Archives par mot-clé : citoyenneté

Droit de vote des étrangers: la logique sans fin du PS

ARTICLE LONG FORMAT, Antoine Bernhard | Cinquante ans après l’arrivée du suffrage féminin en Suisse, les socialistes veulent l’élargir de façon généralisée aux étrangers résidant en Suisse. En janvier, le parti a déposé une intervention parlementaire et lancé une pétition en ligne pour promouvoir le «droit de vote pour toutes et tous». Par cette opération démagogique, le PS dévoile au grand jour sa nature révolutionnaire et démontre qu’il est bien souvent l’ennemi du peuple. Analyse.

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Déjà un compte? Connexion

Pas encore de compte? Voir nos différentes formules d’abonnement (abo d’essai d’un mois gratuit)

L’avertissement de François Sureau

Le Regard Libre N° 68 – Jonas Follonier

L’an dernier, l’avocat, écrivain et désormais académicien français François Sureau publiait chez Gallimard son tract Sans la liberté. Avec cet essai au titre fort, l’auteur y peignait et dénonçait une société – la société française actuelle – ayant perdu peu à peu son Etat de droit. Une société «sans la liberté», qui lui faisait froid dans le dos et qui trouverait pour seule issue favorable un amour retrouvé pour la liberté politique. S’il est intéressant de se replonger dans ce texte pour un éditorial, c’est que, justement, il trouve des résonances évidentes avec notre société, la société suisse, et, de manière encore plus marquante, avec ce que la gestion actuelle de la crise nous fait traverser.

Lire la suite de l’édito

La crise de la politique

Il s’est passé en politique exactement ce qui s’est passé dans l’art: en Occident, la représentation est en crise. De la même façon que, lentement mais sûrement, la peinture se dirige vers de moins en moins de représentation du monde et de plus en plus d’abstrait, voire d’absurdité, la démocratie représentative est sur une pente savonneuse. Une part non-négligeable de la population ne se retrouve plus dans ce que proposent les musées, réservoirs de tableaux, ou les partis, réservoirs de politiciens.

Lire la suite de l’éditorial

Sophia: citoyenne d’avenir?

Les lundis de l’actualité – Hélène Lavoyer

Les sciences fictions de tous domaines ont fantasmé sur leur arrivée, les conséquences de leur présence, les dangers ou la simplification dont ils pourraient être les acteurs. Présents pour la première fois dans une pièce de théâtre du tchèque Karel Capek[1], les robots sont aujourd’hui des composants inhérents à bien des domaines, de l’automobile à la cuisine.

Lire la suite de la chronique (en libre accès)