Archives par mot-clé : décadence

Midterms, Donald Trump et la fin de l’empire

Le Regard Libre N° 45 – Diego Taboada

Les élections de mi-mandat aux Etats-Unis ont mis en exergue la fracture séparant deux Amériques. Plus généralement, la situation aux Etats-Unis correspond peut-être aussi à l’étiolement moral d’un empire en perte d’influence constante.

Après de longues et intenses semaines de campagne aux Etats-Unis, les urnes ont parlé. Les démocrates ont repris le contrôle de la Chambre des Représentants (Chambre basse), perdue en 2010, mais le Sénat reste aux mains des républicains. Peu de surprise cette fois-ci, contrairement au choc qu’avait provoqué l’élection de Donald Trump deux ans auparavant. Les démocrates et progressistes de tous bords se sont réjouis de leur «victoire», qui leur permettront enfin selon eux de mettre des bâtons dans les roues à un président qui jusqu’alors n’avait aucune opposition institutionnelle réelle. La question du lancement d’une enquête visant M. Trump et ses relations avec la Russie devient enfin possible. Plus symboliquement, les médias retiendront l’élection d’un bon nombre de femmes, souvent issues des minorités ethniques – amérindiennes, musulmanes ou encore ouvertement homosexuelles.

Continuer la lecture de Midterms, Donald Trump et la fin de l’empire
Publicités

Rencontre avec Philippe Zumbrunn, l’homme le plus fou de jazz

Le Regard Libre N° 28 – Jonas Follonier

Cheveux blancs tirés en arrière, lunettes jaune rétro sur le nez, moustache et, si on a de la chance, cravate extravagante. Les milieux de la radio suisse romande et du jazz le reconnaissent aussitôt. Philippe Zumbrunn, huitante-six ans, est une véritable mémoire vivante. Passionné de jazz et de radio, il est l’initiateur technique de RTN, le fondateur de Radio Framboise (et des annonces radars), mais aussi un photographe bien connu pour avoir immortalisé les grandes figures du jazz il y a plus de soixante ans. Durant tout le mois d’avril, on peut découvrir une sélection de ses plus belles photographies exposées à la Galerie YD, à Neuchâtel, dans le cadre de Jazzzed, un festival construit sur le surnom de Philippe Zumbrunn: Z. Rencontre dans les lumières sombres du Bar King à Neuchâtel.

Lire l’entretien

La civilité, condition de la civilisation

Le Regard Libre N° 25 – Jonas Follonier

En pleine période de débats autour de la notion de civilisation – ne pensons qu’au bruit médiatique et populaire que fait le dernier livre de Michel Onfray, Décadence –, un aspect semble avoir été oublié, délaissé, ignoré : la valeur de la civilité.

Outre le lien évident qui unit étymologiquement la civilisation à la civilité, ces deux notions entretiennent une relation bien plus profonde que celle de leur appellation : l’une ne semble pas pouvoir s’exercer sans l’autre, et inversement. Je dirais même que si la civilisation est bien sûr porteuse de civilité, la civilité constitue une condition sine qua non de la civilisation.

Beaucoup d’auteurs définissent à leur façon l’élément structurant qui a fait passer l’être humain de l’état de nature à l’état de société. La version d’Okakura Kakuzô me plaît particulièrement : « En offrant la première guirlande de fleur à sa compagne, l’homme primitif a transcendé la brute. Par ce geste qui l’élevait au-dessus des nécessités grossières de la nature, il est devenu humain. » En somme, l’humanité est née avec (et dans) l’art. Continuer la lecture de La civilité, condition de la civilisation