au quotidien Liberté, vivent à Oran. Ils sont soupçonnés d’accointances avec l’islam politique, dont une antenne se trouve en Suisse. Eux qui se disent «laïques» nient tout en bloc. Le soulèvement démocratique, qui a vu le jour en 2019 et qu’ils soutiennent, serait infiltré par les islamistes. Kaddour Chouicha a répondu aux questions du Regard Libre.

Lire l’article (en libre accès)

Soyons unis contre l’islamisme

Article inédit – Antoine Menusier

Dans son expression violente, l’islamisme a à nouveau frappé en France ce jeudi 29 octobre. Après l’attentat qui a coûté la vie à un professeur le 16 octobre à Conflans-Sainte-Honorine, c’est à la basilique de Nice qu’un terroriste a tué trois personnes au couteau. Pour combattre ce fléau, il est important de reconnaître et de situer l’islamisme, une idéologie revanchiste avant tout politique. Il convient de la dissocier des musulmans.

Lire la suite de l’article (en libre accès)

Khaled Drareni, journaliste algérien condamné: son frère témoigne

Article inédit – Antoine Menusier

«Le gouvernement veut faire peur aux militants du hirak, mais cela va produire l’effet contraire.» De New York où il est établi, Chekib Drareni, le frère cadet du reporter et militant du soulèvement pacifique en Algérie, explique les actions qu’il mène en faveur de la libération de ce dernier et nous en dit plus sur son parcours depuis l’enfance.

Lire le témoignage en libre accès

Alain Soral, d’«extrême droite» et puis c’est tout?

Article inédit – Antoine Menusier

Le polémiste français condamné pour antisémitisme, désormais poursuivi pour racisme, est-il vraiment l’exemple type du penseur d’ultra-droite? N’y a-t-il pas aussi un peu de gauche dans son brouet? Des enjeux pour la définition des extrêmes, à l’heure d’un progressisme aux accents parfois totalitaires. 

Lire l’analyse (en libre accès)

Nous sommes des soldats et c’est très bien

ARTICLE LONG FORMAT, Antoine Menusier | L’apparition du Covid-19 a créé une situation inédite et déstabilisante. La population est mobilisée, au sens quasi militaire du terme, contre un ennemi qui toutefois n’était pas armé. Particulièrement pendant le confinement, la concentration des pouvoirs dans les mains du Conseil fédéral a paru insupportable à certains. Les antisystèmes s’en sont donné à cœur joie. Une épidémie où il a fallu et il faut encore obéir.

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Déjà un compte? Connexion

Pas encore de compte? Voir nos différentes formules d'abonnement

Le hirak en Algérie et nous: la fin de l’innocence

Article inédit – Antoine Menusier

Le scandale provoqué par le documentaire de France 5 «Algérie, mon amour» a révélé une faille sociétale dans le mouvement populaire d’opposition au régime algérien. L’Europe progressiste a jusqu’ici présenté cette mobilisation pacifique sans précédent sous un jour idéal. Elle s’est trompée. Les choses sont à la fois banales et complexes.

Lire l’article

Yann Moix, Mehdi Meklat: les similitudes

ANALYSE, Antoine Menusier | L’antisémitisme est combattu presque partout dans le monde. Particulièrement en France, où il est associé à la collaboration. Personne ne se dit antisémite. Même ceux qui tiennent des propos de cette nature. Il s’agit d’un tabou, en proportion de l’horreur que fut la destruction des Juifs d’Europe, la Shoah.

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Déjà un compte? Connexion

Pas encore de compte? Voir nos différentes formules d’abonnement